Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Démarrage de la révision liste électorale, les anciens de la Fesci  lancent  un  fond spécial de solidarité et font des  recommandations
 

Côte d'Ivoire : Démarrage de la révision liste électorale, les anciens de la Fesci lancent un fond spécial de solidarité et font des recommandations

 
 
 
 2532 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 10 juin 2020 - 10:47

Les anciens de la Fesci


Le processus électoral entre ce mercredi 10 juin 2020 dans sa phase active avec la révision des listes électorales sur tout le territoire national et ce en plein pandémie de la Covid19.


Les anciens de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d’Ivoire relève que l’une des conséquences de ce choix alors que la Côte d'Ivoire serait entrée dans la phase assez grave de la crise du Coronavirus, est que le maintien du confinement du Grand Abidjan profiterait exclusivement au parti au pouvoir parce qu'il sera le seul à ne pas avoir ou demander l'autorisation de sortie de d'Abidjan.


« Seul le parti au pouvoir est dans toute sa capacité et le reste entièrement handicapé. Cela n'est ni juste, ni compréhensible », relève le président de l’UNA-FESCI, Martial Ahipeaud dans une déclaration transmise à KOACI, avant de faire des propositions et recommandations ci-dessous.


 

« La levée des mesures de confinement du Grand Abidjan ; La levée de la mesure d'interdiction de rassemblement pour permettre à tous ceux qui le veulent et le peuvent de s'impliquer dans l'encadrement de l'enrôlement ; L'ouverture des frontières terrestres et aéroportuaires ; La levée de l'état d'urgence puisque l'ensemble de la population est amenée à accepter que désormais, le Covid-19 sera une donnée à prendre en compte dans notre quotidien ; La responsabilisation de chaque habitant de ce pays dans la lutte contre le Covid-19 en maintenant intactes les mesures de distanciation sociale et de barrière. »


Pour les camarades de Blé Goudé et Guillaume Soro, ce faisant, le gouvernement arrêtera de s'inquiéter du non-respect de quelques mesures que ce soient parce que toute la population sait que la rhétorique du respect des directives liées à la maladie n’est que de la litanie pour se donner bonne conscience.


Aussi, tirant tout aussi les conséquences, il leur paraît important de lancer, en direction de l'ensemble des unafescistes, et de l'ensemble du peuple ivoirien, quelque soit leur opinion ou position, de veuillez à vérifier qu'il est sur la liste électorale ou alors, de prendre toutes les dispositions pour se faire enrôler ; De se mobiliser pour que le maximum de nouveaux électeurs fasse l’enrôlement parce que le prix de la liberté de choisir le futur président de la république est de 500F pour les nouveaux majeurs ; De prendre toutes les dispositions pour soutenir les camarades et personnes moins nanties pour qu'elles établissent leur carte nationale d'identité.


À cet effet, nous lançons la mise en place d'un Fond Spécial de Solidarité qui nous permettra d'accompagner le processus électoral pour garantir sa réussite par la présence massive de nouveaux électeurs.


« À la veille de l'enrôlement électoral, il est important de rappeler à tous et à toutes que l'avenir de notre pays dépendra de ceux qui auront exprimé leur voix par le vote. Rien ne devra justifier que nous ne nous mobilisions pas pour en impacter positivement la fin. C'est 500f, le prix de la liberté et du renouveau de notre pays. La lutte se précise. Pourquoi ne pas y croire? », a conclu l’UNA-FESCI .


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
2
Oui
0%  
 
566
Non
82%  
 
120
Sans Avis
17%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement