Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo :   Les Evêques « crucifient » l'homosexualité
 

Togo : Les Evêques « crucifient » l'homosexualité

 
 
 
 3827 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 24 juillet 2020 - 13:56


Des Evêques du Togo (ph)

 

Le débat sur l’homosexualité, qui semble être mis sous éteignoir au Togo ces derniers mois pour laisser la place à d’autres sujets plus actuels et urgents tels que des préoccupations sociopolitiques et sanitaires, est ravivé par une sortie de la Conférence des Evêques du Togo (CET).

 

A l’issue d’une session extraordinaire sur la vie et du ministère des prêtres tenue à Lomé les 21 et 22 juillet 2020, la CET a félicité les autorités du pays sur leur position vis-à-vis des pressions extérieures et a invité la population à préserver la valeur humaine contre l’assaut des politiques qui mettent en péril les familles. Ces invites sonnent comme la crucifixion d’une pratique qui peine à être acceptée dans le pays.

 

Et pour être clair sur cette affaire, la CET dit remercier les autorités togolaise « pour leur fermeté face aux pressions des institutions internationales qui tendent, depuis quelques années, à conditionner leurs aides et projets de développement à l’adoption de politiques contestables d’orientation sexuelle et de promotion de l’homosexualité ».

 

Dans le même sillage, les Evêques exhortent dans un premier temps les autorités étatiques « à poursuivre leur lutte pour la défense des valeurs fondamentales sur lesquelles repose toute société » et dans un second temps « le peuple tout entier à préserver cet héritage précieux contre l’assaut des politiques qui mettent en péril nos familles ».

 

Au-delà de la sortie des Evêques et d’un point de vue général, l’homosexualité est considérée par la société togolaise comme un comportement non conforme à l’ordre social, ce qui contraint souvent les homosexuels à passer sous silence leur orientation sexuelle pour ne pas être rejetés.

 

Soulignons que le nouveau code pénal togolais de 2015 condamne à une peine d’emprisonnement et à une amende tout acte impudique ou contre nature commis avec un individu de son sexe. Par rapport à l’ancien code pénal, il renforce les peines applicables. Il n’existe par ailleurs aucune loi qui protège ou défend les droits des homosexuels au Togo.


 

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Togo : Les Evêques « crucifient » l'homosexualité
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
sandrinekouame
ils sont homosexuel, alors???
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Si tu es une femme, tu as les deux canaux-biologiques ; pourquoi ton mari/fiancée ira pénétrer l'anus d'un autre homme ???... Si tu es aussi un homme, ta femme/fiancée a elle aussi les deux canaux-biologiques......
 
 il y a 7 mois
aze
Je m'en fou de ce qui se passe dans la maison du voisin, mais si c'est pour un défilé de culs sur les boulevards et une promotion sexuelle pervertie alors je dis non...Il faut arrêter avec le mensonge...Personne n'a jamais contrôlé ce qui se passe dans les maisons...Votre truc ce n'est pas la condamnation mais c'est de promouvoir une pratique sexuelle à controverse.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
BRAVO aux prêtres Togolais.... Si le Dieu=Allah=Ange Gbariel était POUR l'homosexualité, il n'aurait pas créé sur cette planète terre deux types d'humains ayant deux sexes biologiques DIFFERENTS.... Il aurait plutôt créer des humains HERMAPHRODITES ........ Ma femme a les deux canaux biologiques, je vais aller chercher QUOI dans l'anus d'un autre homme ????>>..
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement