Cameroun Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Camrail (filiale de Bolloré) face au défi de la réhabilitation  du chemin de fer camerounais
 

Cameroun : Camrail (filiale de Bolloré) face au défi de la réhabilitation du chemin de fer camerounais

 
 
 
 5440 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 août 2020 - 17:13

Un pont réhabilité (Ph) 

Camrail, filiale du groupe Bolloré, vient de réhabiliter 13 ponts ferroviaires métalliques du chemin de fer camerounais long de 918 km.

12 ponts réhabilités sont situés sur le tronçon Yaoundé-Ngaoundéré qui donne accès aux régions de l’Adamaoua, du Nord et de l’Extrême-Nord.

Et, 1 pont est situé à Edéa sur le Transcam 1, tronçon Douala- Yaoundé.  

 Le constat d’achèvement des travaux a été effectué par le Comité Interministériel des Infrastructures Ferroviaires (COMIFER) présidé par Jean Ernest Massena NGALLE BIBEHE le ministre des Transports.

Cette réhabilitation apprend-on, rentre dans le cadre du programme quinquennal de renouvellement des infrastructures agréé entre l’Etat du Cameroun et CAMRAIL.

Dans le cadre des projets mis en œuvre par le Ministère des Transports, CAMRAIL a également lancé en février 2020, les travaux de réhabilitation de 55 autres ponts ferroviaires (ponts métalliques et ponts dalles en béton armé) sur l’ensemble du réseau. Ces travaux qui s’achèveront en 2021 sont réalisés avec le concours de PME locales (SOCATRAF, GEMAT, SIPN).   « Les travaux de réhabilitation de ces ponts ferroviaires améliorent la vitesse de circulation des trains au niveau de ces ouvrages, renforcent la sécurité des circulations et réduisent les temps de parcours des convois ferroviaires de personnes et de marchandises » indique Hamadou Bakary, Directeur des installations fixes de CAMRAIL.  


Ces travaux de réhabilitation de 68 ponts ferroviaires, d’un coût global d’environ 4,11 milliards de FCFA, font partie du programme de modernisation des infrastructures ferroviaires. 330 km de voie (Ka’a-Belabo, Batchenga et Ka’a, entrées et sorties Douala-Yaoundé) ont par ailleurs déjà été renouvelés. 500 km ont fait l’objet de travaux de confortement et 1 671 ouvrages hydrauliques ont été réhabilités de 2000 à 2020.


 « Ces investissements réalisés sur financement de la Banque Mondiale permettent de préserver notre patrimoine ferroviaire et concourent à la mise en œuvre du plan de modernisation des activités ferroviaires prescrit par le gouvernement. Le Ministère des Transports déploie ainsi son objectif d’amélioration de la sécurité des moyens de transport à travers le suivi des investissements dans les infrastructures ferroviaires », précise Claude Misse Ntone, directeur des transports ferroviaires au Ministère des Transports.


 

L’Etat camerounais et CAMRAIL finalisent avec l’appui de partenaires au développement notamment, la Banque Mondiale, la Banque Européenne d’investissement, l’Agence Française de Développement et l’Union Européenne, les projets de renouvellement de la voie entre Douala-Yaoundé et Belabo-Ngaoundéré pour un linéaire total estimé à environ 585 km.  


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement