Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Des cadres du PDCI arrêtés, selon les avocats du parti
 

Côte d'Ivoire : Des cadres du PDCI arrêtés, selon les avocats du parti

 
 
 
 14317 Vues
 
  11 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 04 novembre 2020 - 16:11

Lors d'une réunion la résidence de Bédié avec l'Onu en septembre dernier


Dans la journée d'hier mardi, alors que Bédié président du Conseil national de transition devait tenir un point presse, un dispositif de forces de l'ordre et de sécurité a fait irruption sur les lieux et des personnes ont été priées de quitter le périmètre.


Si le président du PDCI est resté à son domicile, le collectif des avocats du PDCI, dans un communiqué parvenu à KOACI ce jour mercredi 4 novembre 2020 informe que plusieurs personnes du plus vieux Parti ont été arrêtées.


Ce sont le Professeur Maurice Kakou GUIKAHUE, Député à l’Assemblée Nationale, ancien Ministre et Secrétaire Exécutif en Chef du PDCI-RDA ; Monsieur EZALEY George Philippe, Vice-président du PDCI-RDA ; Monsieur N’DRI Kouadio Pierre Narcisse, directeur de Cabinet de SEM Henri KONAN BEDIE ; Monsieur SERI-BI N’Guessan, secrétaire exécutif du PDCI-RDA; Madame Aminata N’DIAYE, secrétaire exécutive du PDCI RDA ; Madame Augustine ESSOUBO, membre du bureau politique du PDCI-RDA ; Madame Marcelle BEDIE, nièce de SEM Henri Konan BEDIE ; Madame Alice BOMBO, nièce de SEM Henri Konan BEDIE ; Monsieur Antoine BEDIE, neveu de SEM Henri Konan BEDIE ; Monsieur Andy Daniel, neveu de SEM Henri Konan BEDIE; Madame Désirée DAMOIS dont le collectif des avocats du PDCI n'a pour l'heure pas de nouvelles.


 

Les avocats de Bédié et de l'opposition informent que face au refus de SEM Henri KONAN BEDIE d’accepter d’être arrêté, les éléments de la police ont interpellé plusieurs des cadres de l’opposition qui étaient à ses côtés.


Les avocats du PDCI notent que le blocus imposé aux résidences de SEM Henri Konan BEDIE, du Premier Ministre Pascal Affi NGUESSAN, des anciens ministres ASSOA ADOU, Abdallah Toikeusse MABRI et Hubert OULAYE ne rentrent dans aucun cadre législatif et règlementaire applicable en Côte d’Ivoire, de sorte qu’il doit être qualifié de séquestration.


Ils dénoncent en conséquence une tentative illégale d’arrestation de SEM Henri Konan BEDIE, ancien Président de la République ; l’interpellation illégale du Professeur Maurice Kakou GUIKAHUE sans la levée préalable de son immunité parlementaire et la mise en œuvre de la procédure spéciale liée à sa qualité d’ancien ministre ; la séquestration des occupants des résidences des leaders de l’opposition politique ivoirienne dont SEM Henri Konan BEDIE, le Premier Ministre Pascal Affi NGUESSAN, les anciens ministres ASSOA ADOU, Abdallah Toikeusse MABRI et Hubert OULAYE.


Alors que la communauté internationale appelle au respect de l'ordre constutitionnel et demande aux opposants d'en finir avec leur "Conseil Nationale de Transition", le collectif des avocats de Bédié et des leaders de l’opposition politique ivoirienne engage le Procureur Général près la Cour d’Appel d’Abidjan, en sa qualité de surveillant de la police judiciaire et Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance d’Abidjan, en sa qualité de directeur de la police judiciaire, à mettre un terme, sans délai, à ces actes illégaux d’officiers de police judiciaire placés sous leur autorité. 


Hier, après le constat de violences ayant entrainé la mort suite au maintien du mot d'ordre d'empecher la tenue du scrutin du 31 Octobre dernier, après sa tenue et dans l'attente de la proclamation officielle de son issue par le Conseil constitutionnel, les autorités par la voix du Ministre de la justice Sansan Kambilé, ont annoncé des poursuites contre ceux qui, en plus des mots d'ordre, ont defié l'ordre constitutionnel en annoncant la création d'un "Conseil National de Transition.".


Jean Chrésus 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  11 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Des cadres du PDCI arrêtés, selon les avocats du parti
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
Aie mais chez Bédié c'était du genre le bunker de Gbagbo ou quoi? Jusqu'à neveux, nièces et compagnie étaient là bas, genre que ça brule nous on est en sécurité. Tous en taule.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
LICOUL2000
Je pense que ce n'est que le début ces PDCI ont tout eu avec ADO et lui ont planté un couteau dans le dos. Aujourd'hui leur cuit est dehors,ils sont isolés, leur plan n'a pas marché, ADO est conforté par le soutien du peuple et de la communauté internationale, il doit maintenant faire le ménage dans les nominations.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Bien. El prado après là fait pas venir nous dire que tu les libéres à l'occasion de la fête nationale si leur culpabilite est avérée deh, parce que faut que les gens assument pleinement leurs actes. Nous qui avons perdu des membres de nos familles à cause du discours de ces gens ont t'en voudra tout le reste du temps si tu fais. Moi dans tout ça là c'est l'arrestation du nain Soro j'attends. Tout ceux là c'est échauffement. Mabri toi qui aime viande de serpent là tu seras servi en prison. Tu verras
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Des plaisantins comme ça. Comment peut-on aimer la facilité jusqu'à ce point ? Devenir gratuitement président de la République sans faire d'effort, cadeau ! No way. Les partis de l'opposition doivent savoir que tant qu'ils seront dans cette logique de facilité et dans illégalité, avec pour moyen d'action la violence et la destruction, nous les combattrons sur terre, sur mer et dans l'espace jusqu'à ce qu'ils reviennent à la raison.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Tout sera fait selon les règles de de justice. Mais les sponsors des terroristes répondront de leurs actes quelque soit leur âge ou ancien statut. Il faut MATER... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
C'est juste un collectif de sponsors de terrorisme domestique et de sédition... Que JUSTICE soit dite... Nul n'est au-dessus de la loi...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Konnin
Mais diantre ! Pourquoi engagez-vous le procureur général ? Adressez-vous à celui de la transition, le procureur "transitaire". Vous reviendrez bientôt sur terre. Jetez un regard dans le retroviseur de la scène politique international et regardez Jean Ping, Maurice Kamto, Martin Fayulu, Cellou Dalein Diallo, Soumaila Cissé, Yahya Jammeh...Vous comprendrez sûrement.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Wence
faut matter sans faux-fuyant sans consideration de l'age meme des criminels. Si deja leurs actions ont cause des morts, alors l'age de Bedie ne plus etre un critere d'excuse car ceux qui sont morts ne reviendront plus jamais.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Ne vous en faites pas! contre ces escadrons de mort, le peuple attend les officiels du pouvoir illégitime sur les routes du pays. Chaque ivoirien est désormais un soldat de l'ALN. Toute personne qui participera à la dictature illégale d'oeil de bouc subira les représailles de l'ALN. Bandécons!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Ivoiriens, Ivoiriennes, vous voyez bien que c'est Bédié et le CNT qui détiennent les cartes. Il faut intensifier les actions de l"ALN (Armée de Libération Nationale) sur le terrain. Chaque citoyen épris de démocratie doit se voir comme un acteur de l'ALN et se metre à la disposition du CNT. Frères d'armes rejoignez l'ALN en organisant la neutralisation d'oeil de bouc. Mort ou vif, peu importe. A partir de ce jour, tout ministre ou toute personnalité qui collaborera avec ce pouvoir dictatorial et illégal sera la cible de l'ALN.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
@batuta toi mets ton bobaraba dans un treilli aln et va d'abors au wc publique apres on t'attend en tete de front ALN ok loooooooooooooooooool!!!!
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement