Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Burkina Faso : Conditions de travail, qualité et sécurité, SITARAIL modernise ses ateliers de maintenance ferroviaire
 

Côte d'Ivoire-Burkina Faso : Conditions de travail, qualité et sécurité, SITARAIL modernise ses ateliers de maintenance ferroviaire

 
 
 
 14035 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 23 février 2021 - 17:11

Vue de l'atelier de maintenance ferroviaire de Sitarail à Abidjan


En vue d’améliorer la qualité des circulations ferroviaires et leur sécurité la Société internationale de transport africain par rail (SITARAIL) poursuit la modernisation ses ateliers de maintenance impulsée en 2019.


Nous apprenons que l'opérateur du chemin de fer entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, a acquis un tour Demoor, un tour en fosse, un tour vertical Berthiez, trois rechargeuses à boudin Lincoln, une centrifugeuse Alpha Laval, une grenailleuse, une presse plieuse, une presse à caler et à décaler les roues.


La filiale de Bolloré Transport & Logistics opérant les chemins de fer en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso, dont le siège social est à Abidjan, a également fait l'acquisition de trois ponts roulants pour ses ateliers. Ils sont en cours d’installation.


 

« La modernisation de nos outils opérationnels fait partie de notre vision stratégique, qui est de doter Sitarail d’équipements de pointe, afin de mieux répondre aux attentes de nos clients. Notre objectif est donc de poursuivre ces investissements, afin d’offrir à nos collaborateurs, des outils performants pour dynamiser les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso », a indiqué Quentin Gérard, Directeur général de SITARAIL.


Entre 2019 et 2020, pour améliorer l’efficacité et la fiabilité des opérations de maintenance et réduire la pénibilité du travail pour les cheminots, le concessionnaire de l’exploitation du réseau ferroviaire Abidjan – Ouagadougou a investi plus de deux milliards de FCFA, dans l’acquisition d’équipements modernes pour ses ateliers de maintenance des locomotives et des wagons d’Abidjan et Bobo Dioulasso.


Enfin, pour rappel, le chemin de fer reste l’un des principaux moyens de transport de marchandises entre les deux pays, avec un volume record d’un million de tonnes de fret réalisé en 2020.


Amy Touré


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Burkina Faso : Conditions de travail, qualité et sécurité, SITARAIL modernise ses ateliers de maintenance ferroviaire
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement