Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Ally Coulibaly : « Les informations concernant les ennemis d'une élection apaisée sont prises très au sérieux; Son injonction  à la CADHP »
 

Côte d'Ivoire : Ally Coulibaly : « Les informations concernant les ennemis d'une élection apaisée sont prises très au sérieux; Son injonction à la CADHP »

 
 
 
 7313 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 15 octobre 2020 - 11:48

Ally Coulibaly 


Le Ministre des Affaires Etrangères, Ally Coulibaly, a échangé mercredi à Abidjan avec Chefs de Mission Diplomate, Représentants des Organisations internationales et Chefs de Corps Consulaires accrédités en Côte d’Ivoire, rapportent ses services.


Une occasion pour le chef de la Diplomatie ivoirienne d’envoyer un message fort à la Cour Africaine des Droits de l’homme et des Peuples (CADHP).


Bien avant, il a rassuré les diplomates que, la liste électorale, pour des raisons de transparence, est publiée sur internet pour être accessible à tous. 


Selon M. Coulibaly, elle ne pourrait donc pas être susceptible de trucages ni d’autres tripatouillages. Pour lui, la liste validée par le Conseil Constitutionnel est celle éligible à la compétition et ne saurait faire l’objet ni de rajout ni de retrait avant d’ouvrir une parenthèse.


 

« C’est le lieu d’ouvrir une parenthèse en direction de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP). Depuis avril dernier, la Côte d’Ivoire s’est retirée de son Protocole et ne se sent plus concernée ni de près ni de loin par ses injonctions qui frisent l’acharnement pour ne pas dire plus. Nous la prions, avec la courtoisie qui sied, d’avoir la décence de ne plus s’immiscer dans nos affaires juridiques ou pénales, comme elle a tendance à le faire ex abrupto. On lui demande juste de respecter ses propres règles qu’elle s’échine à imposer à un pays souverain. »


Le Ministère soutient que, le retrait de la déclaration de compétence étant un acte de souveraineté, il est logique que l’Etat qui retire sa déclaration de compétence, sur cette base, n’exécute plus les décisions de cette juridiction.


A titre d’exemple sur ce point, le membre du Gouvernement rappelle que certains pays africains qu’il n’a pas nommés ne se sont pas pliés aux injonctions de la Cour après le retrait de leur déclaration de compétence.


« Le 06 décembre 2006, le Conseil Constitutionnel de Côte d’ivoire, a consacré la suprématie de la Constitution ivoirienne sur les traités internationaux. Les traités internationaux étant supérieurs à la jurisprudence internationale, il en résulte que cette décision s’applique également aux décisions de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples. La décision du Conseil Constitutionnel du 14 septembre 2020, relative aux candidatures retenues pour l’élection présidentielle, a été prise en application des articles 51 et 127 de la Constitution. Cette décision est irrévocable. Il est bon de savoir que les questions électorales, notamment l’organisation des élections internes aux Etats, relèvent entièrement de leur souveraineté. L’élection est alors une question de souveraineté du peuple ivoirien. Il ne revient donc pas à une juridiction, fût-elle régionale, de déterminer qui peut être candidat aux élections en Côte d’Ivoire », explique Ally Coulibaly.


 

Enfin, il a rassuré les diplomates étrangers que, l’élection présidentielle du 31 Octobre 2020 aura lieu à la date annoncée et se déroulera dans d’excellentes conditions.


« Aucun individu ni aucun groupe n’inoculera ses frayeurs aux populations qui doivent vaquer normalement à leurs occupations quotidiennes sans entraves ni menaces. Les informations concernant les ennemis d’une élection apaisée qui nous parviennent sont prises très au sérieux par les services compétents. Elles ne nous feront pas dévier de notre trajectoire. Les ivoiriens exerceront leur doit civique d’un jour en allant aux urnes en toute quiétude », rassure le Ministre des Affaires Etrangères.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Ally Coulibaly : « Les informations concernant les ennemis d'une élection apaisée sont prises très au sérieux; Son injonction à la CADHP »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Rolandk
Un autre clown futur exilé. Kiokiokiokio
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Je valide... C'est juste les mêmes zouaves qui s'agitent. Le peuple votera mais jr suis d'accord il faut rester vigilant car il y'a des actes de terrorisme et sabotage de tout genre qui seront posé par ces oppo-cons... On observe...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Merci Mr le Ministre. A bon entendeur.....
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Symbioz
Que raconte ce rattrapé ? Quelqu'un a envoyé dao ratifié le protocole de la cour africaine des droits de l'homme et des peuples ? Tu penses qu'on est au marché d'abobo? La cour africaine a ses règles... tu y adhères tu les respecte jusqu'au bout... tu veux en sortir il y a également un mécanisme... voilà ces incultes qui veulent nous gouverner alors qu'ils sont juste de par leurs noms de rattrapés..
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain au plus vite ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pas retrouvé, selon vous Mabri Toikeuse jouit-il d'aide du système ?
 
2140
Oui
49%  
 
2113
Non
48%  
 
142
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement