Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Patrick Achi convaincu que l'AILCT sera « à même de prendre le destin sécuritaire de l'Afrique de l'Ouest en main »
 

Côte d'Ivoire : Patrick Achi convaincu que l'AILCT sera « à même de prendre le destin sécuritaire de l'Afrique de l'Ouest en main »

 
 
 
 4361 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 10 juin 2021 - 16:19

Patrick Achi ce jeudi à Jacqueville aux côtés de Jean-Yves Le Drian et Kandia Camara



Patrick Achi, Premier ministre de Côte d'Ivoire a inauguré aujourd'hui, la première tranche des infrastructures de l'Académie internationale de lutte contre le terrorisme (AILCT) en présence du ministre de l'Europe des affaires étrangères de la République française.


Le chef du Gouvernement ivoirien a affirmé que les États œuvrent chaque jour avec ténacité pour atteindre le nouvel horizon de progrès pour les sociétés, le terrorisme tente de percuter la bonne marche des nations et de consumer l'espoir de leur jeunesse.


Selon lui, face à la menace sombre et prédatrice qui plane sur le progrès des sociétés ouest-africaines, la France et la Côte d'Ivoire ont choisi de répliquer par l'audace, le courage et la coopération engagée des nations.


Il a mis en exergue les actions posées par la France dans le cadre de la lutte contre le terrorisme en Afrique depuis l'arrêt des colonnes infernales fonçant sur Bamako, pour y semer l'effroi et récolter la désolation.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


« Nous nous souvenons avec ferveur des soldats français, hommes et femmes, tombés au champ d'honneur au Sahel, pour protéger l'Afrique, pour protéger l'Europe. Ils l'ont fait aux côtés de leurs frères d'armes, Maliens, Tchadiens, Nigériens, Burkinabés, Mauritaniens ou Ivoiriens qui, eux aussi, choisissent de combattre dans des conditions exigeantes et de donner leurs vies, pour protéger l'idéal de la liberté et du progrès pour les générations nouvelles. Ouest-Africains ou Européens, l'Histoire honorera demain leur mémoire comme nous honorons aujourd'hui leur noble bravoure », a-t-il ajouté.


 

Le Premier ministre a soutenu que la menace terroriste est une plaie pour ce sous-continent dont le présent et les lendemains résonnent de promesses si fortes.


« Parce qu'il enferme les femmes et les écoles, les consciences et la croissance, les libertés et tous les possibles des générations qui viennent, parce qu'il fait fuir ceux qui investissent et aident un autre destin à émerger, parce qu'il ampute avec douleur le budget qu'un État en développement devrait d'abord consacrer à l'éducation, la santé, l'accès à l'eau ou au logement, le terrorisme est cette peste qui fauche les Hommes et peut ensevelir l'avenir », a expliqué, Jérôme-Patrick Achi.


Face au terrorisme, de l'UEMOA à la CEDEAO et au G5 Sahel, les Chefs d'État ont su faire bloc, convaincus que seule une œuvre commune pourra être le chemin d'une victoire durable.


Le Premier ministre ivoirien a demandé aux pays de la sous région et à la France d'être immensément fiers. Parce que l'Académie internationale de lutte contre le terrorisme est une élite sous régionale, de femmes et d'hommes, à même de prendre le destin sécuritaire de l'Afrique de l'Ouest en main, forgée dans la communauté des armes, la fraternité des bancs d'une institution d'excellence et le creuset de valeurs partagées.


« Oui, ce ne sont pas seulement des experts que l'Académie formera, ce sont des camarades qui partageront un savoir, un combat, une confiance, un espoir. Ils seront notre fierté comme ils auraient été celle de mon frère, feu le Premier Ministre Hamed Bakayoko qui a tant œuvré pour le lancement de ce projet. Je suis certain qu'il veille sur cette cérémonie, là où il se trouve », a précisé, le Premier ministre.

Jérôme-Patrick Achi a annoncé que l'Académie va produire une réponse nouvelle et globale dans la lutte contre le terrorisme, depuis l'analyse doctrinale et le renseignement jusqu'au traitement judiciaire, en passant par l'entraînement des forces spécialisées.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


« L'Académie sera aussi une structure ouverte, veillant en permanence à son intégration avec nos États frères, les Organisations Internationales et tous les partenaires de la Côte d'Ivoire, pour toujours apporter à une menace qui transcende les frontières, une réponse qui rassemble les nations, » a-t-il indiqué.


 

Le chef du Gouvernement a remercié très sincèrement les États et les Institutions qui se sont déjà engagés à soutenir ce projet, en sus de la France, notamment l'Union Européenne, les Pays-Bas, la Norvège et l'Australie. Sans oublier la participation significative du Commandement des Forces Spéciales américaines, à l'amélioration de la plateforme d'entraînement des unités.


Son souhait est que le très haut degré de conscience qui habite chacune et chacun aujourd'hui soit le même, parce que la menace, elle, ne s'éteint pas, ne faiblit pas, ne désarme pas.


Il a enfin rappelé que la Côte d'Ivoire a renforcé son implication au sein de la MINUSMA, avec un bataillon de 650 hommes, dont certains firent, avec vaillance, le sacrifice suprême de leurs vies pour protéger celles de leurs frères.


Selon lui, c'est avec cette conscience que la Côte d'Ivoire participe activement à l'Initiative d'Accra sur le partage de renseignement avec cinq pays de la sous-région ; et construit une coopération toujours plus étroite avec le Burkina Faso, pour mener des opérations conjointes de protection de nos frontières communes.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Patrick Achi convaincu que l'AILCT sera « à même de prendre le destin sécuritaire de l'Afrique de l'Ouest en main »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
C'est bien beau et á saluer, mais un peuple réconcilié, soudé, éduqué, avec á sa tête un président non malhonnête, non agressif, non-Roublard....me parait être aussi une arme trés efficace contre le terrorisme.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Babili
Pouaaaaaaaah , tou projê avek la France nê ke pure demaggogie et voué à un échek: cê du pareil o mêm , seul les noms changggent: esklavage-kolonization-mercenaria- Terrorisme-Assassinat en passant par la dévalua Tion. Tou pour ruiner l’ôtre denfasse kan la France el kontinue Dan lopulensse.
 
 il y a 5 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement