Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Les enfants d'Hamed Bakayoko : « Il nous disait qu'il fallait garder à l'esprit la possibilité d'une mort rapide et brutale »
 

Côte d'Ivoire : Les enfants d'Hamed Bakayoko : « Il nous disait qu'il fallait garder à l'esprit la possibilité d'une mort rapide et brutale »

 
 
 
 13875 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 mars 2021 - 15:17

Les enfants Bakayoko jeudi à Abidjan 


On ne cessera jamais de parler du défunt Premier Ministre, Hamed Bakayoko. Un témoignage édifiant a été fait jeudi par son fils ainé Yérim Bakayoko, lors de la levée de corps jeudi à Ivosep à Treichville.


Il a confié que son père n’avait pas peur de la mort, car pour lui, elle pouvait subvenir à tout de la vie.


« Il nous disait qu’il fallait garder à l’esprit la possibilité d’une mort rapide et brutale », a révélé Yérim lorsqu’il a pris la parole et d’ajouter.


« C’est pour cela qu’il nous exhortait à vivre chaque instant pleinement… parce qu’il savait que la grande faucheuse pouvait survenir à tout moment. Il nous disait tout le temps qu’il fallait profiter de la vie en acceptant les moments de joie et les imprévus."


 

Au nom de ses frères et sa sœur cadette, il a soutenu qu’ils sont fiers d’avoir été à l’école de l’homme dont sa largesse n’était plus à démontrer sur la terre des hommes. « Nous sommes fiers d’avoir été à l’école d’un grand homme ».


Hamed Bakayoko sera inhumé ce vendredi après la prière mortuaire dans la stricte intimité familiale à Séguéla, ville d'origine de ses parents, aux côtés de son père Anliou Bakayoko.


À Seguela ce vendredi



Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Donatien Kautcha, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Les enfants d'Hamed Bakayoko : « Il nous disait qu'il fallait garder à l'esprit la possibilité d'une mort rapide et brutale »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Amen! Amen! Amen!
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Eh oui !!!! «(...) une mort rapide et brutale»!!! Cela confirme que ham bak était conscient que les moutons empoisonneurs du rdr étaient à pied d'oeuvre pour le tuer. Hélas! ils l'ont eu. Yako aux enfants et à Mme Bakayoko. Vraiment yako! Nous espérons que vous suivrez le conseil de votre père (éviter la politique ivoirienne), surtout depuis que la tribu de sauvages et assimilés de la maudite case verte sans fenêtre est au pouvoir : ça finit par empoisonnement ooh!
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Hmmmm quel désastre social tu dois être toi...
 
 il y a 8 mois
Batuta
Evidemment, quand on a tant tué, tant torturé, tant assassiné pour manger avec le diable, quand on s'est fait tant d'ennemis et affiché une ambition qui menaçait la survie du dable lui-même, on devait inéluctablement se préparer à une arrivée brutale de la dame à la faux!
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Bon! Maintenant que vous avez fini vos salamalecs-là, annoncez le décès de Dagri que vous cachez depuis longtemps! Bandécons!
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement