Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: A l'Est du pays, la moitié des filles d'un lycée enceintes, le phénomène de la fille-mère inquiète
 

Cameroun: A l'Est du pays, la moitié des filles d'un lycée enceintes, le phénomène de la fille-mère inquiète

 
 
 
 4213 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 11 mars 2021 - 08:05

La moitié des filles du lycée de la commune de Diang sont enceintes. Le constat a été fait par Donatien Boyomo, le préfet du département du Lom-et-Djerem, région de l’Est.


Le lycée bilingue de Diang compte 500 élèves. Plus de la moitié de ces élèves sont des filles soit un effectif de 300 filles.  

Selon le préfet, plus de la moitié des filles de ce lycée sont enceintes. Dans les classes de 3e et 4e toutes les filles sont enceintes. Les élèves concernées sont âgées de 15 à 20 ans. 


Enclavement 


La région de l’Est est la plus enclavée du Cameroun malgré son fort potentiel minier et forestier. Elle est privée de tout et ne dispose ni d’aucun espace pour la distraction ni de bibliothèques. Dans un tel contexte, le sexe reste le seul loisir, dans un pays où l’âge moyen du premier rapport sexuel est de 9 ans. 


 

La région est abandonnée à elle-même et subit de plein fouet les coupures d’électricité qui la plongent souvent dans le noir pendant des mois.


Si les auteurs de ces grossesses ne sont pas officiellement connus, les soupçons pèsent sur les conducteurs de camions grumiers qui transportent le bois dans la région.

Ces chauffeurs de poids lourds qui effectuent de longs trajets ont acquis la réputation de contribuer à accélérer la propagation du VIH et les grossesses précoces ou non désirées.

Des enseignants et conducteurs de motos sont aussi pointés du doigt.


Filles-mères 

Le phénomène de filles-mères a pris de l’ampleur au Cameroun. La maternité précoce chez les filles pourtant en âge scolaire est une réalité dans les zones reculées du pays. L’on situe à 13-14 ans, l’âge moyen de la maternité chez les personnes à risques dans l’arrière-pays.  

En 2017, le proviseur du lycée d’Ezezang Mendoum, dans la région du Centre avait exclu de ses effectifs, au moins quinze élèves pour grossesses précoces en milieu scolaire. La sanction était valable, pour le compte de l’année 2016/2017.

A Bafang dans la région de l’Ouest, 38 élèves d’un même lycée étaient enceintes. Le proviseur avait aménagé une salle, équipée de canapé-lit où il recevait les filles. Il avait été accusé d’avoir enceinté au moins cinq élèves. Le chef d’établissement avait été relevé de ses fonctions pour « faute lourde.»

A Bana, toujours dans la région de l’ouest un proviseur avait enceinté 13 fillettes d’un même lycée.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Cameroun: A l'Est du pays, la moitié des filles d'un lycée enceintes, le phénomène de la fille-mère inquiète
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Vous avez dit l'âge moyen de premier rapport est 9 ans ? Ça, sans doute, les pédophiles sauvages frontistes comme le chien koudou et ses collaborateurs allaient adorer ça... Avec toutes ces filles enceintes, en tant qu'observateur je crois que c'est une crise en bonne et due forme... On observe à distance cette fois-ci depuis mon quartier Bromacoté à gauche derrière le gros manguier...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Khanel
SHOCK!
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Mise en place des Ministres-Gouverneurs prévus depuis 2011, utile pour le developpement de l'interieur du Pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Mariatou Koné hérite du ministère aux 1000 milliards, coup dur pour K...
 
2276
Oui
54%  
 
1738
Non
41%  
 
215
Sans Avis
5%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement