Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après sa libération sous contrôle judiciaire, voici les premiers mots de Pascal Affi N'Guessan
 

Côte d'Ivoire : Après sa libération sous contrôle judiciaire, voici les premiers mots de Pascal Affi N'Guessan

 
 
 
 7850 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 31 décembre 2020 - 09:06

Affi mercredi après sa sortie de prison 


Le président du Front Populaire Ivoirien (FPI) dit légal, Pascal Affi N’Guessan, a été libéré le mercredi 30 décembre 2020 après près de deux mois de détention.


Cependant, l’ancien Premier Ministre n’a pas totalement recouvré la liberté, puisqu’il a été placé sous contrôle judiciaire.


Arrivé en sa résidence, il s’est confié à la presse. Le député appelle au retour des exilés notamment son « mentor », Laurent Gbagbo et son bras droit Charles Blé Goudé.


 

Il va plus loin en demandant le retour au pays de Guillaume Soro visé par un mandat d’arrêt international.

« Ensemble nous travaillons en faire en sorte que tous ceux qui sont encore en prison puissent recouvrer la liberté et que tous les fils de Côte d’Ivoire se retrouvent dans l’unité et dans la fraternité », a-t-il indiqué, comme relevé par KOACI, avant de lancer un appel aux autorités. 


« Tous ceux qui sont en exil puissent rentrer. Notamment le président Gbagbo, Charles Blé Goudé et pourquoi pas, Guillaume Soro. Parce tous ceux-là sont des fils de Côte d’Ivoire et aucun fils de Côte d’Ivoire ne doit rester en exil, ni en prison. »


Pascal Affi N’Guessan a été arrêté début novembre au lendemain de la présidentielle du 31 octobre alors qu’il tentait, selon ses proches, de rejoindre son fief du Moronou.

Il était activement recherché pour « des accusations « d’attentats et de complot contre l’autorité de l’État » notamment.


L’ex-chef du gouvernement ivoirien également porte-parole de la coalition de l’opposition, avait été arrêté suite à la création par les adversaires du pouvoir d’un Conseil national de transition (CNT) pour protester contre la réélection du président Alassane Ouattara à un troisième mandat.


Le président du Conseil Régional du Moronou libéré et placé sous contrôle judiciaire, est toujours poursuivi pour complot contre l’autorité de l’État », « mouvement insurrectionnel », « assassinat » et « actes de terrorisme », selon le procureur de la République, Adou Richard.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après sa libération sous contrôle judiciaire, voici les premiers mots de Pascal Affi N'Guessan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Pourfendeur
Un Etat-prison à ciel ouvert. Nul n'y est en sécurité, ni à l'abri d'une arrestation du jour au lendemain, excepté le clan de ceux au pouvoir ou qui font servilement, docilement, la courbette au prince régnant. On poursuit, on décapite, on brûle, on tracasse, on embastille à tour de bras députés en fonction, famille d'opposants, présidents de conseils régionaux, anciens ministres, etc sans crainte et sans remords. Puisse la nouvelle année nous faire renaître une Côte d'Ivoire réconciliée avec elle-même, à l'image de ce qu'elle fut jadis avant cette triste année 1989-1990.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Peace101
N'importe quoi... On consacre l'impunité dans la République et cela au nom de quoi ? On ignore que 87 personnes sont mortes à cause de ce minable. Qui rendra justice donc aux parents des victimes et victimes...
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fmk
Suis déçu de ce qui m'apparait comme un constat de faiblesse du pouvoir même si je comprends les enjeux politiques... A par ça, ça nous aura situé sur cet irresponsable fuyard Affi et permis de comprendre qu'Affi et Yomo ne font qu'un.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Ouattara c'est comme ça que tu rends justice? C'est comme ça que tu honores la mémoire de toutes ces victimes? Ça rime à quoi? Donc les gens sont morts pour rien quoi? Quel signal tu envoies à la population victime des actes d'affi? Quelle déception!!!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement