Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Mali : Refugié à Abidjan, Interpol aux trousses du fils d'IBK suspecté dans la disparition d'un journaliste
 

Côte d'Ivoire-Mali : Refugié à Abidjan, Interpol aux trousses du fils d'IBK suspecté dans la disparition d'un journaliste

 
 
 
 8115 Vues
 
  7 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 06 juillet 2021 - 08:43

Karim Keita 



Réfugié à Abidjan en Côte d’Ivoire depuis la chute de son père Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) en aout 2020, Karim Keïa est visé par un mandat d’arrêt international dans le cadre d’une enquête sur la disparition d’un journaliste en 2016, rapportent plusieurs sources.


Nous apprenons qu'Interpol, l’organisme international de coopération policière basé à Lyon (France), a émis une « notice rouge » à la demande d’un juge d’instruction du tribunal de grande instance de la commune IV de Bamako, la capitale malienne.


L’enquête qui le vise concerne la disparition d’un journaliste d’investigation, âgé d’une cinquantaine d’années, Birama Touré, qui travaillait pour l’hebdomadaire de Bamako Le Sphinx.


 

Le directeur du Sphinx avait affirmé, en 2018, que son reporter avait auparavant approché Karim Keïta à propos d’un dossier qu’il présentait comme compromettant pour le fils du président.


Karim Keïta, qui a toujours fermement démenti toute implication dans la disparition du journaliste, avait porté plainte en 2019 pour diffamation contre le directeur du Sphinx et contre un journaliste d’une radio privée de Bamako qui lui avait ouvert son antenne. Cette plainte avait toutefois été jugée irrecevable pour des questions de forme par la justice malienne.


Reste désormais à savoir si les autorités ivoiriennes vont livrer le fils d’IBK à la justice Malienne dans les prochains jours.


 

Affaire à suivre...



Donatien kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  7 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Mali : Refugié à Abidjan, Interpol aux trousses du fils d'IBK suspecté dans la disparition d'un journaliste
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Levrai
Il est à Bouaké quartier Ahou-gnanssou si vous voulez réellement l'attraper
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
Évidemment, l'état de Ci le protège comme le criminel Blaise Compaoré. Je ne serai même surpris qu'on lui donne aussi la nationalité ivoirienne. Lol
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
La côte d'ivoire est devenue la plaque tournante de tous les criminels de la cedeao. Dès que quelqu'un saute clôtures quelque part chez lui là-bas, c'est en côte d'ivoire il tombe. C'est le fils d'IBK qui vous intéresse ? Et le grand criminel endurci qui avait sauté les clôtures du Burkina pour venir tomber en côte d'ivoire là, vous l'avez oublié? On vous demande depuis là de le livrer, vous faites des grimaces. Cest plutôt le fils d'IBK qui vous intéresse. Arrêtez votre comédie là hein! Tampiri yawoto.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Zezeto
tête de con!!!! trop bêbête
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
En fait, tu es un cancre qui, à part insulter, ne sait point raisonner. Et ce mouton ou rien s'est mué en donneur de leçons.
 
 il y a 2 mois
Zezeto
Comme je t'ai dit, je définis. Mais lui là je le connais très bien. Je sais de quoi je parle. Je le croisais à pont cardinet dans le 17e.
 
 il y a 2 mois
SRIKABLA
En dehors du cas de la disparition de ce journaliste, cet "imbécile et Con-Biologique" de fils d'IBK a fait TROP de MAL au Mali.... Il mérite d'avoir une peine de prison á vie.
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement