Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Confusion totale dans la gestion du CNJCI, le ministre Touré Mamadou interpellé
 

Côte d'Ivoire : Confusion totale dans la gestion du CNJCI, le ministre Touré Mamadou interpellé

 
 
 
 3842 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 juin 2020 - 08:46

Kobenan Sylvain Krah Bayinbogo Délégué Départemental CNJCI de Nassian (ph KOACI) 


À en croire un délégué du Conseil National des Jeunes de Côte d'Ivoire (CNJCI), au regard de l'inaction de ses dirigeants, le CNJCI souffrirait depuis sa création d'un leadership dans ses actions, jusqu'à ce que se pose la question de savoir quel rôle joue véritablement le Conseil ? Se disant excédé par une absence dans les instances de décision, gestion opaque de sa structure, les indemnités de ses membres impayées et aucun bilan, le délégué CNJCI du département de Nassian a, dans une conférence de presse tenue ce jeudi 18 juin au Quartier Général (QG) sis au quartier résidentiel, fait un large tour d'horizon sur la gestion du CNJCI sans omettre d'accuser son président de «vol».


Cela a été relevé par certains délégués départementaux qui ne cessent d'interpeler le Président Edima N'guessan Emmanuel.

Parmi lesquels, Kobenan Sylvain Krah Bayinbogo dit KSK, Délégué Départemental de Nassian (Région du Bounkani) qui n'a pas manqué d'appeler le Président et son équipe à la responsabilité.


« Malgré la volonté de certains délégués à travailler pour le bien être de la jeunesse, l'organe intermédiaire entre les jeunes et les pouvoirs publics, meurt faute de crédibilité de ses dirigeants. J'aime la transparence. Si nous voulons être demain de bons dirigeants, apprenons déjà à être d'excellents gestionnaires et managers au service de notre jeunesse.


Voyez vous chers amis, depuis le congrès du 11 février 2017 en passant par l'élection des délégués départementaux que nous sommes, aucune délégation n'a reçu de subvention alors que le problème budgétaire du Conseil a été longtemps résolu depuis l'arrivée du Ministre Touré Mamadou au Ministère de Tutelle. Le pis, aucun bilan des trois (03) années de gestion. En plus les membres du bureau National reçoivent à peine leurs indemnités. C'est méchant, c'est un péché, tout ça c'est du vol et Dieu n'acceptera pas ça. 


 

Je vais vous faire une confidence, des moyens ont été dégagés pour la sensibilisation des jeunes dans le cadre de la Covid-19, là encore rien, vous même regardez, avez vous vu une action du CNJCI dans cette affaire de Coronavirus ? À part certains délégués qui se battent pour l'image dans leurs différentes zones. C'est décevant, je peux avouer que notre génération a démérité.


Nous n'avons pas préservé les acquis qui nous ont été légués à cause de la mauvaise gestion d'un individu car aujourd'hui, nous pouvons affirmer que le gouvernement a tout réuni pour l'épanouissement de notre jeunesse.» a martelé Kobenan Sylvain Krah Bayinbogo dit KSK, avant de saluer les efforts consentis du gouvernement ainsi que la bravoure de tous ces leaders au service jours et nuits de la nation.


Le délégué Départemental de Nassian KSK, a par ailleurs plaidé auprès du ministère afin que la lumière soit faite sur cette situation. « Je souhaite que le ministre Touré Mamadou s'implique personnellement dans ce dossier afin que la lumière soit faite sur cette gestion calamiteuse du CNJCI par son responsable actuel.» a conclu le conférencier.


Afin d'avoir sa version des faits face à ces accusations, KOACI a contacté dans l'après midi de ce jeudi au téléphone le mis en cause, le président Edima N'guessan Emmanuel du CNJCI qui nous fait savoir que, « Je ne sais pas de quoi il parle. Un délégué ne peux pas se permettre de faire une conférence de presse sans que le bureau national ne soit informé sauf si c'est une activité qui relève de son département. C'est une prise de parole qui a une envergure nationale donc il n'en a pas le droit. Il s'expose à des dispositions prévues par les textes du conseil (...)


Je n'ai jamais vu ce délégué demander une audience au président que je suis pour comprendre un certain nombre de choses et il n'a pas été reçu. Je suis fort surpris. Peut-être qu'il est motivé par autre chose. Il n'a jamais manifesté de volonté d'être reçu, je suis vraiment surpris...», tout en promettant nous revenir après avoir eu des échanges avec KSK, et jusqu'à ce vendredi 19 juin matin, aucun retour de la part du président Edima.


 

Enfin, certains délégués du CNJCI de quelques départements du pays contactés, vont dans le sens de celui de Nassian en confiant à KOACI, la véracité des faits comme indiqué par KSK.


T.K.Emile, de retour de Nassian



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement