Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Budget-programmes, un an après sa mise en œuvre, la Direction générale du Budget dresse les acquis, les difficultés et les solutions à envisager
 

Côte d'Ivoire : Budget-programmes, un an après sa mise en œuvre, la Direction générale du Budget dresse les acquis, les difficultés et les solutions à envisager

 
 
 
 13813 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 18 février 2021 - 15:36


Depuis ce matin, la Direction générale du Budget et des finances (DGBF) organise à Yamoussoukro, son séminaire bilan de l’année écoulée autour du « Bilan du premier exercice budgétaire en mode budget-programmes et perspectives ».


Durant deux jours, il s'agira au cours de cette rencontre de faire le bilan de l'ensemble des activités de l'année 2020 et de définir les grandes orientations pour l'exercice 2021, au regard des défis liés à la mise en œuvre du Budget-programmes dans un contexte marqué par pandémie de la COVID-19.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon Traoré Seydou, Directeur général du Budget et des finances, ce séminaire qui prend fin vendredi permettra aux participants de faire le bilan de la mise en œuvre du Plan d'action stratégique (PAS) 2020 et du Programme d'activités (PA) 2020 de la DGBF, d'identifier les difficultés rencontrées au cours de l'exercice 2020 et proposer des mesures correctives, de définir les orientations de l'exercice 2021 à travers le projet de PAS et le projet de PA de la DGBF.


Quatre thématiques spécifiques seront abordées au cours de ce séminaire bilan. Il s'agit de la mise en œuvre du budget-programmes 2020 acquis, difficultés et solutions envisagées, des enjeux de l'évaluation de la performance et processus d'élaboration des rapports annuels de performance (RAP), de la stratégie de mise en œuvre de la comptabilité des matières et de la présentation de la stratégie globale de certification de la DGBF.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


L'année 2020 a été marquée par le basculement total de la Côte d'Ivoire en mode budget-programmes, avec l'exécution de son Premier budget sous ce nouveau format. Traoré Seydou a affirmé que malgré, l’impact de la grave crise sanitaire mondiale liée à la pandémie de la COVID-19, la Direction générale du Budget et des finances a pu relever ce défi sous l'impulsion et le leadership du ministre du Budget et du portefeuille de l'Etat.


Les réformes initiées dans le cadre du budget-programmes instaurent la recevabilité comme un principe général de la gestion budgétaire. Ainsi, tous les acteurs ayant une responsabilité budgétaire sont astreints à rendre compte de l'utilisation des ressources publiques mises à leur disposition.


Le DG de la DGBF a annoncé qu'au terme du premier exercice en mode budget-programmes, les ministères et secrétariats d'Etat devront élaborer cette année leurs rapports annuels de performances de l'exercice 2020 qui accompagneront, le projet de loi de règlement 2020 à la Cour des comptes et au Parlement.


Il a précisé que pour une mise en œuvre réussie de l'évaluation de la performance, la Direction générale du Budget et des finances a élaboré un ensemble d'outils, à savoir les lettres d'engagement, les lettres d'engagement opérationnel et le canevas d'élaboration des rapports annuels de performances.


« Ces différents outils ont été transmis à tous les acteurs budgétaires en vue de la production et la transmission des rapports annuels de performances des ministères techniques au ministère du Budget et du portefeuille de l'Etat au plus tard le 31 mai 2021. Ces rapports annuels de performances accompagnés du rapport général du ministère du Budget et du portefeuille de l'Etat seront transmis avec le projet de loi de règlement 2020 à la Cour des comptes et au Parlement au plis tard le 30 juin 2021 » a expliqué, Traoré Seydou.


 

Représentant le ministre du Budget et du portefeuille de l'Etat à la cérémonie d'ouverture, le Professeur Keho Yaya, Directeur de cabinet adjoint a d'abord félicité, le DG qui selon lui, ne ménage aucun effort dans la mise en œuvre des actions concourant à l'amélioration et à la modernisation de la gestion budgétaire dans le pays.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il a ensuite indiqué que le basculement de la gestion des finances publiques en mode budget-programmes est la concrétisation de la mise en œuvre de la deuxième génération des réformes. Le représentant du ministre Moussa Sanogo a réitéré la disponibilité du cabinet à accompagner la DGBF dans la mise en œuvre des actions qui résulteraient des réflexions au cours de ce séminaire.


Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Budget-programmes, un an après sa mise en œuvre, la Direction générale du Budget dresse les acquis, les difficultés et les solutions à envisager
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
On est juste dans les jeux de mots là... Que ce ministère et son ministre arrêtent de faire croire qu'ils sont en train de réinventer la roue. Tous les budgets de la CIV ont incorporé bien d'aspects de budget programme depuis belles lurettes. La preuve que c'est juste des jeux de mots, le choc systémique sanitaire a tout chamboulé et fait exploser le déficit. C'est pas ça le problème en tant que tel puisque tous les pays connaissent pareil sort. Toutes ces gesticulations du ministère du budget à ce propos c'est juste pour défoncer des portails (pas portes) déjà grandement ouverts. Tout budget est de facto et de jure programme. Si on veut maîtriser davantage l'élaboration du budget dans un pays en développement avec plus d'efficacité, je suis tout ouï... Mai les bla bla bla bla comme si on réinventait la roue c'est pour les profanes à enfumer...
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Voyage privé en France de Patrick Achi pour un bilan de santé après un malaise, inquiétant ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Affaire de l'Hopital général d'Adzopé, des sanctions pour la forme ?
 
2120
Oui
61%  
 
1211
Non
35%  
 
121
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement