Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Abobo, 6 mois après le décès de Hamed Bakayoko, la commune renoue avec le « désordre »
 

Côte d'Ivoire : Abobo, 6 mois après le décès de Hamed Bakayoko, la commune renoue avec le « désordre »

 
 
 
 6745 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 13 août 2021 - 14:01


Hamed Bakayoko, ancien Premier ministre était en passe de réussir sa mission dans la commune d'Abobo où il était le premier magistrat. Il avait engagé des actions dans cette commune peuplée d'Abidjan qui ne laissaient personne indifférent.


Par exemple, les trottoirs des grandes artères de cette commune occupés de façon anarchiques par les commerçants ambulants avaient été libérés. Les agents de la police municipale sillonnaient les rues pour empêcher ces occupants illégaux d'y revenir.


Les constructions anarchiques de magasins avaient été détruites dans les artères secondaires, les lavages automobiles qui avaient poussé dans la commune comme des champignons avaient été maîtrisés.


Les stationnements hasardeux des automobilistes, notamment les chauffeurs de Gbaka et de woro-woro avaient diminué au niveau de la gare routière.


Depuis son décès le 10 mars 2021, nous constatons avec désolation que ces actions menées du vivant de l'ancien maire sont remises en cause.


 

Les mauvaises pratiques ont ressurgi dans la commune. Les stationnements hasardeux, les constructions anarchiques de magasins, les commerçants ambulants ont envahi les trottoirs au grand dame du nouveau conseil municipal avec à sa tête, la ministre d'État Kandia Camara.


La commune a renoué ou presque avec le « désordre » indescriptible qui y régnait avant la prise de fonction de Hambak.


Sur la voie express, l'on assiste à des bouchons interminables à toutes les heures de la journée, à partir du rond point d’Anador jusqu'à la gendarmerie, à cause de l'incivisme des chauffeurs de Gbaka et de woro-woro.


Du coup nombreuse sont les populations d’Abobo qui se demandent si le nouveau maire pourra gérer l'héritage de son prédécesseur rappelé trop tôt à Dieu. L'avenir nous situera.


Par ailleurs pas plus tard que la semaine dernière, à l'occasion du concerto de l'indépendance organisé dans la nuit du samedi 7 août sur l'espace du rond point de la mairie d'Abobo, le nouveau maire a pris l'engagement de suivre les sillons de développement tracés par, Hamed Bakayoko.


 

«Je prends l’engagement ici de suivre les sillons tracés par Hambak, notre grand maire qui a commencé à mettre en œuvre le plan d’urgence pour Abobo, pensé par notre Président Alassane Ouattara. Ensemble, nous allons mener ce plan jusqu’à termes. Ensemble nous allons changer le visage d’Abobo. Ensemble, nous allons apporter des routes, de l’eau, de l’électricité, construire des écoles, des centres de santé. Avec la Première dame, nous allons aider les femmes d’Abobo. Avec le ministère de la Jeunesse, nous allons aider les jeunes d’Abobo. Et tout cela, nous le ferons grâce à un homme. Le Président Alassane Ouattara », avait déclaré, Kandia Camara.


En attendant, le souhait des populations est que le maire mette fin au «désordre» qui a cours en ce moment à Abobo, baptisé «Adoland) par Hambak décédé, il y a environ 6 mois.


Wassimagnon



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Route de Grand Bassam, preférez vous payer 1000 et prendre l'autoroute pour gagner du temps ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Evasion à la MACA, le ministre de la justice a-t-il eu raison de limo...
 
3217
Oui
79%  
 
747
Non
18%  
 
122
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Abobo, 6 mois après le décès de Hamed Bakayoko, la commune renoue avec le « désordre »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
@Marius
Pas étonnant ce retour du désordre quand on sait que cette guenon des affaires étranges avait installé un véritable désordre pendant 10 ans dans le système éducatif. Résultat : le niveau de nos enfants est comparable au niveau d'un militant analphabète du rdr. D'ailleurs, je me demande quel pacte lie le boucher de sindou à cette cancre pour la maintenir durant 11 ans dans ses différents gouvernements. Si seulement Balla Kéita pouvait revenir d'entre les morts pour nous «taper les sons».
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rolandk
Est-ce que là où il y a djoula il y a de l'ordre ? Abobo comme Bouaké sont devenues des communes cedeao. Bienvenu le désordre ! Tampiri
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter