Cameroun Environement
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Quelles stratégies face à la crise énergétique qui ravage le pays ?
 

Cameroun : Quelles stratégies face à la crise énergétique qui ravage le pays ?

 
 
 
 2106 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 30 juin 2021 - 08:26

 Peter William Mandio



Au Cameroun, malgré un potentiel énergétique estimé à 25 000 MW par les experts, l’offre reste inférieure à la demande. Estimé à 100 MW par jour en 2015, le déficit énergétique est d’environ 50 MW par jour en 2021. Les délestages se multiplient et ne s’arrêtent pas. Les camerounais broient du noir. Certains passent des mois sans électricité. Le sujet préoccupe. L’Assemblée nationale a abrité lundi une session plénière spéciale consacrée aux problèmes d’eau et d’électricité. 


Ce que proposent des députés 


Face à la crise énergétique actuelle qui ravage le pays, des parlementaires de l’opposition et du pouvoir recommandent la création des barrages solaires et la multiplication des centrales hydroélectriques. Les énergies renouvelables font partie de la solution estiment les parlementaires.


Ces élus du peuple, se sont regroupés au sein du Réseau des Parlementaires pour les Energies Renouvelables (REPER).

Le Reper entend plaider auprès du gouvernement, des investisseurs et partenaires au développement pour la création des barrages solaires, la formation des techniciens, l’exonération douanière et fiscale des importations d’équipements en énergies renouvelables entre autres.


Selon le président du Reper, cette stratégie peut permettre de combler le déficit énergétique et relancer l’industrialisation du pays.

 

Le potentiel énergétique du Cameroun est immense, mais sous-exploité. « Le Cameroun dispose de l’hydro électricité, la biomasse, le solaire, le thermique entre autres que nous pouvons exploiter et trouver des solutions à la crise actuelle », estime le député Peter William Mandio


 

Selon les parlementaires, l’ensoleillement du Cameroun constitue un «grand gisement» d’énergie électrique. 


L’aveu d’échec


L’accroissement rapide de la population fait partie des raisons évoquées par le gouvernement pour justifier les délestages. Ainsi que la fraude à l’électricité.


Selon les autorités, les causes de ces délestages sont aussi diverses qu’il existe de réseaux. Pour le réseau interconnecté Nord, le ministre de l'Eau et de l'Energie (Minee) évoque la baisse de la pluviométrie. 


« La capacité du barrage de Lagdo est passée de 4 milliards de mètres cubes d’eau en octobre 2019 à 2 milliards en 2021», a soutenu Gaston Eloundou Essomba, le ministre de l’eau et de l’énergie. 


 

S’agissant  des réseaux interconnectés Sud et Est, le gouvernement évoque la surcharge sur les lignes d’électricité, la vétusté des équipements du transport électrique. "Il faut remplacer 1 million de poteaux en bois par des poteaux en béton", renseigne Eloundou Essomba. 


La capacité énergétique installée actuelle du Cameroun est de 1500 MW selon le ministre de l’eau et de l’énergie.


Dans sa stratégie nationale de développement (SND) 2020-2030, le gouvernement camerounais entend porter la capacité d’énergie électrique installée à 5000 MW.


 Pour résoudre la crise énergétique, le gouvernement doit investir une enveloppe de 6000 milliards FCFA à l’horizon 2035, a indiqué Gaston Eloundou Essomba devant les députés. 

 

Amand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 


-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Quelles stratégies face à la crise énergétique qui ravage le pays ?
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après son refus d’intégrer le PPA-CI, Simone Gbagbo n’a d’autre solution que de créer son parti ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gb...
 
4373
Oui
60%  
 
2843
Non
39%  
 
115
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement