Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Recevant des jeunes en sa résidence, Bédié explique : « La désobéissance civile n'est pas l'affrontement armé. C'est l'arme des forts »
 

Côte d'Ivoire : Recevant des jeunes en sa résidence, Bédié explique : « La désobéissance civile n'est pas l'affrontement armé. C'est l'arme des forts »

 
 
 
 15374 Vues
 
  6 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 09 octobre 2020 - 11:38

Bédié ses hôtes jeudi à Abidjan 


Henri Konan Bédié a reçu jeudi en sa résidence de Cocody des jeunes de la plateforme de la société civile (Pec-CI).


Une occasion pour le président du PDCI-RDA d’apporter plus de clarifications sur la désobéissance civile qu’il a lancée et pas suivie à ce jour par les populations.


Selon l’ancien chef de l’Etat ivoirien, la désobéissance civile n’est pas l’ »affrontement armé mais c'est l’arme des forts.


 

"La désobéissance civile rime avec la non-violence. C’est avec la désobéissance civile que le président Houphouët-Boigny a conduit l’indépendance de la Côte d’Ivoire en refusant de se soumettre à l’ordre coloniale. Et il l’a fait de façon pacifique. Face à l’adversaire, nous avons les mains nues. Eux, ils ont les microbes, même si nous avons des antibiotiques. Nous devons nous protéger contre les chars, les machettes, les fusils, contre tout ce qui signifie les armes de la mort. Il faut d’abord vivre pour combattre. C’est la désobéissance civile qui a permis à Nelson Mandela de libérer son peuple. A Gandhi d’obtenir l’indépendance de la grande nation de l’Inde. A Martin Luther King d’obtenir la reconnaissance des droits des noirs aux Etats-Unis. Cette arme est redoutable et irrépressible. », a expliqué le président Henri Konan Bédié et marteler.


«Quand nous allons commencer, nous ne nous arrêterons pas jusqu’à la chute du dictateur. Nous irons jusqu’au bout ».


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  6 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Recevant des jeunes en sa résidence, Bédié explique : « La désobéissance civile n'est pas l'affrontement armé. C'est l'arme des forts »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
Bravo le vieux Sphynx , apprendre a certains ce qu est la paix et la non violence ...ca concerne aussi le verbe et le language
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
La théorie de la souris...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Qu'elle est drôle cette vieille croûte et clown ! Ko c'est l'arme des forts. Si tu es fort propose un programme au peuple et allez aux élections... Vieux négrion...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
C'est vraiment l'hôpital qui se moque de la charité. Toi Bédié, sous ton ère, il n' y avait que tes deux amis pour décider qui devrait être candidat. L'ami N° 1 était Mr Emile Constant Bombet. Celui-là même qui distribuait les nationalités à tes opposants en fonction de son humeur. Il le faisait pour écarter tous ceux qui auraient pu te battre 1 coup KO. Alors Bédié STP, cela est tout simplement un tout petit signe du dictateur que tu fût. L'ami N° 2 était le président de la cour constitutionnelle, Noel Nemin. Lui et bombet décidaient d'attribuer le nombre de votants à tes adversaires selon leur bon vouloir. Bédié, STP, c'est aussi ça, une autre petite preuve du Dictateur que tu fût. Alors franchement dit, avec un tel passif, mon PRADO n'a aucune leçon à recevoir de toi, le père de la discrimation Ivoirienne.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Pourfendeur
@Ziegler : …et c'est pour ça que Bédié est tombé, que la population est sortie chanter et danser. Sauf que ses tombeurs n'ont pas justifié leur acte par le désir de faire autant que celui qu'ils ont déposé, voire même faire pire. Je te rappelle a toutes fins utiles que ce coup d'Etat a, de fait, introduit un 2ème République qui consacre la démocratie, la séparation des pouvoirs, la liberté des populations, la limitation des mandats, etc. Or semble-t-il, votre rêve est de nous ramener aux sombres années 60.
 
 il y a 2 ans
Wence
Vieux paresseux, toi tu connais l'arme des forts? On veux pas faut leur enseigner ce que vous aviez initialement prevu a savoir l'insurrection. On allait te cueillir chez toi comme un fruit mur.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter