Côte d'Ivoire Sport
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : « Ingérence » de la FIFA dans le processus électoral de la CAF  , le président de la commission de gouvernance, Michel Brizoua-Bi  fait part de son désaccord
 

Côte d'Ivoire : « Ingérence » de la FIFA dans le processus électoral de la CAF , le président de la commission de gouvernance, Michel Brizoua-Bi fait part de son désaccord

 
 
 
 4987 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 12 janvier 2021 - 15:14

Brizoua Bi 


Nous le relevions dans un précédent article qu’un comité d’urgence s’est tenu samedi dernier et a pris de nouvelles décisions concernant le processus électoral de la CAF.


Il a été exigé à la Commission de Gouvernance de soumettre, à la Commission de Contrôle de la FIFA, les candidatures reçues pour le Poste de Président de la CAF, étant entendu que le Président de la CAF a vocation à devenir le Vice-Président de la FIFA.


Elle devra aussi déterminer, avec la Commission de Contrôle de la FIFA, une date d’officialisation dans les plus brefs délais, de la liste définitive de tous les candidats à toutes les élections à savoir : membres du Comité Exécutif, membres Conseil de la FIFA et Président de la CAF.


Des décisions vues par des observateurs sportifs africains comme une nouvelle ingérence de la FIFA dans les affaires du football africain.


 

D’ailleurs le président de la commission de gouvernance de la CAF, l’ivoirien Michel Brizoua-Bi fait part de son désaccord.


Selon ce dernier, il « résulte des dispositions de l’article 17, paragraphe 6, que la convocation formelle se fait par écrit au moins soixante jours avant la date fixée de la réunion de l’Assemblée générale du 12 mars 2021. En pratique et conformément au chronogramme validé par le comité exécutif, la convocation et la liste des candidats doivent être adressées au plus tard le 11 janvier 2021. » Et de mettre en garde : « Le non-respect du délai d’envoi des convocations formelles accompagnées des noms des candidats exposerait l’assemblée générale élective du 12 mars 2021 à un risque d’invalidation pour vice de forme. »


La juriste dit s’en tenir s’en tenir au calendrier décidé la semaine dernière, convoquant les candidats Yahya et Motsepe le 28 janvier.


« Les travaux de vérification complémentaires d’éligibilité et les auditions programmées se poursuivront selon les termes des décisions prises par la commission de gouvernance, lors de ses délibérations des 5 et 6 janvier 2021 », poursuit le texte, avant de conclure. « Aucun organe de la CAF n’a compétence pour interférer dans le mode de scrutin ni dans le calendrier de ces travaux dont la mission essentielle est d’assurer une protection optimale de l’institution ».


 

Pour rappel, la commission de gouvernance habilitée à valider les candidatures, a retenu celles de l’ivoirien Jacques Anouma et du sénégalais Me Augustin Emmanuel Senghor. Va-t-on assister à bras de fer entre la CAF et la FIFA sur le processus électoral en cours ?


Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : « Ingérence » de la FIFA dans le processus électoral de la CAF , le président de la commission de gouvernance, Michel Brizoua-Bi fait part de son désaccord
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Toujours les nègres en train de se plaindre. Si vous mettiez de l'ordre dans vos paniers la fifa n'aurait pas à intervenir ainsi. On ne voit pas cela ailleurs. Vous oubliez que le président actuel ahmad est un corrompu qui a utilisé la CAF comme sa piggy bank. Alors ? Et puis, le président de la CAF devient vice-président de la FIFA de fait alors pourquoi voulez-vous que cette dernière vous laisse salir le foot mondial avec vos nègres mafiosi et corrompus. C'est bien normal... Idiots africains...
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement