Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   FONSTI, 5 chercheurs reçoivent la somme de 113 995 000 millions de FCFA pour la réalisation de leurs projets de lutte contre les maladies chroniques
 

Côte d'Ivoire : FONSTI, 5 chercheurs reçoivent la somme de 113 995 000 millions de FCFA pour la réalisation de leurs projets de lutte contre les maladies chroniques

 
 
 
 2132 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 29 janvier 2021 - 08:09


Les lauréats de la deuxième session 2020 du Fonds pour la Science, la Technologie et l'Innovation (FONSTI) ont reçu leur chèque à l'occasion d'une cérémonie qui s'est déroulée en présence du ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Dans le domaine scientifique, c'est Dr Faulet Meuwiah Betty epse AHONZO dont le libellé du projet est intitulé, "Evaluation du potentiel fonctionnel d'un bouillon naturel dans la prévention et le traitement du Syndrome Métabolique (SM) et amélioration de son procédé de fabrication" qui a été retenue et son projet sera réalisé en 36 mois. Dr FAULET a reçu la somme de 29 700 000 FCFA.


Dans le domaine de l'Agriculture et sécurité alimentaire, Dr BAMBA Abou a obtenu la somme de 23 045 000 FCFA avec son projet intitulé, "Etude ethnobotanique et pharmacologique des plantes utilisées dans le traitement du cancer de sein dans la région du Lôh-Djiboua (Côte d'Ivoire)" pour une durée de réalisation de 33 mois.

Dans le domaine de la Science de la structure de la matière et technologie, le projet de Dr Ouattara Hadja Djeneba intitulé, "Développement de nouveaux alicaments à base de fruits et légumes négligés sauvages locaux comestibles contre les maladies du diabète et de l'hypertension artérielle : optimisation de leur fonctionnalité par lacto-fermentation contrôlée et dirigée" a été retenu. Il a obtenu un chèque de 18 150 000 FCFA sur une durée de réalisation de 36 mois.


Dr BALAYSSAC Éric a été retenu avec son projet "Evaluation préclinique des substances naturelles potentiellement antidiabétiques présentées sous forme améliorées et vendues par les tradipraticiens en Côte d'Ivoire (ESuNAFAT) pour une durée de réalisation de 24 mois et a reçu la somme de 22 000 000 FCFA.


Dans le domaine des Sciences de la santé, le Professeur KAKOU-NGAZOA Elise Solange de l'INSTITUT PASTEUR DE CI a été retenue avec son projet intitulé "Apport des génomes viraux recombinants dans la surveillance moléculaire de la Covid-19 en Côte d'Ivoire dont la réalisation se fera sur une durée de 24 mois. Il a obtenu un chèque de 21 100 000 FCFA.


Ce sont au total 113 995 000 millions de FCFA qui ont été repartis entre les cinq lauréats de cette deuxième session de 2020.


Coulibaly Awa, Présidente du conseil scientifique du FONSTI a déclaré que cette structure a choisi, pour cette seconde session d'appel à projets 2020, un appel thématique relatif au domaine de la Santé.


" Les chercheurs ivoiriens ont été invités à proposer des projets relatifs au thème très important et d'actualité de la « Lutte contre les maladies chroniques dans le cadre de la valorisation de la Pharmacopée et de la Médecine Traditionnelle ». 

Je note, avec satisfaction, que c'est un thème qui incite à la nécessaire collaboration de nos chercheurs avec les médecins, les tradipraticiens, les herboristes, etc. 

En acceptant de financer des projets s'inscrivant dans cette thématique, le FONSTI a offert l'opportunité à nos chercheurs d'apporter leurs contributions dans la prise en charge des maladies chroniques transmissibles et non transmissibles qui sont de véritables facteurs de comorbidité de la COVID-19", a expliqué, la Présidente.


 

Selon elle, le contexte sanitaire mondial qui est actuellement dominé par la pandémie de la COVID-19 exige la fédération de toutes les intelligences capables de proposer des solutions qui pourraient être bénéfiques aux populations.


"Les projets de recherche de cet appel thématique du FONSTI peuvent être utiles à la lutte globale contre les effets dévastateurs de cette pandémie puisque l'OMS a établi le lien étroit qui existe entre les maladies chroniques et la COVID-19. Il est donc utile et opportun de disposer d'une large offre de médicaments et de traitements des maladies transmissibles et non transmissibles telles le diabète, l'hypertension artérielle, le cancer, les maladies cardiovasculaires qui fragilisent davantage ceux qui sont atteints de la COVID-19. Leur impact sur la létalité de cette pandémie en Afrique a été souligné, au mois de Septembre 2020, par le Dr Matshidiso MOETI, Directrice régionale de l'OMS pour le continent africain" a assuré madame Coulibaly.


Elle a enfin annoncé que le ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique sera plus présent et plus actif, dans les semaines et mois à venir, dans les activités de la lutte contre la pandémie de la COVID-19 en Côte d'Ivoire. 


"Il est urgent d'identifier et caractériser le virus que nous avons en Côte-d'Ivoire.

Des pays comme l'Afrique du Sud, le Ghana et le Nigeria l'ont fait !

Nous pouvons et devons donc le faire en Côte-d'Ivoire", a conclu, la Présidente.


Dr Sangaré Yaya, Secrétaire général du FONSTI a rappelé que deux fois par an, il invite les porteurs de projets de recherche et d'innovation, à lui soumettre leurs propositions de projets pouvant contribuer à l'atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) en Côte-d'Ivoire.


La première session est consacrée à la Recherche-Développement.

C'est une session libre, ouverte à tous ou les chercheurs sont libres de proposer des sujets de leurs choix et dans les 10 domaines couverts par le FONSTI.

La seconde session du FONSTI est une session thématique.

C'est une session prioritairement orientée vers des thématiques d'intérêt national et au soutien des projets d'innovation au bénéfice du secteur privé.


Le thème de l'appel à projets était, 

"Lutte contre les maladies chroniques (Transmissibles et Non Transmissibles) dans le cadre de la valorisation de la Pharmacopée et de la Médecine Traditionnelle".


 

" Nous voulons encourager nos chercheurs à nous aider à mieux caractériser le virus de la COVID-19 qui circule en Côte-d'Ivoire. 

Et au-delà de la COVID-19, nous invitons nos chercheurs à proposer des solutions, à partir de notre pharmacopée, aux maladies métaboliques qui affectent de plus en plus de personnes dans notre pays" a précisé Sangaré Yaya.


Selon lui, les financements que le FONSTI accorde aujourd'hui aux lauréats ne sont qu'une première étape.


Dans une seconde phase, le FONSTI fiancera la production de prototypes, avec le soutien de certains partenaires qui sont déjà intéressés par la valorisation économique des résultats de recherche qui vont démarrer très bientôt.


Dans cette phase cruciale de la vie du FONSTI, le SG a apprécié vivement le soutien et les conseils de ses collègues du Fonds National Suisse.


Anne Lugon-Moulin, l'Ambassadeur de Suisse en Côte d'Ivoire, s'est félicitée de la thématique choisie et s'est engagée à accompagner de manière technique et thématique le FONSTI.


Car selon elle, la "Côte d'Ivoire est un Centre d'excellence en Recherche scientifique mais également un rayon pour l'Afrique de l'Ouest".


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : FONSTI, 5 chercheurs reçoivent la somme de 113 995 000 millions de FCFA pour la réalisation de leurs projets de lutte contre les maladies chroniques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
En parlant de Cancer de sein, dites nous les causes, ce qui provoque ce mal, je sais que certains pesticides utilisés dans nos cultures sont interdits, il faudra commencer par là.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement