Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Après la claque de la présidentielle, Ahoussou à des cadres du centre : « C'est notre chose, c'est pour nous Alassane Ouattara. Il faut se l'approprier »
 

Côte d'Ivoire : Après la claque de la présidentielle, Ahoussou à des cadres du centre : « C'est notre chose, c'est pour nous Alassane Ouattara. Il faut se l'approprier »

 
 
 
 11228 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 11 août 2021 - 08:45

Ahoussou mardi soir à Abidjan (ph KOACI)




Jeannot Ahoussou-Kouadio, Président du Sénat a eu dans la soirée d'hier une rencontre avec les membres de l'Association des Cadres du Centre pour le Développement (ACCD) à leur siège sis à Cocody. Plusieurs ministres du Gouvernement, Patrick Achi, cadres du centre et militants du RHDP étaient présents à cette rencontre.


Il s'agit entre autres de Brice Kouassi, Souleymane Diarrassouba, Koffi N'Guessan Lataille, Kouadio Konan Bertin, Amédée Kouakou Koffi, Ramata Ly Bakayoko, Jeanne Peuhmond, de la Ministre-Gouverneure Raymonde GOUDOU Coffi.



Au cours de cette rencontre d'échange, le ministre Amédée Kouakou Koffi, Président de l'ACCD, a indiqué être heureux de recevoir le Président Jeannot Ahoussou-Kouadio, absent pendant de longs mois du pays pour des raisons de santé. Cependant, il a reconnu que cette absence du Président du Sénat a eu un impact sur le scrutin présidentiel du 31 octobre 2020 et a fragilisé le peuple Baoulé, puisqu'il est tombé malade au moment où il ne fallait.


«Vous nous avez beaucoup manqué, parce que vous êtes tombés malade au moment où il ne fallait pas. Parce que les combats dans lesquels nous étions engagés étaient les combats pour la survie de tout un peuple. Nous savons au niveau des élections qui se sont passées en octobre 2020, notamment dans la région du V Baoulé, tout le monde sait ce qui s'est passé. Et en ce moment, il fallait la compétence de tous, des uns et des autres à chaque niveau pour que nous puissions parler à nos parents. Nous savons ce qui s'est passé à Toumodi à Yamoussoukro, à Didiévi, à Sakassou, j'ai même vécu en direct tous les événements qui se sont produits à Sakassou. Il y a même eu mort d'homme», s'est justifié, le ministre Amédée Kouakou Koffi.


Selon lui, le peuple Baoulé ayant hérité du Président Houphouët-Boigny cultive la Paix et non la guerre et les prises d'armes. Malheureusement, il dit avoir constaté que pendant ces moments, c'est le peuple Baoulé qui a pris les armes et il n'a pas compris cela.


« Malheureusement vous n'étiez pas là, nous sommes vos enfants, nous sommes vos jeunes frères, nous avons fait ce que nous pouvons. A un moment donné de notre histoire, il faut savoir prendre ses responsabilités. A la mort d'Houphouët-Boigny, tout le monde sait ce qui s'est passé. Il y a eu le coup d'État de 99, les enfants d'Houphouët-Boigny se sont divisés et tout le monde sait ce que notre pays a vécu et tout cela s'est soldé par la guerre. Ce que n'a jamais souhaité le Président Houphouët-Boigny », a déploré, le Président de l'ACCD.

Revenant sur la création du parti unifié, il a affirmé que le chemin du parti unifié a été indiqué par le Président Bédié lui-même. Mais il a décidé de se mettre en marge et « fragiliser le tissu social et fragiliser tout le peuple Baoulé ».


« Vos jeunes frères ont créé l'ACCD, c'est l'Association des cadres originaires du centre pour le développement, ce n'est pas forcément une Association de Baoulé », a-t-il assuré.


Le Président de l'ACCD a enfin soutenu que l'organisation est heureuse que Ahoussou-Kouadio vienne prendre sa place aux côtés de ses membres pour qu'ils puissent travailler au côté du Président de la république pour le bien être des populations et le développement du pays.


 

Le Président Jeannot Ahoussou-Kouadio a salué l'importance et le travail de l'Association des Cadres du Centre pour le Développement.


Evoquant les évènements malheureux survenus dans le centre du pays à l'occasion des élections présidentielles d'octobre 2020, il estime que l'Association doit contribuer à la légitimation du Président Alassane Ouattara, parce que lors de ces échéances, les populations du centre n'ont pas joué véritablement leur rôle.


«Nous devons pouvoir nous organiser autrement. Je vous en supplie, je vous exhorte, je ne peux pas vous conduire, dans l'impasse. Mettons nous ensemble. Le travail est plus difficile pour nous ressortissants du centre. J'ai été plusieurs fois interpellé, « vous les Baoulé, vous n'aimez pas Alassane Ouattara ». Oui, mais c'est faux, Alassane Ouattara est né à Dimbokro, c'est un esprit Baoulé qui est incarné en lui. On ne peut pas le nier. C'est notre chose, c'est pour nous Alassane Ouattara, ce n'est pas pour quelqu'un d'autre. Les gens du Nord disent que c'est pour eux, c'est faux. Son nombril a été enterré à Dimbokro et nous devons nous l'approprier et lui donner la légitimité. C'est Alassane qui nous donne la légitimité nous. On lui doit également la légitimité en nous mettant massivement derrière lui », a déclaré, Jeannot Ahoussou-Kouadio.


Cadre du centre, il a reconnu, qu'ils doivent s'organiser autrement car leur tâche est plus difficile que les autres.


«Les gens ont entretenu la haine de l'autre. Aujourd'hui dès lors tu es RHDP, tu as vendu le peuple Baoulé au Dioula (peuple venu du Nord). Nous sommes nombreux, ceux qui ont pour maman Dioula, papa Baoulé ainsi de suite. Et il faut qu'on quitte dans ça. Si vous prenez l'histoire du RDA. Ceux qui ont créé le RDA et le PDCI ne sont pas des Baoulé, disons nous la vérité. Ce sont les hommes du Nord. Pourquoi nous n'allons pas nous mobiliser pour un enfant du Nord qui est là vue ce que le patriarche Gon a fait pour Houphouët-Boigny. Nous devons avoir un devoir de reconnaissance. Il faut payer cette dette morale vis-à-vis du Président Ouattara », a-t-il ajouté.


Jeannot Ahoussou-Kouadio a remercié les membres de l'ACCD pour le travail fait parce que si cette association n'avait pas existé s'était selon lui, la catastrophe. Il a néanmoins indiqué que sa seule préoccupation, c'est comment les cadres du centre vont s'organiser pour convaincre leurs parents qu'ils ont intoxiqués en leur faisant croire que le RHDP est un parti de Dioula.


« La vie d'un individu n'est pas linéaire, mais comment voudrait-on que la vie d'un parti soit linéaire et on passe tout son temps à exalter les gloires du pays. Les temps changent, changeons. Ceux qui ne veulent pas changer, nous allons les changer. Je voudrais vous exhorter à raffermir vos liens de vivre notre fraternité. Si nous sommes ensemble nous aurons tous les postes. Les prochaines élections seront les municipales ou les régionales nous allons nous assoir et réfléchir pour mettre les stratégies en place pour rafler tous les postes du V Baoulé pour le RHDP", a-t-il mentionné.


Le Président du Sénat a pris l'engagement de cultiver l'union et souhaite que tous les cadres du centre se mettent ensemble, car il a un devoir moral de laisser le relais aux jeunes.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

Par ailleurs, lors de son intervention, Jeannot Ahoussou-Kouadio a évoqué le problème d'expropriation des planteurs Baoulé dans les zones cacaoyères.


« La semaine dernière, certains de nos parents à Gagnoa, propriétaires de leurs plantations, où ils sont installés plus de 40 ans. Depuis que le nouveau divorcé est arrivé sur la scène politique, certains de ses proches estiment qu'il faut exproprier les gens. Les gens vont avec les bulldozers dans les plantations de cacao des jeunes Baoulé et portent plainte par la suite auprès du Procureur et on les arrête et on les met en prison. C'était vendredi, les victimes m'ont appelé, j'ai joint le ministre de la justice et je lui ai envoyé tous les documents. Les gens ont leur certification de plantation on leur arrache et on les jette en prison. Et ce sont des cas courants. Si nous ne sommes pas organisés pour protéger ces pauvres qui sont dans les forêts qui contribuent à l'économie de la Côte d'Ivoire en produisant du cacao, ils seront livrés à eux. Ces cas sont fréquents. Si les gens savent que si tu touches à un planteur que Amedé est là, que Brice est, que Diarassouba, qu'il a des parents bien placés, les gens vont réfléchir par deux fois. Notre mission n'est pas que politique elle est sociale », a-t-il révélé.

Pour les stratégies, Jeannot Ahoussou-Kouadio a promis rencontrer l'ACCD en restreint pour réfléchir et il a demandé à ses parents d'arrêter d'aller raconter des commérages pour des questions de positionnement, car, c'est Dieu qui donne, c'est Dieu qui installe, c'est Dieu qui institue, c'est Dieu qui dispose.


Le Président du Sénat a effectué une visite dans le royaume à Sakassou pour saluer la Reine quelques jours plus tôt. Il a affirmé devant ses parents que le royaume est en proie aujourd'hui à des problèmes.


« Nous étions à Sakassou pour aller saluer la Reine. Après qu'on est venu, on a installé un roi derrière nous », a déploré, le Président.


Il a annoncé qu'il va constituer une équipe pour la conquête du pays Baoulé et elle parcourra les 3000 villages pour aller parler à ses parents afin d'implanter le RHDP, parce que l'avenir c'est le RHDP.


Ahoussou-Kouadio a enfin avoué que le Président Bédié, Président du PDCI-RDA a un seul problème «Je suis au RHDP à condition que je devienne président de la République. C'est tout, il faut se le dire ».


« Tu as fait un peu, laisse la place aux autres aussi. Nous avons le devoir de soutenir Alassane Ouattara et nous avons le devoir de rallier le maximum de nos parents du V Baoulé au RHDP. Allons-y les charmer, les draguer, les attirer. L'élection présidentielle il y a eu 50% de taux d'abstention dans le V Baoulé, malgré la désobéissance civile. 50% de personnes qui sont hésitantes. Si nous travaillons sérieusement nous pourrons grossir les rangs du RHDP dans le V Baoulé », a conclu, le Président du Sénat.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Après la claque de la présidentielle, Ahoussou à des cadres du centre : « C'est notre chose, c'est pour nous Alassane Ouattara. Il faut se l'approprier »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
On dirait que Ahoussou a quelquechose à se reprocher hein. Il a laisser-tomber ADO lors de la présidentielle en disparaissant complétement des radars avec une excuse sanitaire. Euh, il me semble que meme malade on peut pondre des communiqués et lancer des appels, faire campagne meme à distance. Bref, Ahoussou c'est un gros hypocrite et j'ai l'intuition qu'ADO l'a bien compris, c'est pour ça que deux jours il parle parle.
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
k
Eh oui et ce n'est, hélas, pas le seul. Ils se sont dits, "au cas où ça ne passe pas pour Ouattara". La politique. Ahoussou a la palme cela dit, car pour rappel, ses soins en Allemagne ont couté des milliards aux contribuables ivoiriens.
 
 il y a 3 mois
SRIKABLA
Je suis en phase avec toi.
 
 il y a 3 mois
SRIKABLA
"Quelle claque présidentielle ??? " Au centre, la majorité de la population refuse d'être des moutons comme dans certaines régions. Ahoussou sait lui-même qu'il est vomi au centre. " Les Baoulés ne mangent pas politique de DRAMANE Ouattara".
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ROKY
Ahoussou il est juste à coté du prési pour bouffer l'argent et le blaguer sinon il le déteste au fond de lui
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement