Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les maires PDCI  interpellent  le Gouvernement sur  les moyens que l'annexe fiscale de la loi des finances l'oblige à dégager à leur profit
 

Côte d'Ivoire : Les maires PDCI interpellent le Gouvernement sur les moyens que l'annexe fiscale de la loi des finances l'oblige à dégager à leur profit

 
 
 
 6123 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 02 octobre 2020 - 09:04

Kouakou Gnrangbe Jean, maire de Yamoussoukro



Les Maires PDCI-RDA notent dans une déclaration dont KOACI s’est procuré une copie, que l’année 2020 est une année particulièrement difficile pour la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens, qui, dans une grande majorité et plus que par le passé, ont du mal à joindre les deux bouts.


Selon le président de la coordination des maires du parti d’Henri Konan, Bédié, leurs difficultés au quotidien sont aggravées par les impacts de la pandémie de la fièvre à Coronavirus sur l’économie nationale, dont une raréfaction insupportable de revenus pour les ménages.


« Devant de telles difficultés qui impactent leurs communes et leurs populations, les Maires Pdci-Rda voudraient affirmer leur solidarité à leurs administrés respectifs, et les assurer qu’ils déploient tous leurs efforts pour maintenir à niveau les services publics et les investissements sociaux locaux, bien que leurs ressources se soient particulièrement amoindries », indique Kouakou Gnrangbe Jean, maire de Yamoussoukro.



 

Les Maires PDCI-RDA notent cependant que selon les chiffres à fin Juin 2020, rendus publics par la direction générale de l’économie, les recettes fiscales de notre Pays, sur les six premiers mois de l’année 2020 s’élèvent à 1976 Milliards FCFA contre 2111 Milliards FCFA pour la même période l’année dernière, soit une baisse d’à peine 6% des recettes.


« A la fin Juin 2020, les Maires PDCI-RDA notent que les recettes fiscales que la loi demande au Gouvernement de rétrocéder aux collectivités locales, sont en moyenne en recul de plus de 30%, avec des pointes à 50% dans certaines communes sous leurs responsabilités, par rapport à la même période l’année dernière. A fin Septembre 2020, les Maires PDCI-RDA s’inquiètent que, malgré le civisme fiscal dont font preuve les Ivoiriens frappés de plein fouet par la crise sanitaire, civisme qui permet à l’Etat de recouvrer des revenus quasiment égaux à ceux de l’année dernière, les communes administrées par eux n’ont reçu aucun centime comme subvention d’investissements, alors que paradoxalement l’Etat, lui, a engagé des dépenses d’investissement d’un montant de 792 Milliards FCFA sur les six premiers mois de l’année, en hausse de 3,6% par rapport à la même période l’année dernière », relèvent les élus municipaux du parti d’opposition.



Les Maires PDCI-RDA notent également que plusieurs de leurs confrères reçoivent des investissements directs de l’Etat dans des domaines d’actions dont la compétence est dévolue par la loi, aux Maires.


 

« Dans ces temps difficiles et troublés que traverse la Côte d’Ivoire, les Maires PDCI-RDA voudraient rappeler au gouvernement que les Ivoiriens, du nord au sud et d’est en ouest, souffrent de la même façon et aspirent à bénéficier de l’action publique sans considération de leurs appartenances politique, sociale ou religieuse. C’est la raison pour laquelle, à trois mois de la fin de l’année, les Maires PDCI-RDA, considérant la décentralisation des compétences entre l’Etat et les collectivités locales, rendue effective depuis l’année 1980, considérant l’impact de l’action des maires sur le quotidien des populations et sur l’économie locale, voudraient solennellement interpeler le Gouvernement de notre Pays afin qu’il mette immédiatement à disposition des communes, les moyens que l’annexe fiscale de la loi des finances 2020 l’oblige à dégager à leur profit », interpellent-ils.


Pour ces derniers, refuser de le faire ou retenir indument ces ressources, est une violation de la loi, sans compter les impacts néfastes sur les populations, les salariés et les économies locales de ces communes.


« Priver les collectivités des moyens, le gouvernement doit comprendre que la question de la continuité du fonctionnement du service public des communes, se pose avec acuité », conclu Kouakou Gnrangbe Jean.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les maires PDCI interpellent le Gouvernement sur les moyens que l'annexe fiscale de la loi des finances l'oblige à dégager à leur profit
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
Je crois bien que le 1er ministre Hamaed Bakayoko, avait dit pendant les élections municipales que ce sont eux(le pouvoir en place) qui soutiennent financièrement les maires... Si un maire n'est pas avec le RHDP, il ne pourra pas avoir d'aide de l'Etat............................ Est-ce qu’une telle personnalité politique peut-elle être au poste de 1er ministre et espérer être un future Président de notre pays...???? That's the question we needed to answer
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Levrai
là prends mon gbô
 
 il y a 2 mois
Peace101
Je partage cette interpellation... En tant qu'observateur, je demanderai au gouvernement d'y jeter un coup d'œil. C'est vrai le choc macroéconomique a frappé de plein fouet toutes les communes, pas seulement celles RHDP... Merci donc aux maires PDCI pour cette interpellation civile et civilisée et bien à propos... Essayons d'avancer ensemble...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
C'est de l'EXCLUSION.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement