Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : L'armée dément son implication dans des nouvelles accusations de  massacre de civils
 

Cameroun : L'armée dément son implication dans des nouvelles accusations de massacre de civils

 
 
 
 2110 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 30 mars 2021 - 10:59

L’armée camerounaise dément son implication sur des nouvelles accusations de massacre de civils dans la région du Sud-ouest en proie à la crise anglophone.

Des images présentant une scène de massacre d’hommes, de femmes et d’enfants est apparue sur les réseaux sociaux le 26 mars dernier.

Ce reportage photographique, devenu viral a été largement partagé sur les réseaux sociaux.

Les auteurs des dites images, attribuent ce massacre de civils aux forces de défenses et de sécurité camerounaises.

Les forces camerounaises sont accusées d’avoir mené de sang-froid un raid ayant abouti à ce massacre de civils au village Foe Bakundu, dans l’arrondissement de Mbonge, département de la Mémé région du Sud-ouest.

Ce que dément le ministère de la Défense.

« Il n’en est absolument rien », précise le capitaine de Vaisseau Atonfack Nguemo Cyrille Serge, chef de la Division communication du ministère de la Défense.


Selon le ministère de la Défense, deux patrouilles des forces de défense, l’une motorisée et l’autre pédestre, ont été prises à partie dans les localités de Kumbo département du Bui d’une part et à Mbonge (Mémé) d’autre part.

A Kumbo, le 3e Bataillon du Bir, a surpris des hommes armés en pleine arnaque des populations, indique le ministère de la Défense.

Le bilan de l’accrochage fait état de 4 « terroristes » tués, de nombreux blessés en fuite et plusieurs armes de guerre et munitions récupérées.


Le 14 février 2020, l’armée camerounaise a été accusée de « massacre » à Ngarbuh dans le cadre du conflit meurtrier qui secoue les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest.


 

Les autorités avaient dans un premier temps nié. Le président Biya avait ordonné une enquête. Cette enquête a reconnu l’implication des soldats dont le procès se poursuit au tribunal militaire de Yaoundé. 


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com- 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : L'armée dément son implication dans des nouvelles accusations de massacre de civils
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement