Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Une « Affaire de faux mariage » défraie la chronique à la Mairie de Koumassi
 

Côte d'Ivoire : Une « Affaire de faux mariage » défraie la chronique à la Mairie de Koumassi

 
 
 
 12839 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 22 septembre 2020 - 15:14

Cissé Bacongo , maire de Koumassi 


Une « affaire de faux mariage » défraie la chronique à la mairie de Koumassi. Selon les informations, ladite affaire daterait sous le mandat du maire sortant M’Dohi Yapi Raymond.


A en croire nos sources, ce mariage a été célébré́ le 27 décembre 2008 à la mairie de Koumassi, entre Mlle L.D.G.R née le 14 mai 1986 à Koumassi, et Monsieur Tanoh Amoa Cyriaque.


Selon Mme Tidjane Korotoum épouse Sanogo, directrice des services administratifs de la mairie, il s’agit d'un mariage dans lequel Mlle L. D. G. R ne se reconnait pas du tout.


La supercherie a été découverte lorsque la victime (Mlle L.D.G.R) s’est rendue en 2017 à la mairie, pour se faire établir une copie de son extrait d’acte de naissance. Grande fut surprise de se découvrir « mariée » à Monsieur Tanoh Amoa Cyriaque qui serait parti en Europe, de ce fait impossible pour elle de contracter un autre mariage car dejà̀ mariée dans un mariage qu'elle ne se reconnait pas. Une situation qui porte énormément préjudice depuis plusieurs années, à Mlle L.D.G.R.


 

C'est suite à un courrier adressé à la mairie par la victime, le 13 juillet 2020, que le maire, Ibrahim Cissé Bacongo, a été informé de la situation. Dans ledit courrier elle écrit qu'elle doit se marier dans deux mois « mais il est question que la mention ‘ « Mariée » ne figure plus sur son acte de naissance. ».


Par ailleurs, elle informe qu’elle porte réclamation et porte également plainte contre le témoin du marié qui se trouve être un agent de la mairie de Koumassi.


« Malheureusement, en attendant le dénouement de cette affaire, certains individus mal informés et ayant des intentions lugubres tentent d’imputer la faute au ministre Cissé́ Ibrahima Bacongo qui n’était pourtant pas encore le maire de la commune de Koumassi au moment des faits.

Ce faux mariage date du 27 décembre 2008. Et à cette époque, Raymond N’Dohi Yapi était le maire », déplore un proche de Bacongo.


Nous apprenons que, le maire Cissé́ Bacongo, est en train d’engager des démarches pour trouver une solution à cette affaire.


 

« Les ennemis du Maire Cissé́ Ibrahim gagneraient à surfer ailleurs, que de lui chercher des poux dans les cheveux », conclu l’interlocuteur.



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Une « Affaire de faux mariage » défraie la chronique à la Mairie de Koumassi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Bebi yere ye
Franchement la dame se foutrait de qui ?? Elle constate en2017 qu'elle serait mariée à un homme. Le mariage dont elle ignorait et chose curieuse c'est en 2020 qu'elle porte plainte c'est un peu hallucinant non ??
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Tout sait ce qui se passait dans Les mairies de koumassi, poy et adjamé quand les gens voulaient vaille que vaille aller à bengue.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Vié @sriki en sait certainement quelque chose des faux mariages, je parie... Lolll... J'ai rien dit dêh...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
Seulement en C d'I.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Ça c'est entre vous les gnanbros la-bas. Krkrkrkrkr
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement