Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Bouaké, Après l'expérience « Mon Gbonhii », TFA lance l'opération Vison Nationale Commune
 

Côte d'Ivoire : Bouaké, Après l'expérience « Mon Gbonhii », TFA lance l'opération Vison Nationale Commune

 
 
 
 2036 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 25 juin 2021 - 09:05

Le président de TFA pendant sa conférence de presse (ph KOACI) 



Démarré le samedi 26 septembre 2020 au foyer Jeune Viateur de Bouaké, « Mon Gbonhii TFA », un challenge qui a été proposé par la plateforme Tous Frères et Associés (TFA), consistant à poser des actions de paix, de solidarité et de fraternité avec à la clé, 10 millions fcfa au meilleur, n'a malheureusement pas connu le succès escompté comme indiqué ce jeudi 24 juin 2021 par Honoré Kouamé Gbondo, président fondateur de la plateforme TFA qui indique que sa structure « est, reste et demeure apolitique » et prône les valeurs de paix et développement. Cette annonce a été faite au cours d'une conférence de presse organisée dans les locaux de TFA à Bouaké.


Après avoir établi le bilan de l'expérience Mon Gbonhii TFA qui a vu la participation à ce concours de 8 groupes dont 3 de Bouaké, 1 de Séguéla et 4 d'Abidjan, le président fondateur de TFA, selon son propre constat, a révélé que la compétition en elle-même n'a pas fonctionné comme prévu. Tournant cette page avec le financement d'un projet d'une équipe qui a plus ou moins pris en compte quelques critères du concours Mon Gbonhii TFA, Honoré Kouamé Gbondo a procédé au lancement pour cette année 2021, de la Vision Nationale Commune (VNC).


 

« La feuille de route de la VNC déclinée en 03 points, consistera à la vulgarisation de la transformation locale de toutes nos matières premières, vivrières et plantes médicinales, la défiscalisation et la dérèglementation. Le choix de ces axes s'explique par le fait que l'ivoirien ne puisse pas bénéficier du fruit de ses durs labeur » a fait savoir le fondateur de TFA, expliquant que les 3 "médicaments" définis dans la VNC auront un aspect économique basé typiquement sur la transformation industrielle des matières premières de la Côte d'Ivoire.


« Dans 20, 30, 40 ans, nous (Côte d'Ivoire) aurons des hommes capables de transformer nos matières premières », avait prophétisé le père de la nation ivoirienne, feu Félix Houphouët-Boigny. Se basant en quelque sorte sur cette déclaration, le concept VNC entend rechercher des hommes capables afin d'accomplir cette prophétie du Premier Président feu Félix Houphouët Boigny du 04 novembre 1981, et poser des actions pour les personnes détentrices de projets de transformation des matières premières.


« En dessous, nous travaillons pour ce qu'on puisse aider certains Ivoiriens à s'assumer, mais cela est insuffisant, tant que l'État ne s'implique pas dans la politique d'industrialisation. L'industrie n'est pas une activité habituelle des Ivoiriens. Pour ce faire, si nous devons rentrer dans l'industrie, il faut la force de l'État pour accompagner. Parce qu'il ne suffit pas de produire en masse. Il faut produire et vendre. Et pour vendre, il faut la diplomatie économique qui doit imposer à un pays comme la Chine de recevoir nos produits en produits finis.» a souhaité Honoré Kouamé Gbondo pour un véritable essor économique, l’accompagnement de la politique d’industrialisation des gouvernants.



T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Bouaké, Après l'expérience « Mon Gbonhii », TFA lance l'opération Vison Nationale Commune
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement