Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Bouaké, « en contradiction totale avec ses propos,» l'artiste S Kelly désavoué par la BAC
 

Côte d'Ivoire: Bouaké, « en contradiction totale avec ses propos,» l'artiste S Kelly désavoué par la BAC

 
 
 
 20098 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 20 juillet 2020 - 19:03

S Kelly devant sa concession à Bouaké 



L'artiste aux multiples frasques, vient une nouvelle fois défrayer la chronique avec une sortie ambiguë.

S Kelly, de lui dont il est question, artiste de coupé décalé dans son séjour à Bouaké depuis un certain temps au quartier Gonfreville, n'entend nullement rester en marge des critiques dont il raffole


Dans une vidéo enregistrée depuis le quartier Commerce de Bouaké, dont il en est l'acteur principal, notre artiste salut la performance de la police de la localité, tout en faisant référence à la Brigade Anti-Criminalité (BAC) de Bouaké avec à sa tête, le commissaire Konaté qui reçoit des éloges de ce dernier.


« Monsieur le Président de la République, monsieur le ministre de la Défense, monsieur le secrétaire général de l'ONU, dans ce monde, il y a des hommes, et il y a des hommes. Ici à Bouaké, il n'y a pas de voleur. Il n'y a pas danger. On dort sur goudron. Moi quand je venais d'Abidjan qu'est-ce qu'ils n'ont pas dit monsieur le Président. Bouaké c'est risqué, mais S Kelly qu'est-ce que tu... Monsieur le Président, quand tu passes ici à Bouaké là, tout le monde parle de Sylla BAC, Hamed (alias Debordo) BAC et grâce à qui ? Grâce au commissaire Konaté on est en sécurité. Depuis je suis venu à Bouaké même mes 100 fcfa ne sont jamais perdus. Vive la ville de Bouaké, vive la nouvelle police ivoirienne, vive la préfecture de police, vive Sylla, vive Hamed de la BAC, vive monsieur Konaté, vive le président de la République...» a laissé entendre S Kelly qui avait à ses côtés dans sa vidéo, deux hommes présentés comme appartenant à la BAC.


 
 
 
 


 

Bien plus tard, l'artiste qui auparavant a salué la perspicacité des éléments de la BAC et même bien au-delà en rendant gloire aux plus hautes autorités du pays, contre toute attente a, comme par enchantement, balayé du revers de la main ses propos cités plus haut, et a mis dans le même moule le président de la République, le ministre Hamed Bakayoko, la police et la BAC, les accusant de bâcler le travail à leurs assigner.


La BAC de Bouaké contactée, fait savoir à KOACI que « L'artiste est en contradiction totale avec ses propres dires. S Kelly a approché certains de nos éléments pour leur soumettre sa préoccupation. Ayant été satisfait du travail effectué par nos hommes, il a fait cette vidéo pour les féliciter et remercier tout le monde pour le service rendu. Le commissaire Konaté n'était même pas informé de cette action, il n'a jamais vu l'artiste et il ne le connaît même pas. Ce sont des éléments qui l'ont aidé à régler son problème, voilà pourquoi il a fait cette vidéo là...»


Skelly la machette ou encore l'oiseau de Dieu qui non seulement s'est attaqué au parti au pouvoir et ces dirigeants dans sa seconde vidéo, accuse malencontreusement la police à travers la BAC de Bouaké, dirigée par le commissaire Konaté Abdoulaye qui, avec ses hommes, ne cessent d'abattre un travail impressionnant dans la région de Gbêkê et alentours pour la sécurisation des biens et des personnes.


Enfin, après quelques heures de diffusion en ligne, l'artiste du coupé décalé S Kelly a retiré sa seconde vidéo à charge contre le RHDP, le président Ouattara, le ministre Hamed Bakayoko et la BAC de Bouaké postée sur sa page Facebook.


 

T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Face à un cas de force majeure, Alassane Ouattara candidat à la présidentielle, bon choix?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Ecarté de son poste, Blé Guirao a-t-il bien fait de suivre Mabri Toik...
 
2282
Oui
51%  
 
2087
Non
46%  
 
123
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement