Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Pour les femmes de l'opposition, le meeting du samedi s'inscrit dans le cadre du mot d'ordre de « Désobéissance civile »
 

Côte d'Ivoire : Pour les femmes de l'opposition, le meeting du samedi s'inscrit dans le cadre du mot d'ordre de « Désobéissance civile »

 
 
 
 3678 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 08 octobre 2020 - 09:06

Les femmes de l’opposition mercredi 


Les femmes de l’opposition se mobilisent pour le meeting annoncé le samedi 10 octobre 2020 au stade Félix Houphouët Boigny.


Dans une déclaration commune , elles invitent leurs sœurs à prendra part à ce grand rendez-vous et d’expliquer : « Ce meeting s’inscrit dans le cadre du mot d’ordre de DESOBEISSANCE CIVILE lancé le 20 septembre dernier, par le Président Henri Konan BEDIE, et endossé par l’ensemble des 56 Partis politiques de l’opposition ainsi que des organisations de la société civile. »


Par leur présence massive, elles disent vouloir , aux côtés de leurs Hommes et Jeunes, élever nos voix pour exiger :Le retrait de la candidature illégale et anticonstitutionnelle du sieur Alassane Dramane Ouattara ; La Dissolution du Conseil constitutionnel aux ordres du pouvoir ; La dissolution de la CEI unicolore et inféodée ; L’audit de l’actuelle liste électorale par un cabinet international ; La libération, sans condition, des prisonniers politique et militaire parce qu’il en existe, contrairement à ce qu’on voudrait leur faire croire.


 

« Nous exigeons la libération de nos frères et sœurs emprisonnés: Pulchérie GBALLET, YEBOUE Akissi Antoinette, KOUA Justin et toutes les femmes du GPS arrêtées lors de la marche du 13 Août dernier dont la présidente Anne Marie BONIFON. Le retour des exilés politiques avec à leur tête, le Président Laurent GBAGBO, Le Président Guillaume Kigbafori SORO, les Ministres Charles BLE GOUDE, Anaky Kobena et le Maire Noël Akossi BENDJO », exigent-elles.


Après les flops des appels à marcher et à la désobeissance civile, dans une présidentielle sans enjeu depuis la reprise en main du Président Ouattara après le décès d'Amadou Gon, fort d'une population désintéressée par l'offre politique proposée par une opposition de dernière minute sans véritable ossature au regard des positionnements et ambitions personnelles de ceux qui la compose, ce meeting du 10 Octobre apparait comme une tentative de "tout pour le tout".



Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Pour les femmes de l'opposition, le meeting du samedi s'inscrit dans le cadre du mot d'ordre de « Désobéissance civile »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
LeMagotOuRien
Si vous voulez remplissez toute la commune du Plateau!.. La communauté internationale via ses superstructures, l'ONU, l'UA, la CEDEAO et même avant elles les USA via la résolution de la Chambre des représentants américains et l'ambassadeur américain ici en Côte d'Ivoire, et depuis hier la France que bédié et se plaisantin de soro guillaume appelaient au secours, ont tous officiellement entériné publiquement que l'élection présidentielle se tiendra ce 31 octobre 2020!..et demandent aux autorités autorités de prendre toutes les mesures pour permettre à ceux qui veulent voter de le faire en toute sécurité !.. et c'est ce qui sera fait grâce à Dieu !..et comptez sur les militants de Ouattara qui veillent au grain!..
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement