Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, méconnu des habitants, le SPJEJ présenté à la population par le procureur de la République
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, méconnu des habitants, le SPJEJ présenté à la population par le procureur de la République

 
 
 
 1432 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 11 février 2021 - 08:43

Au cours de la présentation du SPJEJ à la population (ph KOACI) 



Méconnu de la population, le Service de la Protection Judiciaire de l'Enfance et de la Jeunesse (SPJEJ) logé dans l'enceinte du tribunal de Bouaké a, au cours d'une rencontre initiée par le procureur de la République près le tribunal de première instance de Bouaké, été présenté à la population représentée par des leaders de communautés, des guides religieux, des forces de défense et de sécurité et différentes structures. C'était au cours d'une activité de promotion du SPJEJ, tenue ce mercredi 10 février dans la salle des mariages de la mairie de Bouaké, ex-ONUCI.


Afin de faire la vulgarisation et la promotion de ce service, le parquet a jugé utile qu'au début de cette année judiciaire 2020-2021, d'organiser cette activité de promotion de cette structure. « Les enfants qui sont concernés, sont les enfants infracteurs. C'est-à-dire des enfants qui ont commis une infraction au regard de la loi pénale, tout comme il s'agit des enfants victimes. On va même au delà, il s'agit même des enfants en danger. Des enfants qu'on retrouve dans la rue, des bébés qui sont abandonnés, des mères qui ont eu des enfants avec un père qui refuse de s'occuper de cet enfant. Tout ceci relève de la compétence de ce service (...)


 

Ce service est là pour accompagner les parents pour la prise en charge de leurs enfants. Les gens ont peur de la justice mais depuis l'arrivée du ministre de la justice, il a mis au centre de ses décisions, l'intérêt humain. C'est-à-dire faire en sorte que la justice ait un visage humain. Aujourd'hui l'objectif du parquet, ce n'est pas d'emprisonner pour emprisonner, c'est beaucoup plus sensibiliser la population.


C'est dans le cadre de cette sensibilisation que nous avons organisé cette activité d'aujourd'hui. Ce service est là, pas pour emprisonner mais plutôt aider les parents à la prise en charge de leurs enfants qui sont en difficulté avec la société. C'est l'objectif qui a été assigné à chaque procureur de la République.» a fait savoir Koné Braman, procureur de la République près le tribunal de première instance de Bouaké, qui a insisté sur le fait qu'il est obligatoire que le procureur travail de concert avec ce service, et qu'en plus, le procureur doit prendre des décisions dans l'intérêt supérieur de l'enfant.


Enfin, notons que c'est l'État de Côte d'Ivoire qui a décidé de la mise en place d'une politique nationale de la protection de l'enfance et de la jeunesse. La mise en œuvre de cette politique nationale, a été confiée au ministère de la justice et des droits de l'homme.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, méconnu des habitants, le SPJEJ présenté à la population par le procureur de la République
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
aze
Et quand on a 4 femme et 15 enfants dans la rue. Ça mérite une punition !? Ça aussi j'aimerais savoir, je voudrais bien une cinquième pour venir prendre soin des 15. Merci de m'orienter.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Ouattara recevra Gbagbo au palais présidentiel, symbole fort pour la réconciliation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Manque de recul médical et maladie peu dangereuse finalement, prendri...
 
2385
Oui
41%  
 
3277
Non
57%  
 
128
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement