Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Le barreau des avocats annonce une suspension du port de robe pour dénoncer les violences policières
 

Cameroun : Le barreau des avocats annonce une suspension du port de robe pour dénoncer les violences policières

 
 
 
 2333 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 23 novembre 2020 - 02:26

Ph

Le conseil de l’ordre des avocats du Cameroun annonce une suspension du port de robe sur le territoire national du 30 novembre au 4 décembre 2020.


Les avocats entendent dénoncer les violences dont ils font l’objet dans l’exercice de leur métier. 

L’élément déclencheur de ce mouvement d’humeur : Une altercation entre forces de l’ordre et des avocats au Tribunal de première instance de Douala Bonanjo.


Une sale affaire d’argent 


 

La scène s’est déroulée le 10 novembre dernier à Douala la métropole économique du Cameroun. Des agents de la police nationale, ont fait usage de gaz lacrymogènes et de matraques pour disperser des avocats qui s’opposaient à la décision d’un juge.

 Le juge ordonnait la mise en détention de deux autres avocats à la prison centrale de New-Bell/Douala.

Ces deux avocats sont soupçonnés d’outrage à magistrat.

Selon de nombreux medias locaux, ces avocats ont exigé la somme de 3 millions FCFA à leur client risquant une lourde condamnation, dans le but de corrompre le juge.

L’objectif était de négocier avec le juge en charge de l’affaire pour une peine moins lourde de leur client, rapportent les sources sur place.

Le verdict qui tombe ne leur est pas favorable. Leur client est condamné à 18 mois de prison et à payer les dommages et intérêts de 65 millions FCFA.

Les proches parents du prévenu demandent en pleine salle d’audience au juge, le remboursement de leur argent.

Surprise par un tel outrage, la juge ordonne le placement en détention des deux avocats.

Ceux-ci sont protégés par une centaine de leurs confrères. Ces derniers appelés à la rescousse s’opposent à leur transfèrement à la prison de New-Bell.

Ils exigent la mise en liberté provisoire de leurs confrères, mais n’obtiennent pas gain de cause.

S’ensuivent des échanges houleux entre le parquet et les avocats. Une escouade de policiers et gendarmes est rapidement appelée en renfort pour « faire évacuer » la salle d’audience du TPI/Bonanjo (Douala). 

Officiellement l’ordre des avocats annonce le mouvement de suspension de port de la robe, pour dénoncer les violences policières et les entraves à l’exercice de la profession d’avocat au Cameroun.

Selon une certaine opinion, le conseil de l’ordre des avocats, refuse de balayer devant sa cour et de se débarrasser des brebis galeuses. 


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Cameroun : Le barreau des avocats annonce une suspension du port de robe pour dénoncer les violences policières
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Du n'importe quoi. Des garçons qui portent des robes. Il vous faut la grève pour cesser de porter cette honte ?
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Doit on restreindre les libertés individuelles pour une maladie au taux de létalité de 0,55% ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Pour ou contre la vaccination COVID-19 ?
 
2084
Pour
38%  
 
3240
Contre
60%  
 
102
Sans avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement