Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Après une manifestation du CVCI, Issiaka Diaby « favorable à rencontrer Katinan Justin sous réserve des droits des victimes »
 

Côte d'Ivoire : Après une manifestation du CVCI, Issiaka Diaby « favorable à rencontrer Katinan Justin sous réserve des droits des victimes »

 
 
 
 11084 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 22 mai 2021 - 15:41

Issiaka Diaby samedi à Abidjan (ph KOACI)



Le Collectif des victimes en Côte d'Ivoire (CVCI) multiplie les rassemblements publics à l’approche du retour de Laurent Gbagbo suite à son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), le 31 mars 2021. 


Pendant que les manifestations publiques sont interdites aux proches de l'ancien Président de la République, Issiaka Diaby et ses camarades peuvent sortir dans la rue quand ils veulent et dans le lieu de leur choix. 

 

Ce samedi, des dizaines de personnes se réclamant du CVCI se sont rassemblées ce matin à la place Akwaba, dans la commune de PORT-BOUET, comme constaté sur place par KOACI. Malheureusement, ils ont été dispersés par la suite par la gendarmerie. 


Certains manifestants tenaient des pancartes sur lesquelles l'on pouvait lire: « Non à Gbagbo »; « Victimes réclament justice » « 20 ans pour Gbagbo». Quand d'autres ont bloqué la circulation pendant des minutes pour scander des slogans hostiles à l'ancien détenu de la Haye. « Gbagbo assassin ».


L'intervention des forces de l'ordre déployées en grand nombre, notamment la CRS et la gendarmerie de l’escadron 4/1 de Koumassi a mis fin plutôt que prévu à la manifestation.


 

Ce rassemblement, selon le Président Issiaka Diaby devait déboucher sur une marche depuis le rond-point de la place Akwaba jusqu’à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny pour exiger l'exécutif du mandat de justice condamnant chacun, Blé Goudé et Laurent Gbagbo à 20 ans. 


« Notre rassemblement, c’est pour encore réaffirmer notre détermination à agir, afin que les décisions issues des lois votées à l’Assemblée nationale au nom du peuple soient exécutées. Si Laurent Gbagbo arrive, il faut qu’il soit arrêté à la police des frontières et déposé à la MACA. C’est tout ce qu’on demande», a confié Issiaka Diaby à la presse, dénonçant l’intervention des forces de l’ordre notamment la gendarmerie.

Cliquez pour agrandir l'image  
 


« C'est la première fois à notre grande surprise que la gendarmerie vient s’interposer. Prochainement nous allons corriger ça. Pour nous, c’est de la provocation du gouvernement ivoirien ». 


Pour la prochaine étape, Issiaka Diaby et les membres de son organisation de la société civile, prévoient une manifestation devant le ministère de l’intérieur avec plus de 2.000 personnes.


 

Se prononçant sur le souhait de Koné Katinan de rencontrer les membres du CVCI, Issiaka Diaby se dit favorable, mais sous réserve des droits des victimes.


« Je suis favorable à cette rencontre. Aujourd’hui, Mr Katinan bien qu’on lui reproche des récriminations, ait pris en considérations les actes, les interpellations, de certains de leurs concitoyens. Comme eux-mêmes , ils le disent, asseyons-nous et discutons, mais sous réserve des droits de victimes et de notre lutte contre l’impunité en Côte d’Ivoire ».



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après une manifestation du CVCI, Issiaka Diaby « favorable à rencontrer Katinan Justin sous réserve des droits des victimes »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
jordanchoco2020
Weldone lâche pas l affaire leurs arrogance tchrrrr fini plus de cadeau
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
OUI, vous avez le droit de manifester pacifiquement. Les autres aussi d'en face, les "palabreux de naissance GORs" doivent eux-aussi bander leurs muscles sur la place publique pour crier "leur victoire"
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Batuta
Le crapaud noir guinéen peut coasser comme il veut, tchoko na tchakatchakatchakakakaka Gbagbo rentrera et la rue seront bondées de danseurs de Gbégbé et de zouglou. Bandécons!
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-Je sais que ce Issiaka Diaby est un véreux personnage qui tire plaisir dans le rôle qu'on lui a donné ou qu'il s'est donné. Je vois que @Koaci tire un malin plaisir à lui donner à chaque fois la parole pour demander que le Pr Gbagbo soit emprisonné à son retour en CI...bref ! -Essayons de disséquer "la problématique Issiaka Diaby", au regard des normes universelles qui régissent la vie sociale chez les humains. Pour cela, je vais soulever un certain nombre de questions et apporter deux catégories de réponses : 1) les réponses de la 1ère catégorie seront sans équivoque car, universellement reconnues chez tous les terriens. 2) les réponses de la 2ème catégorie peuvent nécessiter des débats. -La 1ère série de questions : Mr Diaby a-t-il le droit de demander justice s'il a perdu des parents lors de la crise de 2010 ? Un procès a-t-il eu lieu concernant les parents morts de Diaby ? -La 2ème série, Mr a-t-il le droit de demander l'emprisonnement du Pr Gbagbo pour une présumée "casse" de la BCEAO ? A quel titre ? 1) Pour la 1ère série de question : Oui ! Mr Diaby a eu raison de demander la condamnation des auteurs de la mort de ses parents. Est-ce le Pr Gbagbo et le frère Blé G. les auteurs de la mort de ses parents ? La réponse de la CPI est NON ! Mr Diaby ne peut donc demander qu'on rejuge le Pr Gbagbo et le condamner pour les mêmes faits. L'affaire de la mort des parents de Diaby est définitivement terminée. C'est ainsi, partout ailleurs sur la planète terre. 2) Pour l'affaire "casse" de la BCEAO, il s'agit d'une question qui concerne tous les Ivoiriens. L'argent de la BCEAO n'appartient pas à Mr Diaby. Est-il légitime de demander la condamnation du Pr Gbagbo avec sa casquette de représentant d'une partie des victimes de la crise Ivoirienne ? La réponse est NON. D'ailleurs, l'expression "casse de la BCEAO" est abusive. Le président Gbagbo a payé tous les fonctionnaires Ivoiriens qui ont travaillé à la fin du mois. C'est un problème politique qui a été judiciarisé par Dramane. Alors, soyons sérieux ! ce Mr Diaby demande une justice abusive ou dilatoire dans le cas d’espèce. C'est de la diffamation que d'organiser des manifestations des présumés victimes de la crise post-électorale alors que l’affaire est terminée sur le plan juridique...
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement