Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   CNT, le Procureur de la République soutient que Bédié n'est pas assigné à résidence surveillée et il doit sa liberté grâce à son âge et à ses conditions physiques
 

Côte d'Ivoire : CNT, le Procureur de la République soutient que Bédié n'est pas assigné à résidence surveillée et il doit sa liberté grâce à son âge et à ses conditions physiques

 
 
 
 20381 Vues
 
  10 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 06 novembre 2020 - 19:17

Bédié


Henri Konan Bédié, ancien Président du PDCI et Président du Conseil national de transition (CNT), est en liberté contrairement à certains militants de son parti le PDCI qui sont aux arrêts, comme, le Secrétaire exécutif, Maurice Kakou Guikahuié.


Il doit sa liberté grâce à son âge avancé et à ses conditions physiques. Adou-Richard Christophe a fait cette précisé cet après-midi au cours d'une rencontre avec la presse où il a également affirmé que la présence des forces de l'ordre devant le domicile de l'ancien Président de la République, c'est "rétablir l’ordre public".


«Le Procureur de la République lorsqu'il est saisi d'une infraction, dispose de tous les moyens qui sont sur sa table, des arrestations, des mandats et autres. Il est clair que le Procureur de la République a l'opportunité des poursuites. Avant d'interpeller quelqu'un, il s'assure que cette personne eu égard à son âge, eu égard à ses conditions physiques peut supporter la détention. C'est pour cela que, ayant l'opportunité des poursuites, le Procureur de la République n'a pas que nécessaire de procéder à l'arrestation du Président du Conseil national de transition (CNT) tel que ça été annoncé. Il n'a pas été interpellé mais ce sont des options dont disposent le Procureur sur sa table. Le Procureur a l'opportunité des poursuites en fonction des personnalités de la personne qui est mise en cause dans le cadre d'une procédure », a expliqué, Adou-Richard Christophe.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le Procureur de la République a également indiqué que le Président du PDCI, par ailleurs président du CNT n'est pas assigné en résidence parce qu'aucun décret n'a été pris dans ce sens.


«Il a été dit ici que l'élection présidentielle s'est tenue, les résultats étaient en train d'être proclamés lorsque certains membres de partis de l'opposition se sont réunis dans un domicile pour annoncer la création d'un Conseil national de transition en indiquant même qui allait diriger ce Conseil. C'est acte de sédition, c'est une atteinte à la sûreté de l'état. Et donc quand il y a pareille trouble à l'ordre public, il y a d'abord la police administratif fait son travail qui consiste à rétablir d'abord l'ordre public qui est troublé. Lorsqu'au moment du rétablissement de cet ordre public on s'en rend compte que des personnes ont commis des infractions à la loi pénale, sont appréhendées ont parle de police judiciaire. Donc au niveau de la police administratif, les responsables ont la possibilité de mettre fin à l'ordre public qui est troublé. Maintenant la police judiciaire entame son action. J'ai même entendu quelque part que quelqu'un parler de assignation à résidence. En la matière, il faut un décret. Pour le moment, je n'ai pas encore vu de décret qui assigne quelqu'un à résidence. C'est pour le maintien de l'ordre public qui a été troublé. Parce qu'on ne sait jamais. Le Président Bédié n'est pas en état d'arrestation. S'il était en état d'arrestation, il allait se retrouver avec ceux qui sont en état d'arrestation dans une maison d'arrêt. Ce n'est pas le cas. On ne peut parler d'assignation à résidence parce qu'il n'y a pas eu de décret, à moins que quelqu'un me montre un décret. C'est la police administrative qui permet de mettre fin aux trouves à l'ordre public », s'est justifié, le Procureur de la République.


Par ailleurs, en attendant l'arrestation de Mabri Toikeusse et de Affi N'Guessan en « fuite », il a annoncé que les Présidents du FPI et de l'UDPCI encourent des peines lourdes et de grosses amendes.


 «Les peines encourues par Pascal Affi N'Guessan et Mabri Toikeusse, ils sont responsables de toutes les conséquences au terme de la loi des actes dont ils ont appelé à la commission. Les faits les moins graves, sont : Coups et blessures volontaires, ça part d'un mois, il y a également des faits de terrorisme, l'article trois de la loi de 2015, modifié par la loi de 2018 parle de peine allant de 10 à 20 années d'emprisonnement et des amendes qui vont de 5 millions à 50 millions de FCFA mais également. Je pense qu'a l'issue des appels des personnes qui vivaient tranquillement côte à côte ont pu s'affronter au point où il y a eu des morts. Des personnes tuées de façon atroces, l'assassinat qui a été commis dans une certaine circonstance évidemment c'est l'emprisonnement à vie. Pour le moment nous sommes à l’étape primaire de l'enquête préliminaire et d'information judiciaire », a-t-il conclu.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  10 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : CNT, le Procureur de la République soutient que Bédié n'est pas assigné à résidence surveillée et il doit sa liberté grâce à son âge et à ses conditions physiques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
k
Un type vomi, chassé par un coup d'Etat lui, qui fini sa carrière en faisant pitié. La honte de l'histoire en image.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Oui @k Qu'est ce que l'histoire retiendra de ce Bédié... ? Pas grand chose de bon suis sûre... Un type qui fini dans la honte de l'histoire...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Almok
s'ils se trompent en mettant en taule ce vieux, il mourra la bas.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
En termes terre-à-terre, c'est par la MAGNANIMITÉ du tout premier magistrat de ce pays, notamment le boss bosseur Ouattara. Mais, les gangrènes ont la chance dans ce pays quoi. Ouattara est un saint SINON là... Heureusement que tout le monde n'est pas un diable et sauvage comme le chien koudou qui aurait massacré tout sur son passage... Nos amis Anglo-saxons diraient, you are a lucky old bastard, bédié... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
Toi hkb tu crois fhb est encore là tu veux on te moyen ici c est le monde moderne notre przjet c est la rci ta sale tête d aigris qui fait chier tout le monde et qui a jamais respecter fhb tu penses on va te faire cadeau tu joue la recreation. Est fini... Faut jouer tu seras menotte c est la moindre des chose si koudou pourquoi pas toi faut t amuser seulement
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
Ceci dit, en tant qu'observateur indépendant et digne fils de ce pays, j'offre 200 MILLE à quiconque fournirait des infos crediblrsnwui conduiraient aux arrestations des fugitifs mabri et affi. Ils sont WANTED dans notre beau pays et en tant que patriotes nous devons chacun à notre niveau nous mobiliser pour que ces terroristes soient capturés... On observe...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Si jusqu’en 2020 la Côte d’Ivoire organise de telles élections comme cela ...ennnnhhhh vraiment il faut dire que on a du pain sur planche. Même à côté le Burkina Faso qui a connu 27ans de pure dictature fait mieux. Les ivoiriens sont nés après la honte .
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Konnin
Mon frère Affi, grand-frère du Moronou, tu as décidé de prendre ton destin politique en main. Tu t'es démarqué de l'extrémisme des GOR. Pour cela, tu as gagné l'estime, le cœur et l'esprit de plusieurs milliers d'Ivoiriens même au déla de ta propre chapelle politique. Au moment où ton combat était sur le point d'aboutir et que l'occasion t'a été donné pour présenter ton programme de gouvernement et ton projet de société aux Ivoiriens afin d'amener le pays au changement, tu es allé te jeter dans les mains du diable bras et pieds liés qui n'attendait que cette occasion pour te faire boire le calice jusqu'à la lie. Aujourd'hui, tu es obligé de vivre en clandestinité. Tu penses être caché alors que tu as été localisé dans un village attié dont je tais le nom dans le département d'Alepé. Tu seras bientôt arrêté et mis à la disposition du procureur de la République. Courage et reviens à la raison !
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
L'histoire retiendra que Bédié a eu affaire à des malhonnêtes. Il n'y a pas plus clair...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
aze
Juste un ramassis de commentaires hypocrites et haineux...C'est comme ça on remercie son bienfaiteur !?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement