Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Election CNJCI, le Parlement des jeunes dénonce une usurpation dans des localités et pointe du doigt la complicité de la DVARC
 

Côte d'Ivoire : Election CNJCI, le Parlement des jeunes dénonce une usurpation dans des localités et pointe du doigt la complicité de la DVARC

 
 
 
 2418 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 21 juillet 2021 - 15:48

Le renouvellement des instances au sein du conseil national des jeunes de Côte d'Ivoire (CNJCI) est pour le moins qu'on peut dire au centre de polémiques depuis le début des élections.



C'est le cas du parlement des jeunes de Côte d'Ivoire dirigé par Josué Vah Yao qui dénonce une usurpation de titre de certains jeunes de certaines localités du Pays.


En effet, comme confié à KOACI, le président du parlement des jeunes de Côte d'Ivoire affirme que son organisation a fait part au Ministre de la jeunesse qu'elle ne présentera aucun candidat pour ces élections jugées non inclusives.


 

Alors que Josué Vah Yao et ses camarades ont pris la décision de ne pas apporter de parrainage à un quelconque candidat en lice dans ces élections de renouvellement des instances du CNJCI, grande a été leur surprise de constater que des candidats dans certaines localités se sont prévalus le titre de candidats du parlement des jeunes de Côte d'Ivoire.


"L’inscription de manière frauduleuse de notre organisation sur le listing électoral en lui attribuant des personnes en qualité d’électrice au compte de notre organisation n’ayant aucun mandat d’agir au nom de ladite organisation, qui relève d’une complicité entre la Direction de la Vie Associative et du Renforcement des Capacités (DVARC) du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’insertion socioprofessionnelle et du service civiques et ces derniers dans les départements ci-dessous Bondoukou, Soubré, Konahiri, Bouaflé , Zuenoula , Toumodi." a dénoncé Josué Vah Yao.


En effet le parlement des jeunes de Côte d'Ivoire dit avoir constaté avec amertume et désolation que certains de leurs jeunes ont violé les textes et la décision de l’Assemblée Générale Extraordinaire et d’autres en qualité de non membres de notre organisation, ont préféré l’usurpation du titre afin de faire preuve de candidature en complicité avec le ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l'insertion professionnelle et du service civique voir l’utilisation illégale des documents afférents au parlement des jeunes de Côte d’Ivoire et que les insignes, récépissé et falsification du cachet du président sont avérés à Soubré, Bouafle, Kounahiri et Bondoukou.


"Nous saisissons Monsieur le Ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l'insertion professionnelle et du service civique pour l'annulation pure et simple de l'élection des délégués élus avec le parrainage faussement délivré au nom du Parlement des Jeunes de Côte d'Ivoire et les listings électoraux sur lesquels sont inscrits le parlement des jeunes de Côte d’Ivoire comme électeur", a fait savoir Josué Vah Yao.


Jean Chrésus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Election CNJCI, le Parlement des jeunes dénonce une usurpation dans des localités et pointe du doigt la complicité de la DVARC
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement