Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après la dissolution de la commission électorale, le candidat Idriss Diallo prend acte et appelle au strict respect des règles de la FIF
 

Côte d'Ivoire : Après la dissolution de la commission électorale, le candidat Idriss Diallo prend acte et appelle au strict respect des règles de la FIF

 
 
 
 12414 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 14 août 2020 - 11:42

Le comité d’urgence de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) avec à sa tête le président sortant Augustin Sidy Diallo, a dissout la commission électorale pour « manquements graves ».


Le candidat Yacine Idriss Diallo a réagi à cette décision. Le vice-président de l’AFAD prend acte et appelle au « strict respect des règles qui régissent le fonctionnement de la Fédération Ivoirienne de Football, ainsi que les règles de la Confédération Africaine de Football, la CAF et celles de la Fédération Internationale de Football, la FIFA ».


Suite à la dissolution de la commission électorale dirigée par l’ancien Ministre, René Diby, une Assemblée Générale Extraordinaire (AGE) a été convoquée par le Comité d’Urgence du Comité Exécutif à la date du 29 août 2020 à Abidjan en vue de soumettre la situation à l’ensemble des membres actifs de la FIF.


Pour être candidat à la présidence de la FIF, il faut : être ivoirien ; avoir au moins 35 ans et au plus 70 ans ; être présenté avec sa liste de membre du Comité Exécutif par un collectif de, au moins, huit (8) membres actifs de la FIF à savoir trois (3) clubs évoluant en D1, deux (2) clubs évoluant en D2, deux (2) clubs évoluant en D3 et un (1) groupement d’intérêt du football ; faire acte de candidature auprès de la commission électorale ad-hoc trente (30) jours avant le scrutin ; jouir de ses droits civils et civiques et ne pas avoir encouru de condamnations à une peine criminelle ou correctionnelle ; déposer une caution de cinq millions (5 000 000) FCFA par chèque libellé à l'ordre de la FIF au moment du dépôt de la candidature ; ne pas avoir encouru dans les cinq ans qui précèdent l’Assemblée Générale élective une sanction en application des statuts, règlements, décisions et directives de la FIFA, de la CAF, de l’UFOA et de la FIF ou tout autre organisme sportif, faut-il le rappeler.


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Echec des appels à marcher et, désormais, à la désobeissance civile, "l'opposition" peine à convaincre à un mois du premier tour?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Boycott ou pas, la Présidentielle de 2020 est-elle déja pliée pour la...
 
8642
Oui
67%  
 
3911
Non
31%  
 
251
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement