Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, en attente de 83 mois d'arriérés de salaire, des agents municipaux interpellent Ouattara
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, en attente de 83 mois d'arriérés de salaire, des agents municipaux interpellent Ouattara

 
 
 
 3557 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 03 septembre 2020 - 09:12

Germain Kouassi N'Guessan, président des collectifs des agents de mairie des zones ex CNO (ph KOACI) 



Des agents des mairies des zones ex Centre Nord Ouest (CNO) qui, selon leur président depuis près de 10 ans de combat pour réclamer 83 mois d'arriérés de salaire, ont ce mercredi 02 septembre à travers Germain Kouassi N'guessan, président du collectif des agents des mairies des zones ex CNO, par ailleurs secrétaire général de l'Union Générale des Travailleurs de Côte d'Ivoire (UGTCI) Bouaké, dit attendre toujours 83 mois d'arriérés de salaire qui s'élèveraient à près de 16 milliards de francs cfa.


« Lors de la précampagne de l'élection présidentielle du président de la République Alassane Ouattara en 2013 à Bouaké au stade municipal, devant près de 35 000 personnes, il nous a promis de nous payer la totalité de nos arriérés des 83 mois de salaire dès qu'il est élu. Il a toujours dit que, quand il dit, il le fait. Alors, pourquoi pour nous, il ne veut pas le faire ? Pour les fonctionnaires, il a tout réglé. Mais pour nous traîne encore. Nous ne comprenons pas. Depuis 2002, cela fait près de 18 ans que nous attendons nos arriérés.» a fait savoir Germain Kouassi N'guessan, au cours d'un point de presse organisé à cet effet.


« Ce sont au total 22 000 agents des mairies des zones ex CNO de Côte d'Ivoire, qui réclament leurs arriérés de salaire de septembre 2002 à 2011. Un arriéré de salaire de 83 mois qui s'élève à près de 16 milliards. Je voulais lancer un appel pressant au président de la République Alassane Ouattara et à son gouvernement. Monsieur le président Alassane Ouattara, tournez un regard à l'endroit des agents des mairies des zones ex Cno. Ils se meurent à petit feu. Nous avons perdu plusieurs agents dans nos rangs par faute de soins médicaux. D'autres ont été expulsés de leurs maisons pour loyers impayés. Des foyers disloqués pour manque de moyens financiers. Certains de nos enfants ont arrêté les cours.» a plaidé le président Germain Kouassi N'Guessan.


 

T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, en attente de 83 mois d'arriérés de salaire, des agents municipaux interpellent Ouattara
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
Bouaké, une ville où, jusqu'à présent, personne ne paie d’impôts locaux ou de taxes... Ca doit pas être simple à gérer au niveau financier...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement