Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Un mouvement proche du pouvoir fustige l'opposition et invite les Ivoiriens à se désolidariser de toute action de violence
 

Côte d'Ivoire : Un mouvement proche du pouvoir fustige l'opposition et invite les Ivoiriens à se désolidariser de toute action de violence

 
 
 
 3435 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 19 août 2020 - 16:44

Serge Kakou Sanogo au Plateau (Ph KOACI)


L'intention du chef de l'Etat Alassane Ouattara de briguer un troisième mandat pour la prochaine élection présidentielle n'a pas été de l'avis de tous, même si elle a été saluée par les partisans du Parti au pouvoir le Rhdp.


L'opposition et la société civile ont appelé à une marche pour dire non au troisième mandat d'Alassane Ouattara.


Ces manifestations ont été émaillées dans plusieurs villes de l'intérieur du pays et à Abidjan par des violences.


Ce mercredi 19 août 2020 au Plateau, à la Maison de la presse, "Agir pour la nation", un mouvement qui affirme être le creuset de toutes les couches du pays a fustigé le comportement de l'opposition.


 

Serge Kakou Sanogo, président de ce mouvement proche du pouvoir est revenu sur les marches éclatées de l'opposition.


Il a affirmé que ces manifestations de barbares qui relèvent d’un autre âge, à l’instigation de personnes mues par la boulimie du pouvoir, sont à proscrire du paysage politique ivoirien. 


Pour ces manifestations qui ont fait beaucoup de dégâts, Serge Sanogo et ses amis ont martelé que l'opposition diffuse dans le corps social le venin de la haine, du tribalisme, du négationnisme et de la violence et qu'elles n’empêcheront pas le processus électoral en cour et ne permettront pas un changement anticonstitutionnel du pouvoir.


Pour le mouvement "Agir pour la Nation", l’on ne peut prendre pour prétexte le discours d’intention de candidature du chef de l’Etat pour appeler à l’insurrection et à l’instauration d’un désordre social.       


Serge Sanogo et ses amis conseillent aux différents partis politiques de préparer les prochaines élections qui se tiendront à bonne date le 31 Octobre 2020 et de se référer au juge constitutionnel en cas de difficulté de lecture de la constitution car la Côte d’Ivoire est un Etat de droit.              


 

Ils ont condamné avec la dernière énergie cette attitude malveillante de cette classe politique dont les tenants n’ont été aperçus nulle part dans la marche, à part se donner à des exercices de communiqués et point de journée. 


Enfin, Serge Sanogo et ses camarades ont appelé les Ivoiriens à se désolidariser de toutes les actions de violences qui ne participent pas à la consolidation d’un climat de paix, de concorde sociale et de développement harmonieux de notre pays.


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Un mouvement proche du pouvoir fustige l'opposition et invite les Ivoiriens à se désolidariser de toute action de violence
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Kiokiokiokio! La peur a changé de camp.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
couly
oui clairement, l'opposition qui se cache et qui n'ose pas sortir, doit bien flipper ces temps ci
 
 il y a 1 an
Batuta
Vous feriez mieux de commencer à préparer vos bagages pour aller défendre le fils de la pute mokochi à la cpi, si avant ça il n'a pas subi le sort de kadafi! bandécons!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Burkina Faso : Roch Kaboré vous apparait-il comme un Président faible?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Football, la CAN 2021 vous interesse-t-elle ?
 
3132
Oui
61%  
 
1935
Non
37%  
 
109
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter