Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Marche de protestation à Dori contre la tuerie de Solhan
 

Burkina Faso : Marche de protestation à Dori contre la tuerie de Solhan

 
 
 
 2323 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 12 juin 2021 - 17:21


Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce samedi à Dori, dans la région du Sahel pour protester contre la tuerie de Solhan qui a fait 132 morts et exiger la prise de mesures urgentes pour la sécurité des populations et des axes routiers.


Les manifestants se sont réunis à la place Arba Diallo de Dori avant de rendre au gouvernorat pour remettre leur plateforme de revendications à transmettre aux plus hautes autorités du pays. 


La plateforme des manifestants porte sur des questions spécifiques, des droits démocratiques et des libertés, des droits à l'éducation et à la santé et des droits socio-économiques, selon Yaya Dicko un des organisateurs de la marche pacifique. 


Parmi ces points, figurent entre autre, la levée sans délai du couvre-feu et de l'interdiction de circulation des engins à 2 roues, la réouverture des sites artisanaux, la motivation des soldats par le paiement à temps de leurs primes de missions et la diminution des postes de contrôle sur l'axe Dori-Ouagadougou. 


"Les populations du Sahel restent et resteront debout, dans un esprit de résilience, rejetant toute résignation et tout fatalisme. Déterminées à se battre contre les forces du mal et leurs complices", a déclaré le président du Mouvement burkinabè des droits de l'homme et des peuples, section Séno, Abdoulaye Dicko. 


 

"Ces derniers mois ont, en effet, été caractérisés par une reprise sanglante des attaques terroristes qui ont particulièrement visé des populations de plusieurs localités reculées de notre pays. Cette situation suscite l’indignation et les condamnations légitimes de nombre de Burkinabè, qui expriment de plus en plus un sentiment légitime de colère et de révolte", selon le MBDHP/Séno. 


"La persistance des attaques terroristes depuis 2015, selon des modes opératoires bien connus, indique clairement l’incapacité du gouvernement à assurer rigoureusement la sécurité des populations et de leurs biens, par des mesures d’orientation et des méthodes d’actions efficaces", estime l'organisation qui en veut "pour preuve, des pans de plus en plus importants du territoire national sont de fait sous le contrôle de groupes terroristes".


Selon le MBDHP, face à cette situation qui se dégrade de jour en jour, il devient urgent et nécessaire de situer les responsabilités.  



A Falagountou, une commune située dans la même région, des habitants ont également manifesté pour la sécurité des populations. 


 

Pendant ce temps, à Bobo Dioulasso, la deuxième ville du Burkina Faso, plusieurs centaines de femmes ont effectué une marche silencieuse en guise compassion pour les victimes de Solhan et exprimer leur soutien aux forces de défense et de sécurité. 


En rappel, dans la nuit du 4 au 5 juin, des individus armés non identifiés ont attaqué la commune de Solhan, particulièrement un site d'orpaillage, jouxtant la localité. 


Cette attaque, la plus meurtrière depuis le début du terrorisme dans notre pays, a causé, de source officielle, la mort de 132 de nos concitoyens, fait 40 blessés, provoqué le déplacement de 7644 personnes vers Sebba, chef lieu de la province du Yagha. 


Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Marche de protestation à Dori contre la tuerie de Solhan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Guillaume Soro a-t-il les personnes ressources nécéssaires pour parler franchement à Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
La Côte d'Ivoire prend-elle un nouveau départ après la rencontre Ouattara-Gbagbo ?
 
4153
Oui
64%  
 
2159
Non
34%  
 
129
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement