Nigeria Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria :  Barrage à l'idée d'une nouvelle Constitution
 

Nigeria : Barrage à l'idée d'une nouvelle Constitution

 
 
 
 2323 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 02 décembre 2020 - 18:34

Ovie Omo-Agege, le vice-président du Sénat (ph)


Des nigérians qui nourrissent l’idée de voir germer le projet d’une nouvelle Constitution à l’Assemblée nationale doivent mettre une croix sur ce vœu.


Le vice-président du Sénat nigérian, Ovie Omo-Agege, a mis au point que les nigérians ne doivent pas formuler de vœu pieux selon lequel la 9e législature rédigera une nouvelle Constitution car cette proposition ne relève pas de ses prérogatives.


Omo-Agege a fait cette déclaration lors de la visite que des membres de l'Alliance des patriotes nigérians lui ont rendue à Abuja. L'information est révélée à la presse par Yomi Odunuga. le chargé de communication d’Omo-Agege qui a précisé que l'Assemblée nationale n'a pas le pouvoir de remplacer la Constitution actuelle mais ne peut que l'amender.


En faisant connaitre sa position à ses hôtes, Omo-Agege a déclaré que « l'une des questions que vous avez soulevées est le remplacement de la Constitution de 1999. Je ne suis pas sûr que nous, en tant que Parlement, ayons le pouvoir de remplacer la Constitution. Nous ne pouvons que faire des amendements. Et il est explicite dans les sections 8 et 9 de la Constitution sur la façon dont nous devons procéder et le nombre de votes requis ».


 

Vu l’impossibilité pour l’Assemblée de proposer une nouvelle Constitution pour le pays, le sénateur Omo-Agege a lancé un appel aux partisans de l’idée d’une nouvelle loi fondamentale à canaliser leur énergie pour participer activement à l'amendement en cours de la constitution.


L’une des propositions de ceux qui soutiennent l’idée d’une nouvelle Constitution, en l’occurrence les manifestants de EndSARS contre les violences policières est la fusion du Senat d’avec la Chambre des représentants (Assemblée nationale).


Les points saillants des autres propositions formulées pour une nouvelle Constitution sont le remplacement des Etats par d’autres entités, soit la reconfiguration de la structure actuelle des 36 États en six zones, et une limitation de l’immunité des officiels de l’exécutif.


 

Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Nigeria : Barrage à l'idée d'une nouvelle Constitution
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement