Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Bongouanou, Ouattara demande et supplie, les chefs politiques d'arrêter de manipuler les jeunes
 

Côte d'Ivoire : Bongouanou, Ouattara demande et supplie, les chefs politiques d'arrêter de manipuler les jeunes

 
 
 
 12452 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 10 septembre 2020 - 21:32

Le couple présidentiel devant les cadres de la Région du Moronou ce jeudi à Bongouanou


Dans le cadre de la visite d'État qu'il a entamée depuis hier dans le Moronou qui s'achèvera le samedi prochain, Alassane Ouattara a eu une rencontre avec les cadres, élus, chef traditionnels et chefs religieux dans la soirée à la résidence de l'inspecteur d'Etat, Ahoua N'Doli Théophile à Bongouanou.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Cette rencontre a eu lieu quelques heures après le premier meeting de sa visite d'État à Arrah. Le chef de l'Etat ivoirien a salué les chefs traditionnels et guides religieux pour le travail abattu dans la région du Moronou qui n'a pas connu de conflits communautaires en août dernier lors des marches de contestation concernant son troisième mandat.


«Vous avez parlé de paix et de cohésion sociale. Je voudrais dire que le Moronou est l'une des régions qui n'a pas connu de violences communautaires au mois d'août car des jeunes gens ont été manipulés par certains acteurs politiques. Ce que je voudrais ajouter c'est dire qu'aujourd'hui la Côte d'Ivoire est en paix et nous devions continuer de faire en sorte qu'elle demeure en paix, » a déclaré, Alassane Ouattara.

Le chef de l'Etat ivoirien a réitéré en présence de ses hôtes que deux choses conduisent au choix des responsables de la tête du pays. Selon lui, c'est d'abord le destin, c'est-à-dire la volonté de Dieu et aussi le choix du peuple souverain de Côte d'Ivoire.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Permettons au peuple ivoirien, le choix de continuer de choisir son président de la République. Laissons au peuple, le choix qui lui appartient, il faut arrêter de manipuler les jeunes, surtout quand ces jeunes ne comprennent pas le sens de cette manipulation parce qu'il s'agit de leur avenir. Si le pays est en paix, les jeunes auront du travail et ils pourront créer des familles et grandir à leur tour, »a-t-il ajouté.


Alassane Ouattara a ensuite « demandé et supplié » les chefs politiques d'arrêter d'utiliser les jeunes d'adresser la violence et la manipulation de faire en sorte que la Côte d'Ivoire demeure en paix.


 

Pour lui, les élections ne doivent pas être une occasion de bataille rangée, elles doivent être une occasion d'expliquer ce que l'on veut faire, ce que l'on a déjà fait et ce que l'on doit faire pour les citoyens.


« C'est aussi simple. Chacun doit aller là où il veut parce que le pays est en paix pour dire ce qu'il apporte comme développement aux populations. Je compte sur vous pour guider le peuple Moronou pour que nous continuons d'avoir la paix, » a-t-il mentionné.


Pour la promotion des cadres, le chef de l'Etat a rassuré ses hôtes du jour en les indiquant que les uns et les autres seront traités selon leurs compétences.


«Vous savez Alassane n'est ni tribaliste, ni raciste. Si j'étais raciste, ma femme ne serait pas blanche. Je ne connais pas le tribalisme, je suis né à Dimbokro, j'ai fait des études à l'extérieur, que ce soit la Haute volta dans le temps que ce soit au Etats-Unis, j'ai travaillé en France... Alassane Ouattara ne fait pas de tribalisme et je voudrais vous rassurer que les uns et les autres continueront d'être traités selon leur compétence, » a-t-il insisté. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Alassane Ouattara a assuré que les dispositions seront prises, pour continuer d'assurer la sécurité sur l'ensemble du territoire national et a rappelé l'important rôle joué par Hamed Bakayoko de 2011 à 2017.


 

Il avait déploré le fait que depuis la mort du président Houphouët, le pays a connu des moments difficiles, d'abord un coup d'état en 1999, une rébellion en 2002 qui a coupé le pays en deux. Depuis 2011, malgré les tentatives de déstabilisation la Côte d'Ivoire est restée en paix.


Par ailleurs, le forum des guides religieux de Moronou avait déclaré qu'il a une seule aspiration «c'est le maintien de la paix dans notre pays. »


Le sénateur Konin Aka avait au nom des cadres et élus réaffirmé, la reconnaissance du peuple de Moronou au chef de l'Etat pour avoir réussi la transformation structurelle du pays et surtout d'avoir placé la région de Moronou sur la voie du développement. 


«Moronou salue les nombreuses réalisations dans les différents secteurs, le revêtement des voies des chefs lieux. Le visage du Moronou a changé grâce à vous. Moronou vous soutient toujours dans vos efforts afin d'instaurer, la cohésion sociale et la paix, » a-t-il conclu.


Wassimagnon 



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire: De retour à Diabo après son périple dans le Iffou, un c...
 
 
Côte d'Ivoire: De retour à Diabo après son périple dans le Iffou, un cadre des Houphouëtistes invite à prôner la paix.
Politique
 
Côte d'Ivoire : Crise pré-électorale, le ministre Anikpo Daniel p...
 
 
Côte d'Ivoire :      Crise pré-électorale, le ministre Anikpo Daniel propose l'instauration d'une «pause électorale » et ne souhaite pas de «Dabou bis ailleurs »
Côte d'Ivoire : Des tracts pour enfin activer la « désobéissance civile »
Politique
Côte d'Ivoire : Des tracts pour enfin activer la « désobéissance...
Côte d'Ivoire il y a 18 heures
 
Côte d'Ivoire : Affrontements de Dabou, 16 morts, vers des arrestations de leaders d'opposition ? Vagondo « les auteurs et commanditaires vont subir la rigueur de la loi »
Politique
Côte d'Ivoire : Affrontements de Dabou, 16 morts, vers des arrest...
Côte d'Ivoire il y a 21 heures
 
Cameroun : 6 morts et 13 blessés dans l'attaque d'une école primaire (premier bilan officiel)
Politique
Cameroun : 6 morts et 13 blessés dans l'attaque d'une école prima...
Cameroun il y a 21 heures
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bongouanou, Ouattara demande et supplie, les chefs politiques d'arrêter de manipuler les jeunes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BenMar87
Mots au vent.,,
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Coup d'État de 1999, rébellion 2002, crise postélectorale, microbes...les jeunes ont toujours été manipulés. On ne viendra pas jouer les Mandela alors que ces jeune ont leurs pères ou mères, leurs oncles ou tantes en prison. Ça finira lorsque tous ceux sont contraints en exile et les prisonniers politiques seront de retour ou libéré.
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Hélas, ils n'arrêteront pas... En effet, c'est la seule façon pour eux de survivre car n'ayant rien à offrir aux Ivoiriens... Aucun programme, aucune vision... Rien de rien... On observe...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
El prado continue ton travail pédagogique auprès des populations et laisse les subversifs et les superficiels battus par ta compétence et tes réalisations, vociferer. Les jeunes sont bien socialises politiquement et comprennent le sens de l'action publique. En tout cas nous pédagogues (dont doumbia major) dans les campus sommes en phase avec la CI actuelle et nous nous chargeons de déconstruire dans nos possibilités, les actes de ces haineux dont la seule préoccupation est leurs intérêts. Allons seulement,
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
politik = mafia
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : A ne pas lever les mots d'ordre et ne pas accepter le dialogue, l'opposition risque-t-elle de se marginaliser?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Les habitants de Dabou ont ils profité d'un contexte de tension pour...
 
1942
Oui
74%  
 
566
Non
22%  
 
120
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement