Gabon Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Gabon : Covid-19, opération «révolution des casseroles», la police tire à balles réelles, deux morts à Libreville
 

Gabon : Covid-19, opération «révolution des casseroles», la police tire à balles réelles, deux morts à Libreville

 
 
 
 4190 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 20 février 2021 - 13:35

Révolution des casseroles


Deux personnes sont mortes à la suite de protestations contre les mesures durcies anti-Covid imposées par le gouvernement, apprend-on.


Le mouvement de la « révolution des casseroles » a viré au drame jeudi soir.


Alors qu’étrangement au regard du très peu de cas mais surtout d'un infime taux de létalité attribué à la maladie, un couvre-feu est imposé par les autorités dès 18H, les Gabonais sont priés chaque 20 h de façon pacifique à faire sonner leur casserole pendant cinq minutes pour protester contre ces nouvelles mesures.


Sans surprise compte tenu d'une telle décision prise, en réaction, une manifestation pour exiger l’allègement de ces mesures s’est vite transformée en affrontements avec les forces de sécurité déployéés pour casser le mouvement avec l'usage de la force.


 

En réaction, un groupe de personnes aurait érigé des barricades sur la voie publique et brûlé des pneus, entravant ainsi la circulation et jeté des projectiles, entraînant des affrontements avec les forces de l’ordre.


Selon une version officielle distribuée dans les médias du général de brigade Serge Hervé Ngoma, ce serait dans ces circonstances non encore élucidées selon-lui, que deux personnes à Libreville "ont subi des blessures par balles et en ont succombé".


Alors que les témoins sont formels, les deux manifestants sont tombés sous les balles des forces de l'ordre, une enquête a été ouverte.


Les manifestants reprochent aux autorités gabonaises, pour rappel dirigées par un chef d'Etat quasi invalide après un AVC, d’avoir imposé un couvre-feu qui part de 18 h et interdit les entrées et sorties de la capitale vers les provinces.


 

Certains employés ont obligation de produire chaque semaine un test covid négatif, qu’ils doivent payer de leur propre poche. 


Rappelons-le, en près d'un an, le Gabon a officiellement enregistré seulement 13553 cas et 75 décès avec ou de la Covid-19, quid là encore.



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Gabon : Covid-19, opération «révolution des casseroles», la police tire à balles réelles, deux morts à Libreville
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Justement y'a très peu de cas donc il faut maintenir la vigilance pour ne pas que le pays ne devienne un épicentre surtout que l'Afrique compte aujourd'hui plus de 100 MILLE MORTS. What's wrong même avec les nègres même et certains de leurs journalistes pour réfléchir toujours à l'envers ? Ceci dit, moi, en tant qu'observateur, j'ai pas dit qu'il faille tirer sur quelqu'un dêh... Il faut MATER avec lacris et matraques, pas des balles réelles... Voyons... C'est criminel ça...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'armée ivoirienne peut-elle trembler face à des bandes armées au Nord?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le retour annoncé de Laurent Gbagbo pourrait-il finir en flop ?
 
1666
Oui
41%  
 
2299
Non
56%  
 
113
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement