Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Le système éducatif complètement dépassé par l'explosion des établissements clandestins
 

Cameroun : Le système éducatif complètement dépassé par l'explosion des établissements clandestins

 
 
 
 3652 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 septembre 2021 - 11:12


Chaque année scolaire au Cameroun, l'on assiste à la fermeture d'établissements scolaires clandestins. Ceux-ci ont pourtant fonctionné normalement l'année d'avant. Une dure épreuve pour les parents confrontés au choix de nouveaux établissements pour leurs progénitures à quelques jours de la rentrée scolaire.


Pour la seule année 2021-2022, 106 établissements scolaires clandestins ont été fermés par la ministre des Enseignements secondaires (Minesec).


 Six régions sur les dix que compte le pays sont concernées par la mesure du Minesec. C'est donc dire que le phénomène est national dans un contexte où la corruption gangrène le système éducatif camerounais.


La palme d'or revient à la région du Littoral dont Douala est la principale ville. 58 établissements scolaires clandestins y ont été fermés. Vient ensuite la région du centre avec Yaoundé métropole phare et capitale du pays. 28 établissements présentés comme clandestins y ont été fermés.


 Viennent ensuite l'ouest (9 établissements fermés), l'Est s'en tire avec 9, le Nord enregistre 7 collèges fermés. Tandis que le Sud et le nord ont 2 établissements fermés chacun.


 Laxisme gouvernementale


 

 Les 106 établissements scolaires fermés l'ont été pour plusieurs motifs. Pour justifier sa décision, la ministre en charge des enseignements secondaires évoque pèle mêle, le non respect de la réglementation en vigueur, plus précisément la violation des formalités de création et d'autorisation par les promoteurs.


La création d'établissements scolaires au Cameroun est un business lucratif. 


Sur le papier ces établissements sont fermés mais dans la réalité ils fonctionnent normalement et présentent même des candidats aux concours et examens officiels. 


Le business des établissements scolaires est l'un des plus rentables au Cameroun. 

Des maisons bâties à des fins d'habitations et ne trouvant pas des locataires sont rapidement transformées en collèges privés, le tout avec la complicité des représentants locaux du ministère en charge des enseignements secondaires et la bénédiction des agents corrompus de l'État. 


Lorsqu'ils n'en sont pas promoteurs, ces fonctionnaires véreux servent de couverture administrative à ces établit scolaires clandestins contre espèces sonnantes et trébuchantes. 


 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun.


-joindre la rédaction camerounaise de Koaci au (237) 691 154 277 ou Cameroun@koaci.com.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Le système éducatif complètement dépassé par l'explosion des établissements clandestins
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter