Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Prétendu accord pour céder la direction du FPI à Gbagbo, Affi N'guessan s'inscrit en faux
 

Côte d'Ivoire : Prétendu accord pour céder la direction du FPI à Gbagbo, Affi N'guessan s'inscrit en faux

 
 
 
 12050 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 03 avril 2021 - 08:13

Affi N'guessan et Gbagbo en fond


L'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre Charles Blé Goudé sont désormais totalement libres. La chambre d’appel de la Cour pénale internationale (CPI) a fini par donner son verdict et a désavoué par ricochet l'ex-procureure Fatou Bensouda le 31 mars dernier.


Cette chambre a ainsi démonté chaque moyen présenté par le bureau de l’ex procureure pour contester l’acquittement obtenu en janvier 2019 après l’évaluation des charges. Les heures qui ont suivi cette décision des juges d'appel de la CPI, de nombreux supporters de Laurent Gbagbo ont vite glissé, le mercredi dernier, vers les chaînes françaises pour écouter les commentaires de leurs journalistes à la suite du verdict de confirmation de l’acquittement de l’ex-chef de l’Etat et de son ministre de la jeunesse.


C'est dans cette grisaille qu'un journal "panafricain" dans un article publié ce vendredi 2 avril 2021 a fait savoir que : « Le président Laurent Gbagbo compte reprendre la présidence du Front populaire Ivoirien en vertu d’un accord passé avec Pascal Affi N’Guessan ».


Des écrits de ce journal que le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N'guessan, désormais très amer contre son ancien patron qui a décidé de s'accoquiner au PDCI plutôt que de régler la crise au sein du FPI, a vigoureusement rejetés.


"De la même manière, nos sollicitations pour une participation commune aux élections législatives se sont vu opposer une fin de non-recevoir. Nous sommes allés aux élections en ordre dispersé ; les dissidents (Gbagbo ou rien Ndlr), sous la bannière de EDS privilégiant désormais une stratégie d’alliance exclusive avec le PDCI-RDA au détriment d’une unité naturelle avec le FPI.", a lâché l'ancien Premier ministre Affi N'guessan.


Le moins, qu'on puisse dire, c'est que Pascal Affi N'guessan ne compte pas facilement céder la direction du FPI à l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo qui, après son acquittement définitif, souhaite reprendre les choses en mains.


 

Dans un communiqué parvenu à KOACI, Pascal Affi N'guessan fait savoir qu'aucun accord sur la réunification du FPI n’a été passé entre le président Gbagbo et lui. 


"Si un tel accord devait être conclu, nos militants en auraient bien évidemment été informés et les instances du Front populaire Ivoirien s’en seraient saisies.", a-t-il affirmé.


"L’unité de notre famille politique a été ces dernières années pour moi une préoccupation constante. C’est notamment pour cette raison que je me suis rendu les 4 et 5 janvier 2020 à Bruxelles pour rencontrer le président Gbagbo. Je lui ai fait une double proposition portant à la fois sur l’unité du FPI et sur la participation du parti à l’élection présidentielle de 2020. Il a alors demandé que cette discussion soit menée à Abidjan avec une délégation que conduirait Assoa Adou. Cette discussion a démarré, mais n’a jamais été menée à son terme, faute de volonté de leur part.", ajoute Pascal Affi N'guessan.


Ainsi Affi dément formellement l'existence d'un accord entre lui et Gbagbo pour lui céder la direction du FPI.


"Je démens l’existence de tout accord relatif à l’unité du parti. Bien entendu, je demeure ouvert à toute proposition tendant à cette unité, dans le respect des textes du FPI et de la volonté de ses militants.", a-t-il précisé pour terminer.


Reste désormais à savoir si Affi N'guessan désormais remonté contre Laurent Gbagbo pour sa non-implication dans le récolement de la crise au sein du FPI ne tentera pas un rapprochement, par stratégie, avec le RHDP, Parti présidentiel afin de pousser Gbagbo à trancher sur la crise qui perdure au sein du FPI depuis juillet 2014.


 

À suivre.


Jean Chrésus, Abidjan 





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Prétendu accord pour céder la direction du FPI à Gbagbo, Affi N'guessan s'inscrit en faux
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
On parle d accord pour céder la tête du Fpi pas de l unification du Fpi, Affi avait lui même affirmé qu au retour de Mr Laurent Gbagbo il lui céderait la tête du Fpi s il en faisait la demande
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
En réalité c'est EDS qui doit disparaître pour une indication du FPI. À supposé que Affi laisse la direction à gbagbo que deviendrais l'EDS ? Sauf erreur de ma part je ne crois que Mr Armand soit militant du FPI. Eds doit devenir un parti politique comme le Cojep et non s'appuyer sur les militants du FPI. À moins que Gbagbo décide de dissoudre tout le FPI pour créer un nouveau FPI débarrassé de tous ces palabre. Eds à accompli sa mission : servir de béquilles pour ceux qui n'étaient pas Affi de trouver un cadre pour s'exprimer. Objectif atteint il va de soit que eds doit disparaître ou devenir un parti politique plein avec ses propres militants.
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
WILLIE SERGE
En plein dans le mille. Le RHDP mettra toujours des batons dans les roues de Gbagbo pour fragiliser le FPI. Ce qui est normal puisque nous sommes en politique. Alors pourquoi ne pas créer le FPI ORIGINAL ET LAISSER LA COQUILLE VIDE A AFFI?
 
 il y a 7 mois
Batuta
De toute façon Affi a toujours secrètement espéré que Gbagbo ne sorte jamais de la cpi. Sa fausse compassion envers Gbagbo n'a jamais trompé ceux d'entre-nous qui savent le lire! C'est un pion du Mokochi, même quand il donne l'impression d'en être une victime; surtout quand il donne l'impression d'en être une victime! Bandécon!
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
Et c'est reparti...
 
 il y a 7 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement