Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo : Pouvoir et opposition renouent le fil du dialogue pour un renouveau
 

Togo : Pouvoir et opposition renouent le fil du dialogue pour un renouveau

 
 
 
 2460 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 janvier 2021 - 10:34


Rencontre pouvoir et opposition à Lomé (ph)


Après des mois de rupture de dialogue politique au Togo peu avant les élections législatives de 2018, le pouvoir et l’opposition se redonnent les mains.


Les préparatifs des prochaines élections régionales dans le pays incitent e pouvoir et l’opposition à s'asseoir à se retrouver pour penser à l'avenir. Ces derniers se sont retrouvés le 19 janvier dernier à Lomé pour débattre des préoccupations qui engagent l’avenir du Togo. La rencontre a regroupé 17 partis politiques de l’opposition sur les 24 invités. Du rang des absents figurent les partis membres de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK).


Dans cette perspective, le ministre togolais de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi, a rencontré les responsables des différents partis politiques pour discuter des modalités d’une meilleure organisation des prochaines échéances électorales au Togo et plus précisément les élections régionales qui se profilent à l’horizon.

Selon le ministre Boukpessi, la rencontre vise à « recueillir les préoccupations et les contributions » des partis politiques pour une organisation consensuelle et inclusive des élections qui sont projetées.


Création du CNAP


La rencontre a accouché un nouveau cadre de discussion baptisée la Concertation Nationale entre Acteurs Politiques (CNAP), c’est le nom donné à ce cadre de discussion qui a pour vocation de servir de lieu de discussions politiques liées à l’organisation des prochaines élections régionales.


Le CNAP sera un cadre qui accueillera les discussions liées à la vie politique du Togo. Les membres se sont accordés sur la mutualisation des intérêts avec en toile de fond, l’amélioration du cadre politique au Togo. Il aura une présidence tournante entre le parti au pouvoir Unir et l’Union des forces du changement (UFC).


 

Sur l’initiative de cette rencontre, Akouété Béléki, le président du parti CPP a fait entendre que « si nous sommes tous dans la dynamique d’un apaisement politique, d’un développement inclusif et harmonieux, nous ferons de ce pays, un pays émergent, digne de ce nom et où les divisions politiques ne mettent pas en péril le développement économique et social du pays ».


Si la mise sur pied du CNAP est presque saluée par tous, un parti de l’opposition en l’occurrence le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) estime que les vrais problèmes n’ont pas été touchés. Sur cette réserve, Jean Kissi, le représentant du CAR a déclaré que « je suis resté sur ma soif … J’ai l’impression que les problèmes que je soulève, je viens les soulever un peu trop tard et que ces problèmes ne seront pas pris en compte ».


Préalables de la Dynamique Mgr Kpodzro


L’invitation du gouvernement aux quatre partis membres de la DMK à prendre à la concertation n’a pas été honorée. Sans toutefois désapprouvée l’initiative, la DMK a fait certaines remarques qui méritent attention de la part du gouvernement. Les quatre partis de la DMK sont le Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD), la Convention Démocratique des Peuples Africains (CDPA), des Démocrates Socialistes Africains (DSA) et le NID.


Dans une note réponse à l’invitation du gouvernement, les partis de la DMK ont déclaré qu’ils ne sont pas « hostile à un dialogue politique encore moins aux élections régionales; mais que la DMK pense que pour amener le peuple togolais à adhérer à toute initiative concernant la gouvernance politique, il y a des questions urgentes à régler de façon consensuelle avant les discussions projetées ».


Après ces observations, la DMK a formulé certaines préalables dont la remise sur le tapis du contentieux électoral lié la présidentielle du 22 février 2020, l’abandon des charges et poursuites judiciaires contre certains de ses membres et le retour au Togo et en toute sécurité de Agbéyomé Kodjo afin qu’il participe personnellement à ces discussions fondamentales sur l’avenir du Togo.


 

Quid de l’avenir ?


Le cadre de cette deuxième rencontre tel qu’initié par le gouvernement entre les acteurs politiques du pouvoir et de l’opposition est une bonne initiative devant aider à à décrisper la situation socio-politique peu harmonieuse depuis les dernières élections législatives boycottées par les partis de l’ancienne coalition de l’opposition.


Outre le satisfecit noté chez des participiales a la rencontre ayant donné la naissance au CNAP, le pouvoir et l’opposition, qu’importe leur poids actuel sur l’échiquier politique, devront aller au-delà du projet de préparatifs des élections pour poser les franches bases d’une renaissance du pays pour un Togo nouveau.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Togo : Pouvoir et opposition renouent le fil du dialogue pour un renouveau
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement