Afrique Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Douala, la police disperse les manifestations anti- Biya
 

Cameroun : Douala, la police disperse les manifestations anti- Biya

 
 
 
 2196 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 22 septembre 2020 - 13:40

(Ph)



La police camerounaise a fait place nette à Douala capitale régionale du Littoral. Elle a dispersé ce mardi 22 septembre 2020, plusieurs centaines de manifestants de l’opposition. 


Ceux-ci prenaient part dans certaines artères de la métropole aux manifestations non autorisées de l’opposition. Lundi, Human Right Watch a dénoncé la répression à l’encontre de l’opposition qui s’accentue. 


« Toutes les artères du célèbre carrefour Ndokoti dans le troisième arrondissement ont été complément vidées des manifestants. La police anti-émeute a fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogène pour disperser les protestataires », rapporte Cyprien Etock étudiant à l’université de Douala.

Selon les témoins, des soldats ont interpellé plusieurs citoyens parfois des simples passants.


Les manifestants scandaient des chansons pour le départ du président Biya.


 

«Libérez, Libérez ! Paul Biya doit partir » pouvait-on entendre chanter.


Répression 


HRW a dénoncé la « répression » à l’encontre de l’opposition qui s’accentue. 


 Le gouvernement devrait cesser de se servir du COVID-19 et de la loi antiterroriste comme prétextes pour écraser toute contestation, soutient HRW.

A l’origine de ces manifestations, les appels de Maurice Kamto. Le leader du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc), avait appelé ses partisans à manifester jusqu’au départ du pouvoir du président Biya.


Toute convocation du corps électoral avant la révision du Code électoral et la résolution de la crise anglophone, « emportera automatiquement lancement d’une gigantesque campagne nationale d’appel au départ pur et simple monsieur Paul BIYA du pouvoir », avait déclaré Maurice Kamto.


Maurice Kamto s’oppose aux élections régionales pour lesquelles son parti n’est pas concerné à cause de son boycott du double scrutin législatif et municipal du 9 février dernier. 


 

Pour l’heure aucune manifestation n’a été signalée à Yaoundé. Les partisans de Maurice Kamto n’ont pas encore pu manifester. Un important dispositif sécuritaire a été déployé dans les principales artères de la capitale pour parer aux manifestations de l’opposition. 



Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun : Douala, la police disperse les manifestations anti- Biya
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Le Cameroun est un Royaume qui est dirigé par un ROI indigène Africain..,, les manifestations "anti-Biya" sont des sacrilèges..
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement