Gambie Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Gambie :  Barrow tiré d'affaire sur une interdiction de partis politiques
 

Gambie : Barrow tiré d'affaire sur une interdiction de partis politiques

 
 
 
 2483 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 23 août 2021 - 15:59


Adama Barrow (ph)


Le gouvernement gambien s’est prononcé sur une déclaration attribuée au Président Adama Barrow selon laquelle il compte interdire les activités des partis politiques dans le pays s'il est réélu en décembre prochain.


La mise au point mieux le démenti est survenu après que la déclaration ait commencé par susciter des critiques acerbes. Le projet en vue à réagir des partis d'opposition et des organisations de la société civile qui ont rappelé au Président Barrow les bases de la démocratie qui l'ont porté au pouvoir en 2016.


Dans le démenti rendu public et signé par Ebrima G Sankareh, le porte-parole du gouvernement gambien, il est fait mention de ce que le gouvernement « n'a aucune intention de restreindre les libertés des citoyens, ni d'interférer, de contrôler ou d'interdire les activités politiques pendant ou après la prochaine élection présidentielle prévue pour le 04 décembre 2021 ».


 

Pour rassurer la communauté tant nationale qu’internationale, le gouvernement a rassuré les gambiens, les membres du corps diplomatique et consulaire sur la sauvegardes acquis démocratiques et a rappelé que depuis l’accession de Barrow au pouvoir en 2017, « la promotion et la consolidation des droits humains fondamentaux sont sa préoccupation, comme en témoignent la prolifération des médias, les débats publics qui font rage et les discours stimulants ».


Sur le fond de la polémique, le porte-parole du gouvernement gambien a mis au point que Barrow considère comme inquiétante la multiplication des audois et de vidéos sur les réseaux sociaux avec des insultes, des abus et des provocations. Pour remédier à de telles choses, il propose qu’en collaboration avec l'Assemblée nationale, une loi puisse être adoptée pour apporter une solution durable aux abus et aux insultes auxquels des citoyens innocents sont l’objet sur les réseaux sociaux.


Pour la déclaration à polémique qui vaut des ennuis et des critiques à Barrow, il est a rapporté qu’en s'adressant aux membres de la communauté Serer venue lui rendre une visite de courtoisie à la présidence le dimanche dernier, le dirigeant gambien a promis de mettre fin à toutes les réunions politiques s'il remporte l'élection présidentielle de décembre.


Une partie de la déclaration a polémique s’entend que « chaque jour, des gens battent des tambours, ils bloquent les routes. Chaque jour, ils sont sur les réseaux sociaux, chaque jour ils insultent les gens. Cela se terminera le 04 décembre après la victoire. Nous donnerons des instructions à l'Inspecteur général de la police et quiconque demandera une autorisation, il ne l'obtiendra pas. Nous voulons continuer par travailler ».


 

Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Gambie : Barrow tiré d'affaire sur une interdiction de partis politiques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Tout en sachant qu'il ne le peut pas en raison de sa condamnation, Gbagbo annonce qu'il pourrait être candidat en 2025 pour faire pression?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Gbagbo crée son parti et se hisse à la tête, un rendez vous raté pour...
 
2351
Oui
48%  
 
2458
Non
50%  
 
125
Sans Avis
3%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement