Gabon Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
France - Gabon : «Biens mal acquis» de la famille Bongo, BNP-Paribas mise en examen pour blanchiment
 

France - Gabon : «Biens mal acquis» de la famille Bongo, BNP-Paribas mise en examen pour blanchiment

 
 
 
 3218 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 21 mai 2021 - 14:33

Omar et Ali Bongo en 2006 à Libreville



La première banque française, BNP-Paribas, a été inculpée en France pour blanchiment de corruption et de détournement de fonds publics dans l’affaire dite des « Biens mal acquis » visant la famille Bongo.


Selon des sources proches du dossier et judiciaire, la première banque française et européenne a été mise en examen le 11 mai pour "blanchiment de corruption et de détournement de fonds publics" dans l'enquête sur le patrimoine en France de la famille du défunt président gabonais Omar Bongo.


L’enquête menée par pôle financier du tribunal de Paris a porté sur le luxueux patrimoine immobilier acquis en France par la famille du défunt président du Gabon Omar Bongo.


 

La banque BNP Paribas est soupçonnée d'avoir blanchi des dizaines de millions d'euros d'argent public gabonais.


Les enquêteurs du pôle financier se sont notamment axés sur le fonctionnement d'une société dénommée « Atelier 74 » utilisée par le clan Bongo.


Selon eux, près de 52 millions d'euros (soit environ 34 milliards de francs CFA) ont transité sur les comptes d'Atelier 74, au Gabon et en France entre 1997 et 2009.


Pour la justice, la BNP « a manqué à ses obligations de vigilance » en ne signalant pas les sommes importantes qui transitaient par elle et servaient à acquérir des biens immobiliers.


 

Pour l’heure, aucun membre de la famille Bongo n'est mis en examen à ce jour dans cette information judiciaire, ouverte en 2010 et qui porte également sur la famille de Denis Sassou Nguesso, président du Congo-Brazzaville.



 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
France - Gabon : «Biens mal acquis» de la famille Bongo, BNP-Paribas mise en examen pour blanchiment
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
La FRANCE a toujours aidé les dictateurs Africains et autres politiciens à piller leur pays.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Quel est le sens ou la portée d’un procès judiciaire ?????? Que le procès soit coutumier ou selon ceux qui se disent les plus civilisés au monde, sans être un homme de droit,à mon avis le procès permet de rétablir la victime dans ses droits qui lui ont été niés soit par la force ou soit par malice malhonnête ou malhonnête malice, d’un bourreau ou tricheur. Mais dommage qu’est ce que nous voyons dans les procès judiciaires que la France fait aux dirigeants africains ????????Que ce soit dans le procès de Obieng Nguema ou autre, la France demande encre de l’argent aux pays qui sont déjà pillés par des dirigeants corrompus qui ont volés et amassés des richesses dans la même France et non dans leurs propres pays. La victime doit encore payée pour avoir été volée. C’est tout le sens des procès que la France fait aux africains avec leurs dirigeants voleurs.Moyen pour encore plus extorquer les stupides negres. Tricherie- vol tricherie vol assassinat. C’est ça la France .
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement