Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo :  Deux responsables de la DMK arrêtés, les raisons selon le procureur
 

Togo : Deux responsables de la DMK arrêtés, les raisons selon le procureur

 
 
 
 3301 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 29 novembre 2020 - 08:52


Mme Adjamagbo-Johnson, l’une deux personnes arrêtées (ph)


Deux responsables de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK) au Togo sont dans les collimateurs des services d’enquête pour une présumée affaire d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat.


Les deux personnes arrêtées sont Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson et Gérard Dodji Djossou respectivement la coordinatrice de DMK et le président de la Commission des affaires sociales en charge des droits de l’Homme au sein de la DMK.


Une enquête judiciaire est ouverte à leur encontre avec pour fin de déterminer les circonstances dans lesquelles les faits qui leurs sont reprochés ont été préparés « et à rechercher les auteurs, coauteurs et complices de ce projet ».


Arrestation de Mme Adjamagbo-Johnson


 

Mme Adjamagbo-Johnson a été interpellée dans l’après-midi d’hier samedi à Lomé et conduite au Service Central de Recherches et d’Investigations Criminelles (SCRIC). A en croire Essolissam Poyodi, le procureur de la République, une enquête a été ouverte contre Adjamagbo-Johnson pour « atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat ».


Dans un communiqué rendu public à la TVT, la télévision nationale, le procureur a révélé qu’une enquête a été ouverte suite à des « renseignements faisant état, depuis quelques moments, d’un plan de déstabilisation des institutions de la République ». Il est précisé qu’une enquête a été ouverte et confiée au SCRIC.


Il lui est reproché d’être en possession d’autres documents en lien avec le plan de déstabilisation du pays projeté et qu’auparavant elle faisait l’objet « d’une procédure judiciaire portant sur des faits similaires et placée sous contrôle judiciaire ».


Arrestation de Dodji Djossou


Outre l’interpellation de Mme Adjamagbo-Johnson, le procureur a confirmé une autre interpellation intervenue un peu plus tôt c’est-à-dire le vendredi 27 novembre 2020. C’est celle de Gérard Dodji Djossou, le président de la Commission des affaires sociales et des droits de l’homme au sein de la DMK.


Après cette arrestation et selon le communiqué du procureur, il été procédé à une perquisition au domicile de Djossou avec « la découverte et la saisie des documents compromettants intéressants enquête. Lesdits documents révèlent la projection des actions violentes visant à porter atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat et qui devraient être mis en œuvre à partir des manifestations publiques pour la journée du samedi 28 novembre 2020 ».


 

Toujours selon le procureur, la suite des investigations a permis de faire le lien avec Adjamagbo-Johnson. Cette dernière aurait également en sa possession d’autres documents en lien avec la tentative de déstabilisation projetée, d’où la nécessité de son interpellation.


En somme et pour les deux arrestations de responsables de la DMK, un regroupement de l’opposition togolaise qui conteste l’issue de la dernière présidentielle. Ces arrestations sont survenues après l’appel de la DMK aux populations à manifester le samedi 28 novembre 2020 à Lomé pour exiger le rétablissement de la vérité des urnes. Les manifestations ont été interdites par les autorités pour cause de coronavirus et la violation de la loi sur les manifestations.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Togo : Deux responsables de la DMK arrêtés, les raisons selon le procureur
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement