Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Coronavirus, passages clandestins aux frontières, ouverture d'une enquête, arrêté de la Police sur les non concernés par l'isolement
 

Côte d'Ivoire : Coronavirus, passages clandestins aux frontières, ouverture d'une enquête, arrêté de la Police sur les non concernés par l'isolement

 
 
 
 14053 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 26 avril 2020 - 09:47

Frontière avec le Burkina-Faso


Dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du Covid-19, plusieurs pays ont pris la décision de fermer leurs frontières.


Cependant, il se trouve des passagers à passer clandestinement aux différentes frontières.


C'est le cas des dénonciations qui, de plus en plus persistantes faites en ce qui concerne la frontière ivoiro-malienne, où des forces de l'ordre en mission de surveillance aideraient frauduleusement des voyageurs à passer la frontière en contrepartie d'argent.


KOACI apprend de sources sécuritaires qu'une enquête a été ouverte par le contre-amiral Ange Kessi pour afin de démanteler ce probable réseau actionné par des éléments qui opèrent méthodiquement en contournant les règles de confinement imposées mettant en mal la lutte contre la propagation de la pandémie à coronavirus.


Selon les informations en notre possession, le Commissaire du Gouvernement se rendra lui-même sur les lieux dans les jours à venir en vue de s'enquérir de la situation.


Nous apprenons que les résultats de cette enquête seront rendues publiques et les personnes impliquées seront arrêtées et déférées devant le parquet militaire.


Par ailleurs, la Direction Générale de la Police Nationale (DGPN) a publié ce samedi 25 avril 2020, la liste des personnes et des véhicules qui ne sont pas concernés par les mesures d'isolement.


Ci-dessous l’arrêté.


ARTICLE 3: Sont exclus de cette prescription, les déplacements des personnes liés aux transports des biens et services ci-après :


 

- les denrées alimentaires ;


- les produits pharmaceutiques et médicaux ;


- les évacuations sanitaires ;


- les hydrocarbures, gaz et toutes sources d'énergies domestiques ;


- l'approvisionnement en eau, électricité et téléphone;


- les médias et la communication.


-Les chantiers de bâtiments et travaux publics


-Le fonctionnement des complexes agricoles, agro-industriels et forestiers


-Les transports de fonds et valeurs


 

-Les pompes funèbres dans le cadre des transferts des restes mortels


-Les intrants agricoles


-Les produits miniers


ARTICLE 4: Tout autre déplacement non énuméré à l'article précédent, fait l'objet d'une autorisation délivrée par :


- le Cabinet du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile pour Abidjan;


- les Préfets de Département pour l'intérieur du pays.


L'arrêté interministériel qui l'organise est affiché dans tous les points d'isolement du Grand Abidjan.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Coronavirus, passages clandestins aux frontières, ouverture d'une enquête, arrêté de la Police sur les non concernés par l'isolement
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
KROPEDALE
Betadougou
 
 il y a 4 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
1. Quelqu'un pourrait expliquer aux Burkinabés que le fameux paradis dont parlent la bible et le coran, ce n'est pas la Côte d'Ivoire ? Oui, parce que c'est incompréhensible qu'en pleine fermeture mondiale des frontières, ils ne puissent pas accepter UN SEUL MOIS sans entrer en Côte d'Ivoire. /// 2. Les forces de l'ordre ivoiriennes ne changent pas et n'apprennent pas de leur erreurs. En effet, les corps-à-billet comme on les appelle devraient se rappeler qu'en 2002, leur voracité et leur avidité leur a fait laisser passer des armes lourdes sans contrôle et moyennant quelques malheureux billets de banque. Résultat ? Ces même armes ont servi à les canarder et tuer par centaines, eux et leurs familles. Aujourd'hui, c'est le coronavirus la nouvelle arme qu'ils laissent passer pour encore les tuer eux et leurs propres familles. Stupéfiant de bêtise !!!
 
 il y a 4 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRANBLE DEH
Rire...
 
 il y a 4 ans
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter