Ghana Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana :  Les frères Gyan accusés d'agression lors d'un match de tennis
 

Ghana : Les frères Gyan accusés d'agression lors d'un match de tennis

 
 
 
 3181 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 15 octobre 2020 - 16:58


Les frères Baffour et Asamoah Gyan (ph)


L’international ghanéen Asamoah Gyan et son frère Baffour Gyan sont accusés par un certain Godwin Martey pour agression sur sa personne lors d'un match de tennis hier mardi à Accra.


Une plainte a été portée contre les deux frères Gyan au commissariat de police de Cantonment à Accra. Les faits allégués se sont produits hier soir sur l’aire de tennis des officiers de l’Armée.


 

Pour sa plainte, Martey prétexte avoir été giflé et frappé par Baffour Gyan qui était l'arbitre du match de tennis entre son frère Asamoah Gyan et lui (le plaignant).


Se sentant lésé par l’arbitrage du jeu alors que le match était en sa faveur, Martey a déclaré que « la plupart des points controversés qui étaient en ma faveur, Baffour Gyan les attribuait à Asamoah Gyan. A un moment donné, ça m’a agacée..». Toutefois, le plaignant a indiqué que les spectateurs qui étaient sur les lieux observaient les faits sans intervenir à cause de la renommée d'Asamoah Gyan.


Martey a ajouté être sorti du terrain et a demandé qu’un autre match soit organisé avec un commissaire de match et un arbitre neutre pour assurer l'équité entre les deux parties, mais Baffour lui a répondu de se taire et de revenir jouer. Cette demande selon le plaignant sera suivie d'agression de la part de Baffour Gyan avec le soutien de son frère Asamoah Gyan.


Le principal accusé, Asamoah Gyan, ne s’est pas encore prononcé sur cette accusation.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement