Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :    Ouverture des 37ème et 38ème sessions du CAMES, Kandia invite les États membres à consolider le Plan stratégique de l'organisation
 

Côte d'Ivoire : Ouverture des 37ème et 38ème sessions du CAMES, Kandia invite les États membres à consolider le Plan stratégique de l'organisation

 
 
 
 3663 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 03 juin 2021 - 18:27

Camara Kandia ce jeudi à Abidjan (ph)


En l'absence du Premier ministre, la ministre d'État, ministre des Affaires étrangères, de l'intégration africaine et de la Diaspora a donné aujourd'hui, le top départ des travaux des 37ème et 38ème sessions du Conseil des Ministres du CAMES qui prennent fin vendredi.


Elle a à l'occasion exhorté les États membres à consolider le Plan stratégique du CAMES et assurer son rayonnement et les a invité à former un capital humain de qualité pour permettre leur émergence.


Le Conseil des Ministres étant l’occasion de faire le bilan avant d’entrevoir les défis et les perspectives d’avenir, la Présidente en exercice du CAMES, la ministre béninoise de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi a souhaité la connexion numérique des universités de l'espace et a reconnu que la crise de la COVID-19 a contribué à une accélération de la digitalisation des économies et des États.


Avec l’émergence de la COVID-19, chacun des acteurs du CAMES a su faire preuve de flexibilité, d’agilité et d’imagination pour préserver la qualité du service et sa continuité. Le Pr Bertrand MBATCHI, Secrétaire général du CAMES a félicité particulièrement, le leadership de la Présidente du Conseil des Ministres ainsi que celui de tous les Ministres qui ont été mobilisés ces deux dernières années pour soutenir de manière multiforme les programmes et activités institutionnels.


Il a annoncé que de cette épreuve majeure et imprévue, le CAMES a su gagner en résilience et peut désormais offrir à son espace et ailleurs des outils dont l’utilisation devra renforcer la qualité du service et l’offre elle-même. 


«Désormais, le CAMES se montre capable d’organiser, en prenant en compte les écosystèmes actuels de nos pays, ses différents programmes en ligne ou en bimodal, tout en préservant la qualité et en sécurisant les résultats de l’évaluation. Le contexte de la COVID-19 nous aura également permis de nous apercevoir de la justesse de l’option prise, dans le cadre du PSDC 2015-2019, d’organiser la recherche au sein de l’espace CAMES, sous forme de programmes thématiques de recherche multi-pays et multicentriques », a-t-il mentionné.


Au terme du bilan qui a été fait lors des travaux du Comité des experts, ayant précédé ceux des Ministres qui ont démarré ce jour, des défis et perspectives ont pu être identifiés.


 

Cliquez pour agrandir l'image  
 


Selon le SG, ils seront soumis à l’évaluation par le Conseil des Ministres sous forme de résolutions ou décisions, pour encadrer le fonctionnement de l'Institution en lui garantissant au mieux plus de performance, de compétitivité et de rayonnement.


La rencontre d'Abidjan a pour objectif de consolider le cadre régional de certification et de qualification professionnelle du CAMES, comme l'une des réponses pour réduire le taux de chômage élevé des jeunes diplômés dans cet espace.


Selon le ministre ivoirien de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Professeur Adama Diawara, en ce début du 21ème siècle, l'enseignement supérieur fait face à des défis sans précédent, résultant des effets convergents de la mondialisation de l'économie, de l'importance croissance du savoir comme moteur du développement et de la révolution de l'information et de la communication.


Le système connaît un grand essor et des changements pour répondre à une forte demande. Selon M. Diawara, cette situation exige une adaptation des activités pédagogiques et de recherche pour former une nouvelle génération d'enseignants capables de surmonter les difficultés, avec des compétences plus élargies pour prendre en compte les défis nouveaux et émergents du secteur de l'enseignement supérieur, notamment l'insertion professionnelle des jeunes diplômés.


Il a ajouté que la mobilité internationale en milieu universitaire est indispensable à l'amélioration des connaissances et au partage de savoir.


 

Au cours de ces deux sessions jumelées du Conseil des ministres du CAMES, les chefs des délégations des différents Etats membres ont en charge d'assurer la pérennité et la durabilité de l'institution en consolidant les acquis à mi-parcours de son Plan Stratégique de développement triennal 2020-2022 (PSDC 2020-2022) qui se décline en 7 axes stratégiques complémentaires, 33 objectifs spécifiques et 83 actions concrètes afin de s'attaquer aux 6 problématiques prioritaires et transversales.


Il s'agit de l'assurance qualité, de l'appropriation et de l'utilisation intelligente du numérique, d’un impact accru de la recherche organisée en réseau au bénéfice des États membres, du rôle de conseil et de veille du CAMES en matière de promotion des enseignants chercheurs et des chercheurs, des outils pédagogiques et des offres de service enfin de la nécessité de sanctuariser les partenariats et de bien communiquer.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Le ministre ivoirien a enfin exhorté les États membres à payer leurs contributions financière afin de fortifier l'outil commun d'évaluation des systèmes d'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.


Wassimagnon


 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Ouverture des 37ème et 38ème sessions du CAMES, Kandia invite les États membres à consolider le Plan stratégique de l'organisation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
De plus en plus absent, force est de commencer à se poser des questions sur l'état de santé du PM Achi...
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKABLA
Il se porte bien je crois. Il ne faut pas t'inquiéter. Un 1er ministre peut se faire représenter... C'est le PR DRAMANE qui refuse de se faire représenter á une réunion internationale qui a lieu hors du pays.. Il en profite pour "se kanker" en faisant un crochet á Paris .
 
 il y a 1 semaine
@Marius
Je croyais que pour vous, l'état de santé inquiéante du PM (même annoncée par f24 et rfi) était une rumeur fausse, selon votre bible ou coran @koaci. Et voilà que subissent vous commencez à vous inquiéter. Loll
 
 il y a 1 semaine
SRIKABLA
@Marius........ KOACI n'invente RIEN... KOACI ne fait que publier des communiqués venant du gouvernement. Si non KOACI a toujours envoyé ses journalistes sur le champ ou s'informe d'abord avant de publier un article....... Au niveau du gouvernement, il est impossible á KOACI de vérifier un message qui vient des " dieux-intouchables" avant de les publier, car normalement les dieux ne mentent jamais. Ce qui n'est pas le cas de fois.
 
 il y a 1 semaine
SRIKABLA
C'est plutôt la ministre de l'Éducation nationale qui devrait représenter le gouvernement á cette session du CAMES. Est-ce que le PR DRAMANE avait très bien réfléchi avant de nommer Kandia Camara á ce poste ???>>>>>
 
 il y a 1 semaine     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : L'armée ivoirienne peut-elle trembler face à des bandes armées au Nord?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Le retour annoncé de Laurent Gbagbo pourrait-il finir en flop ?
 
1666
Oui
41%  
 
2299
Non
56%  
 
113
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement