Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Charnier de Yopougon, Kafana souhaite la réouverture de l'enquête et demande au Procureur de la République d'entendre Armand-Ouégnin
 

Côte d'Ivoire : Charnier de Yopougon, Kafana souhaite la réouverture de l'enquête et demande au Procureur de la République d'entendre Armand-Ouégnin

 
 
 
 10625 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 18 mai 2021 - 11:14

Gilbert Koné Kafana, maire de Yopougon (Ph KOACI)



La bataille entre les adversaires politiques dans la plus grande commune de Côte d'Ivoire est engagée.


Le samedi 15 mai 2021, lors de la rentrée politique du mouvement "Afrique ma Patrie", une organisation proche de l'opposition, l'honorable Georges-Armand Ouégnin, président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), par ailleurs député de Yopougon est revenu sur l'affaire du charnier de Yopougon découvert en 2000 au lendemain d'une élection présidentielle qui avait été émaillée de violences.


Le professeur Georges-Armand Ouégnin en faisant allusion à ce charnier a affirmé que les problèmes de Laurent Gbagbo ont commencé au lendemain de sa victoire à cette élection de 2000 contestée par le RDR (Rassemblement des Républicains), Parti politique d'Alassane Ouattara à l'époque.


 

 

Ainsi, selon le Georges-Armand Ouégnin, "c'est pendant son (Laurent Gbagbo NDLR) investiture que le charnier de Yopougon a été fabriqué" pour nuire au pouvoir de Laurent Gbagbo.


Pour Gilbert Koné Kafana, maire de Yopougon, cette affirmation de Georges-Armand Ouégnin est d'une extrême gravité eu égard aux victimes de ce charnier qui étaient à majorité proche du RDR.


Lors d'un point presse animé hier lundi 17 mai 2021, comme sur place constatée par KOACI, le maire de la commune de Yopougon Gilbert Koné Kafana a indiqué que cette sortie de Georges-Armand Ouégnin est contraire à l'esprit de réconciliation recherché par le chef de l'Etat Alassane Ouattara.


Il a fait savoir que la déclaration du député de Yopougon est un élément nouveau pouvant aboutir à la réouverture de ce dossier devant les juridictions afin de situer les responsabilités.


 

"Je souhaiterai donc que le procureur de la République se saisisse du dossier, entende monsieur Armand Ouégnin qui en savoir beaucoup sur ce charnier afin de faire éclater toute la vérité notamment les véritables commanditaires de ce crime odieux", a affirmé le ministre et maire de Yopougon Gilbert Koné Kafana.


 

Pour rappel, au lendemain de la prise du pouvoir par l'ancien président Laurent Gbagbo suite à l'élection présidentielle d'octobre 2000, un charnier a été découvert dans la commune de Yopougon non loin de la maison d'arrêt et de correction d'Abidjan (MACA). Une enquête diligentée sous la présidence de Laurent Gbagbo avait abouti à l'inculpation de huit (08) gendarmes dont un officier et sept sous-officiers.


Jean Chrésus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Charnier de Yopougon, Kafana souhaite la réouverture de l'enquête et demande au Procureur de la République d'entendre Armand-Ouégnin
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Batuta
Vous êtes vraiment pathétiques! Le retour de Gbagbo vous fait gicler sur tous les murs sales d'abobo et yop. Si on rouvre cette enquête et qu'on découvre que les corps que vous avez amassé étaient avec ordre du fils de pute mokochi aux narines caverneuses, serez-vous prêts à en assumer les conséquences? Bandécons!
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Plus tard un autre ouvrira aussi le dossier sur le financement de la rébellion de Soro Guillaume.. l'humoriste "Digbeu-cravate" disait dans un de ses comédies que : "la Réconciliation ne pourrait pas être possible avec des attitudes Sataniques et retardées.."(cas de Kafana)
 
 il y a 6 mois
ORYKPESS
Tres bien.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ziegler
Il faut que nos politiciens soient un peu responsables de temps en temps non? Que l'on soit de l'opposition ou du pouvoir, j'ai l'impression que la sagesse a foutu le camp en RCI. Hélas.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
@SRIKA ne cesse pas de dire et de répéter que : " Palabre ne pourrait jamais finir dans notre pays.." avec des personnalités politiques comme ce retardé" Kafana; qui veut se venger après la perte de son tabouret de député . Son dernier-tabouret de maire pourrait être arraché par l'opposition lors des prochaines élections municipales.
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Toutes ces manigances ne sont que l’œuvre de ouatara. Cherchant à faire taire toute voix contraire à son RDR, ceux ci ne sont que des idiots perroquets clientélistes flagorneurs. S’agissant du fond de l’article: logiquement monsieur Fofana serait aussi informé que monsieur ouegnin selon la déclaration du premier. Comment sait il que l’autre en connaît quelque chose et souhaite que la justice l’écoute????????? Certainement tous 2 sont responsables de quelque chose à moins que le régime ne fasse un jugement sélectif si non si y’a des preuves qui accablent ouegnin jamais Fofana ne peut s’en sortir lui aussi. D’ailleurs pourquoi a t’il attendu aussi longtemps pour dénoncer ouegnin? A cette question M. Fofana ne peut jamais s’en sortir .
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Le PR DRAMANE et son clan cherchent á éliminer physiquement Soro Guillaume qui les a fait " Des Dieux-Humains". Penses-tu que, demain si ce même Soro arrive au pouvoir pourrait leur faire plaisir...???... Depuis plus de 27 ans, notre pays est dans un bordel-sociopolitique á cause des incessants stupides règlements de compte...
 
 il y a 6 mois
KPAKOUE
Quand on a été proprement battu à la loyale, on se range et on attend les prochaines échéances. On n'use pas de subterfuges pour régler ses comptes ! Cela peut constituer un cas d'école !
 
 il y a 6 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement