Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Des pirates qui occasionnaient des pertes journalières de plus de 70 millions aux réseaux téléphoniques interpellés
 

Burkina Faso : Des pirates qui occasionnaient des pertes journalières de plus de 70 millions aux réseaux téléphoniques interpellés

 
 
 
 4264 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 27 août 2020 - 09:19

 


Une bande de pirates, qui détournaient les appels internationaux à destination du Burkina Faso, occasionnant des pertes quotidiennes de plus de 70 millions FCFA,a été démantelée par la gendarmerie nationale et présentée aux médias locaux. 


Le réseau composé de deux principaux suspects de nationalité étrangère, dont l’un est au Burkina et l’autre, à l’extérieur, captaient les appels entrants et les redirigeaient vers les destinataires avec s des numéros locaux. 


Ils disposaient pour ce faire de d’un important lot de 127 cartes SIM, d’un boîtier sim box, deux machines servant de captation des différents réseaux de téléphonie, six modems de connexion, deux lots d’antennes fouets, deux batteries et 7 fils de connexion et un onduleur», a detaillé le commandant adjoint de la compagnie de gendarmerie de Ouagadougou, l’adjudant-chef major Jacques Ouédraogo.



 

« Le trafic via Internet au Burkina Faso est dirigé vers un boitier contenant des cartes Sim Orange et Telmob. Ce boitier appelé Sim box se comporte comme plusieurs téléphones qui émettent des appels nationaux (trafic local). Le trafic international capté est rediffusé sous forme de trafic local au niveau des deux réseaux de téléphonie. Le destinataire d’un appel international reçoit ainsi son appel avec un numéro d’appelant local. Ce qui veut dire qu’il perd du coup le numéro d’origine de l’appelant à l’étranger », a-t’il expliqué 


C’est suite à une plainte des patrons des réseaux de téléphonie mobile qu’une enquête ouverte a permis de retrouver un revendeur de crédit de recharge auprès de qui l’un des pirates s’approvisionnait en raison de 200.000 à 300.000 FCFA. 


Interpellé grâce la perspicacité dès enquêteurs, le pirate basé à Ouagadougou, a expliqué que son patron et complice était à l’extérieur du pays d’où il l’avait envoyé tout le matériel de piratage. 


« Ce qui motive ces pirates est la raison financière. Si par exemple, le réseau Telmob avait 1 000 par minute qui allaient écouler sur cette voie légale et faire l’affaire du réseau par le reversement du réseau à l’étranger, la maison n’aurait pas de devise au plan international parce que le trafic a été transporté par une voie illégale. Ce qui contribue à des pertes en chiffres d’affaires. Et d’un point de vue sécuritaire, c’est un appel qu’on ne peut pas retracer », a expliqué la représentante de Telmob, Sabine Raïssa Roamba.


 

« Le préjudice subi par les réseaux de téléphonies dû à cette fraude est énorme et est évalué par les responsables entre 70 millions et 80 millions de Francs CFA par jour, soit deux milliards quatre cent millions de francs le mois et par réseau »,se le commandant Ouédraogo.  


Il a également évoqué des conséquences au plan sécuritaire, surtout dans un contexte de lutte contre le terrorisme : « A cause de ces pirates, on a encore du chemin à faire. Le traçage de l’appel se limite aux appels locaux, or l’appel est international ».


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Réussir à "casser" 500 bureaux de vote le 31 Octobre, objectif que peut atteindre l'opposition?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Après Soro, Bédié est-il entrain de "tuer" politiquement Affi N'Guess...
 
3852
Oui
76%  
 
1101
Non
22%  
 
128
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement