Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Timing inavouable, les regrets de Duncan...
 

Côte d'Ivoire : Timing inavouable, les regrets de Duncan...

 
 
 
 29582 Vues
 
  20 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 19 juillet 2020 - 08:44

Duncan et Ouattara en 2019 à Abidjan


"Il s'en mord les doigts, il est très embêté", voici, selon l'un de ses proches collaborateurs, l'état du moment d'un démissionnaire pour qui le temps n'a pas joué en sa faveur.


Six jours après l'annonce officielle de l'acceptation de sa démission par le Président Ouattara et de la signature du décret mettant fin à ses fonctions de vice-Président, on en sait un peu plus sur l'épisode Daniel Kablan Duncan qui a récemment secoué le Landerneau ivoirien et ouvert, contexte oblige, sur toutes sortes d'allégations sur les raisons qui ont, depuis février dernier, poussé l'ami du numéro un ivoirien à quitter le bateau de l'exécutif.


Allons droit au but, Daniel Kablan Duncan était de ceux dont l'inimité à l'égard du candidat pour la continuité du pouvoir actuel soudainement disparu était vive.


A l'image avant lui, des Guillaume Soro, Marcel Amon Tanoh et Albert Mabri Toikeuse, il s'était vu être investi candidat du RHDP pour la présidentielle d'Octobre prochain. Sentant que destin en avait décidé autrement, décision fut prise de manifester son mécontentement par l'acte démissionnaire émis le 27 février 2020 après que les dès eurent été jetés en faveur d'Amadou Gon Coulibaly.


Alassane Ouattara peu enclin à voir son fidèle compagnon de dossier s'écarter des lourdes taches pour l'émergence d'une Nation en mouvement et mutation s'était donné un temps, celui du raisonnable, mais en vain, et le 7 juillet dernier Duncan constatant le retour du Premier Ministre aux affaires après une parenthèse médicale d'un mois en France, manifestait, sans nul doute selon nos informations, de fait, à nouveau sa volonté périphérique.


 

Le Mercredi 8 juillet au matin, quasi fatalement et parmi ses premiers dossiers à gérer à son arrivée au Palais présidentiel, Alassane Ouattara répondait favorablement à sa demande, la suite on la connait.


Néanmoins, ce 7 juillet, personne, pas même Duncan, n'aurait pu imaginer qu'en son lendemain le sort allait s'acharner sur ce "désigné" qui avait donné le tournis aux frénétiques du tapis rouge.


L'après-midi du 8 juillet, Amadou Gon s'en allait subitement après un œdème aigu du poumon (OAP) rabattant d'un coup toutes les cartes en vue de la présidentielle plongeant ces derniers dans un porte-à-faux psychologique sans pareil.


"Il ne savait plus quoi faire, mais c'était trop tard, il avait tellement insisté, c'est alors qu'il a décidé de pondre un communiqué encensant le Président Ouattara pour tenter de rattraper le coup.", confie à KOACI un des proches collaborateurs de l'ancien Vice-Président.


 

Effectivement, le 13 juillet à l’annonce officielle de sa démission, l'homme pourtant peu en verve, diffusait un communiqué aux accents d'hommage au Président Ouattara.


Daniel Kablan Duncan serait-il de ceux qui ne savent plus trop où se mettre depuis le décès d'Amadou Gon Coulibaly ? Fort possible...



Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  20 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Timing inavouable, les regrets de Duncan...
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Intéressant. Au regard du "timing" il apparait assez clair que Duncan à "mal joué", normal qu'il regrette, ADO lui a tout donné et l'avait remis en scelle après sa mise à l'écart. Il ne doit pas dormir j'en suis sûr et il n'est pas le seul car ADO reste le maitre à bord.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
ça c'est du journalisme !
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Au corps défendant de Duncan, personne ne pouvait s'attendre à la disparition de Gon. Mais il n'a pas eu la bonne attitude, il aurait du jouer team comme le font les autres, mais l'effet du "tapis rouge" rend fou certains, vous avez raison, Duncan est dans le lot des Soro et compagnie, suis d'avis avec cette analyse. Duncan a merdé.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Will_Bill
Si la honte tuait...
 
 il y a 1 an
Zezeto
Bon pour l'ensemble de son oeuvre auprès d'el prado, on va juste dire bon vent à toi vice capitaine
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
nanita
donc duncan se voyait aussi, eh ben ! Trop pressé arrive en retard
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
C'est de la divination. Je ne suis pas d'accord avec ceux qui écrivent des choses en se basant sur la soi-disant pensées des gens plutôt que leur parole ou leur acte... Duncan est un grand monsieur qui est conscient de ses actes qu'il pose. Pourquoi vous pouvez penser que quelqu'un qui se libère de l'oppression du Moronaba et sa cour puissent avoir des regrets. Le seul regret de Duncan c'est de n'avoir pas compris très tôt que Ouattara est un dictateur.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Toi qui critiques les limites de l'analyse des autres là c'est Duncan qui t'a dit ce que tu racontes là?
 
 il y a 1 an
Zougloukata
@Joperfal, ceux qui roucoulent ont un dépit amoureux. Le goumin leur donne de l'ingestion actuellement, Sinon Duncan, selon J.A, avait choisi tendu au P.R. sa premiere lettre de demission en Juin...2018.
 
 il y a 1 an
hiler
peu objective , cette analyse que je viens de lire...mais laissons dire le mois d'Aout à venir.. votre informateur serait un peu tenté par sa conviction
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
DRAMANE n'a-t-il pas lui aussi eu un GRAND REGRET en forçant le retour de GON ???... Il aurait dû laisser Gon en France pendant plusieurs mois et nommer un autre 1er ministre.......Toujours, ce sont ceux qui disent "NON" ou tournent le dos à DRAMANE qui sont embêtés ....
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zougloukata
@Srikabla: Dramane a meme reconnu lors de sa prise de parole au Parc des Sports, que le défunt PM craignait son retour en Cote D'Ivoire. Une revélation de taille qui nous démontre qu'il avait été forcé de rentrer pour accomplir le plan A...d'une façon ou d'une autre.
 
 il y a 1 an
BenMar87
Intéressant...on attend...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
"Alassane ouattara peu enclin à voir son fidèle compagnon de dossier s'écarter des lourdes taches pour l'émergence d'une Nation en mouvement" Et tout le monde savait bien que Duncan était incomparable à Gon,mais comme Duncan n'est pas dioula là.......
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Démissionner et pondre un communiqué en vantant les mérites de celui avec qui l'on a collaboré durant des années, si c'est cela avoir du regret, selon votre informateur, alors là, chère @Amy Touré, je pense que c'est plutôt vos désirs que vous traduisez dans cet article, produit de votre imaginaire. Duncan a juste montré qu'il reste un responsable qui assume sa décision tout en mettant en avant sa fierté d'avoir collaborer avec dramane ouattara.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Ainsi donc se voyait candidat RHDP à la présidentielle 2020, Soro Guillaume, Amon Tanon, Mabri, Duncan...etc. Je comprends maintenant pourquoi ADO avait coupé court. Il fallait faire un choix minimisant ainsi les dégâts.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
JACOB@CHOCOTO
C'est pas faut koaci. Belle analyse. On sent que ce monsieur n'est pas trop posé dans la tête. Il a juste eu de la chance.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
BenMar87
Merci pour les infos!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Lom
Duncan n'est pas djoula ni burkinabè pour être désigné candidat rdr-rhdp. C'est la vérité.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Oui tu as RAISON.... même constat au PDCI et FPI et UDPCI.
 
 il y a 1 an
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter